Merzouga: La société civile se mobilise pour les oasis

Brèves – leconomiste.com – 18/04/2017

Sécheresse, pénurie d’eau, inondations, pressions sur les ressources hydriques… les oasis de Draâ-Tafilalelt se heurtent de plein fouet aux aléas climatiques de plus en plus sévères. Une situation qui a poussé la société civile, plus particulièrement l’Association saharienne pour le développement touristique et culturel, à se mobiliser. Celle-ci vient d’élaborer un plaidoyer en faveur de la cause oasienne, fruit d’un travail de terrain de 18 mois dans toute la ceinture du sud-est du Maroc jusqu’au Grand Atlas.

«Ce document de 50 pages a été remis au Parlement, aux élus oasiens et au président de la région Draâ-Tafilalet, pour introduire les recommandations de la société civile sur la gouvernance hydrique oasienne», a précisé le président de l’association et également fondateur et président de l’équipe de recherche des sciences de l’environnement à la faculté des sciences et techniques d’Errachidia. Ce document, qui a été présenté également au programme du micro-financement du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/FEM), recommande la mise en place d’un système qui permettra la gestion de l’eau dans les milieux arides. Les recommandations ont également porté sur le cadre juridique et institutionnel régissant les ressources hydriques dans les oasis et ont été formulées en concertation avec d’autres associations.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s