6ème étape du Morocco Desert Challenge : Merzouga – Tendrara

par Tim Van Steendam – Press Officer MDC

Tactique de rallye pour les nuls: « Je continuais à faire de fautes, mais il restait derrière moi »

La dernière bagarre est engagée sur le Morocco Desert Challenge. La longue et rapide étape de 416 km entre Merzouga et Tendrara, a été le théâtre d’une belle bagarre entre les numéros 1 et 2, Harite Gabarit et Pedro Bianchi Prada, de la belle tactique de course.

Pedro Bianchi Prata: « Ce fut tune étape fantastique avec des parties rapides dans un paysage incroyablement beau. J’ai roulé en tête toute la journée. Au ravitaillement j’avais encore 14 minutes d’avance sur Harite Gabarit, mais je me suis perdu. Lorsque le marocain m’a rejoint, nous avons étudié le roadbook ensemble et nous sommes repartis ensemble sur la piste. Je suis parti en tête et j’ai essayé de la jouer tactique, parfois, j’ai délibérément mal roulé pour qu’il me lâche et que je puisse rouler seul. Mais il a continué à me suivre, je me suis même arrêté pour pisser mais il a fait de même », nous dis en riant le pilote portugais, « c’est comme cela que cela se passe dans les rallyes. Vous devez faire tout votre possible pour gagner, en définitive je suis encore un quart d’heure derrière lui. Si Gabarit la joue malin dans la dernière étape de demain matin et qu’il me suit jusqu’à l’arrivée, il gagne.

Le leader au classement général, Harite Gabarit, est conscient que pour gagner un rallye, la condition physique et la technique ne suffisent pas, la tactique fait la différence. « J’ai été plus rapide que Prada aujourd’hui, sur certains tronçons j’ai mis les gaz à fond et j’ai pris jusqu’à 150 km heure. Dés que j’ai rejoint Prada je me suis mis à le suivre, il a fait de son mieux pour m’envoyer à la faute mais je me suis tout de suite aperçu de son jeu »

Si le pilote KTM Marocain n’a pas de problème demain, il va inscrire une belle victoire à domicile à son palmarès. Mais il ne veut pas encore y penser. «  Demain je vais faire ma propre course »  nous dis t’il. « Je pars le premier, donc en principe j’ai tous les atouts en mains, Pedro peu me dépasser mais je ne le lâcherai pas d’un centimètre.  Nous avons deux heures d’avance sur le troisième, donc il peut faire ce qu’il veut, je reste près de lui. »

Pascal Mercier (402) Can-am Maverick X3 XDS

Mercier « Comme nous avons une avance considérable d’une heure trente ou quarante, nous avons roulé prudemment pour maintenir le buggy en pleine forme, François a bien copiloté, nous avons roulé en bon pères de famille. Ce serait malheureux de le casser maintenant à la veille de la dernière étape. C’est ma troisième participation à ce rallye et j’espère que celle-ci sera la bonne. Sinon le parcours était magnifique, depuis le début c’est une épreuve assez difficile, on le voit dans les bouleversements du classent, les motards « cassés un peu de partout ».  Pour la mécanique c’est bien que cela se termine demain. »

Thalassa (France 3) – L’huître géante du Sahara

programme-television.org – 21/04/2017

Vivre de la mer, un défi quotidien… C’est le thème du nouveau numéro du magazine Thalassa, diffusé ce vendredi 21 avril 2017, qui s »intéresse notamment à la folie des huîtres et au métier d’ostréiculteur. Zoom sur une espèce particulière : l’huître géante du Sahara.
 
À 1 200 kilomètres au sud d’Agadir, au Maroc, la baie de Dakhla est un site unique, coincé entre le désert et l’Atlantique, formé de vastes dunes et de lagons turquoise. L’eau y est tiède, le soleil de plomb. On est loin des estuaires bretons ! Pourtant, ici, les huîtres grandissent dans des conditions optimales. Armed, ostréiculteur, a fait venir ses naissains de Noirmoutier, des bébés de 6 à 8 millimètres, qui vont donner des huîtres de 300 à 700 grammes ! « Elles peuvent atteindre cette taille grâce au climat et au courant venu des Canaries, et à ses eaux riches en plancton, explique-t-il. En trois ans, elles grandissent quatre fois plus vite qu’ailleurs grâce à la chaleur. Au mois de novembre, on est en tee-shirt et en short, alors qu’en France, vous êtes en manteau. Il vous faudrait sept ans pour obtenir une huître de cette taille, et avec un taux de mortalité énorme ! »

Souss-Massa : 200 millions de DH pour développer le sport dans la région

par Abderrahmane Ichi – lematin.ma – 21/04/2017

Sousa-Massa.jpg La stratégie de développement du sport dans la région de Souss-Massa a été présentée jeudi à Agadir.

La région Souss-Massa a beau être l’une des régions les plus riches du Royaume, son taux d’équipement sportif par habitant est largement inférieur à la moyenne nationale. Un retard important que la direction régionale de la Jeunesse et des sports compte combler via un programme pluriannuel 2018-2020 qui prévoit la réalisation de centres sportifs de proximité de Types A et E, des colonies de vacances, ainsi que la mise à niveau des salles couvertes existantes. Le montant de l’investissement avoisine les 200 millions de DH sur trois ans.

Ce plan présenté jeudi à Agadir vise à renforcer l’offre en équipements sportifs dans la région de Souss Massa qui compte 3 millions d’habitants. Abdelmajid Aït Hamouri, directeur régional du ministère de la Jeunesse et des sports, a assuré au «Matin» que cette stratégie s’appuie sur un diagnostic et des consultations extensives avec des acteurs. L’objectif est d’améliorer la qualité des prestations offertes à la jeunesse de la région. Ce plan, qui s’inscrit dans le cadre de la régionalisation avancée, a pour objectif la promotion du secteur sociosportif par le développement des infrastructures, des centres de jeunesse et d’enfance, des terrains de proximité ainsi que par l’encouragement des jeunes talents par des programmes spécialement conçus par et pour les jeunes».
Aït Hamouri a révélé au «Matin» que cinq colonies de vacances seraient créées dans la région dans les trois prochaines années. La première devra déjà voir le jour cette année à Agadir, plus précisément à l’Inbiât. Coup de l’opération : 12 millions de DH. Elle aura une capacité d’accueil de 40 personnes. Une deuxième sera réalisée à Sidi Ouassi dans la province de Chtouka Aït Baha avec un montant d’investissement de 6 millions de DH. Les trois autres seront réalisées respectivement à Tizinit dans la région d’Aglou, à Taroudant et à Tata dans la région de Talgmout.

Vingt centres sociosportifs de proximité

L’offre sportive dans la région d’Agadir Ida Ou-Tanane sera étoffée par la création de 20 centres sociosportifs de proximité gazonnés. Ils mobiliseront 20 millions de DH. Ils seront réalisés dans des communes rurales. Trois autres, de types E seront réalisés à la province de Taroudant avec un montant d’investissement de 3 millions de DH. Deux de type A seront construits à Agadir et un dans la commune rurale d’Anzi.

L’armée américaine à Agadir

yawatani.com – 21/04/2017

Des chars et des soldats américains sont depuis quelques jours à Agadir. Rien d’inquiétant puisque c’est pour préparer des exercices militaires.

Ces exercices militaires font partie de l’opération African Lion 17 à laquelle participe une dizaine de pays cette année dont le Maroc et les Etats-Unis.

En tout, 1 300 militaires issus de la Mauritanie, Tunisie, Mali, Sénégal, France, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne, Canada, vont participer à des exercices en vue de renforcer la compréhension mutuelle des tactiques, des techniques et des procédures des armées de chaque pays et leur l’interopérabilité. Ils devraient durer jusqu’au 28 avril prochain.

L’année dernière, l’opération était dédiée à l’aspect du maintien de l’ordre dans le cadre d’opérations onusiennes . C’est justement dans ce cadre que 14 officiers marocains et six sous-officiers avaient bénéficié d’une formation sur la collecte d’informations en compagnie de militaires mauritaniens.

Agadir: le club égyptien d’Al-Ahly remporte la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe de handball

atlasinfo.fr – 23/04/2017

Handball

Le club égyptien d’Al Ahly a remporté, samedi à Agadir, la 33è édition de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe de handball en battant en finale le club tunisien Association sportive d’Hammamet par 31 buts à 22.

Al Ahly a atteint la finale en s’imposant en demi-finales au club marocain de Wydad Smara par 33 buts à 18. Le Hammamet a de son battu l’autre représentant du Maroc, le Raja d’Agadir, 26 buts à 17.

La 3e place est revenue au Wydad Smara qui a s’est imposé face au Raja d’Agadir sur le score de 26 buts à 20.

Al-Ahly avait remporté le 12 courant à Agadir la super coupe d’Afrique aux dépens de son compatriote Zamalèk (29 à 23).