Des produits méconnus du grand public: Les coopératives exposent leur savoir-faire au SIAM

par Ouchagour Leila – aujourdhui.ma – 22/04/2017

Des produits méconnus du grand public: Les coopératives exposent leur  savoir-faire au SIAM

Certaines coopératives ambitionnent de porter haut les produits du terroir marocains dans les plus grandes capitales du monde. Quelles soient de Tata, Souss-Massa, Ait Bamrane, Zagoura, Tafilalet ou Taourirte, la diversité des régions va de pair avec la multiplication des produits exposés.

Elles sont plus de 370 coopératives à participer cette année au SIAM. Celles-ci sont présentes en force afin de mettre en valeur les produits du terroir. Venues des différentes régions du Maroc, elles réalisent une grande partie de leur chiffre d’affaires au cours de cet événement. Mais pas seulement. Nombreux ont fait le déplacement dans le but d’aller vers l’export. Certaines d’entre elles ambitionnent de porter haut les produits du terroir marocains dans les plus grandes capitales du monde. Quelles soient de Tata, Souss-Massa, Ait Bamrane, Zagoura, Tafilalet ou Taourirte, la diversité des régions va de pair avec la multiplication des produits exposés par les coopératives au pôle qui leur a été consacré au Salon. Tour d’horizon sur trois coopératives innovantes qui fabriquent des produits méconnus du grand public.

Petites ou grandes, les coopératives sont des gardiens du patrimoine national, mais pas uniquement. Elles continuent d’innover afin de faire découvrir aux visiteurs de nouvelles saveurs à travers la richesse de notre patrimoine. Tel est le cas de la coopérative agricole Wahat Tighmert de la province de Guelmim, spécialisée dans les produits extraits du cactus. Madiha, présidente de cette coopérative exclusivement féminine, confie : «Nous sommes une coopérative qui travaille sur la figue de barbarie, on a fait de la confiture à partir de ce fruit qui a de multiples vertus. D’ailleurs, les produits cosmétiques que nous fabriquons grâce au cactus sont multiples, à savoir des masques pour visage, de l’huile pour le corps, et du savon. Tous ces dérivés sont uniques et sont 100% marocains». La présidente de la coopérative explique que la région de Guelmim est connue pour ses figues de barbarie.  C’est pourquoi, dit-elle, «nous n’avons pas hésité à mettre en valeur ce fruit qui est typiquement de la région. On a également voulu contribuer modestement et à notre niveau à la protection et à la pérennité du cactus  et évidemment faire connaître ces bienfaits pour la santé auprès de la population». Selon elle «beaucoup de gens croient que la figue de barbarie est uniquement faite pour être consommée. Or, elle peut être transformée et servir davantage le consommateur. Par exemple on peut très bien en extraire de l’huile d’une façon simple». «Lorsqu’on cueille le fruit on sépare la peau épaisse hérissé de piquants et on met dans une machine qui enlève les pépins du fruit. Après cette opération les pépins sont lavés et desséchés. Ensuite, on procède à la filtration pour obtenir de l’huile». La coopérative agricole Wahat Tighmert est présente pour la 7ème fois au Salon. La présidente de la coopérative indique que grâce aux aides de l’Etat et notamment le ministère de l’agriculture, la conseil communal de la région, l’INDH et l’Agence de développement des provinces du Sud, la coopérative arrive à commercialiser ses produits, bien que l’ambition, selon elle, reste d’exporter ces produits vers d’autres pays.   

Un autre produit innovant est défendu par la coopérative, agricole Manahil Al Firdaous. Il s’agit des produits extraits du moringa. Brahim Aitchkar, le président de la coopérative explique : «Le moringa est un arbre qui a de nombreux bienfaits aussi bien pour l’homme que pour l’animal. L’idée de travailler sur cet arbre nous est venue simplement du fait que lorsqu’on a commencé à fabriquer du miel on s’est aperçu qu’il y a un lien de survie entre le moringa et les abeilles». Brahim Aitchkar confie que le moringa a cette particularité qui fait que sa période de floraison dure  8 mois. Il explique que c’est le seul arbre dont les feuilles une fois tombées peuvent être consommées par l’abeille. Le président de l’association souligne que «ces qualités font que la production du miel augmente en présence d’un tel arbre». La coopérative dispose en effet de plantation à l’ouest de Had Kourt. Le président de l’association souligne que cet arbre sert aussi à fabriquer des produits cosmétiques et des produits alimentaires. Pour les produits cosmétiques, il s’agit d’en extraire des huiles nutritives pour la peau. Par ailleurs, cette plante peut être utilisée comme condiment pour rehausser le goût dans les salades. Sur les projets de la coopérative, son président indique qu’un projet est en cours. Il concerne dans une première phase la fabrication de propolis d’abeille avec l’aide  de l’INDH et en collaboration avec des étudiants chercheurs de l’université de Fès.

Au stand de la coopérative Ajbane Dakhla, Madiha, membre de la coopérative, a fait le déplacement pour la 6ème année consécutive au SIAM afin de mieux faire connaître le travail accompli par les femmes de la coopérative. Elle explique que le fromage extrait du lait de chamelle est plus connu dans les régions du Sud du pays.  La coopérative dispose d’un cheptel de 38 chamelles. «Nous sommes spécialisés dans le fromage au lait de chamelle, nous sommes présents au Salon pour que les gens connaissent mieux nos produits afin de le distribuer sur toutes les régions du Maroc car jusqu’à présent nos points de vente sont uniquement à Dakhla». Sur sa participation elle confie que pour  sa 6ème présence au Salon l’engouement des visiteurs pour ses produits ne fléchit pas. Quant au démarrage de son projet, elle explique que le ministère de l’agriculture a mis à la disposition de la coopérative un local pour la fabrication du fromage. «Nous avons reçu de l’aide de l’Etat pour l’achat du cheptel et le matériel de fabrication pour nos produits également» avant de conclure que son ambition est d’arriver à commercialiser les produits de la coopérative sur l’ensemble du Maroc.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s