Festival du film documentaire La 9e édition rend hommage à Jean Rouch

par Nadia Ouiddar – lematin.ma – 23/04/2017

Festival-du-film-documentaire-b.jpg Un nombre inédit de films africains seront sélectionnés dans les différentes sections du festival.

La ville d’Agadir célèbre du 8 au 13 mai la 9e édition du Festival international de film documentaire (Fidadoc). L’évènement rend hommage cette année au cinéaste et ethnographe Jean Rouch, dont le centenaire de la naissance sera célébré à travers le monde entier tout au long de cette année 2017. Ce réalisateur français est l’un des plus influents et prolifiques de l’histoire du cinéma (plus de 100 films). Jean Rouch est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes. Considéré comme le créateur de l’ethnofiction, un sous-genre de la docufiction, il est l’un des théoriciens et fondateurs de l’anthropologie visuelle. «Le public du Maroc aura l’occasion de découvrir l’œuvre de ce pionnier du cinéma direct, à travers une dizaine de films tournés au Niger, au Mali, en Côte d’Ivoire, des années 1950 aux années 1980», indique un communiqué de l’Association de culture et d’éducation par l’audiovisuel (ACEA), organisatrice de l’évènement.

Les jeunes réalisatrices et réalisateurs africains seront aussi au cœur de cette édition. Selon l’ACEA, un nombre inédit de films africains seront sélectionnés dans les différentes sections du festival. Le public retrouvera entre autres les films d’un auteur malien et d’un Algérien, bénéficiaires de la «Ruche documentaire» créée par le Fidadoc pour identifier et soutenir les documentaristes marocains, maghrébins et subsahariens de demain. «La programmation mêle des œuvres de talents émergents, d’auteurs confirmés et de grands noms du cinéma mondial, à travers une quarantaine de films venus de plus de 25 pays du monde entier», souligne l’ACEA. Et pour approcher le film documentaire de la nouvelle génération, le Fidadoc propose des programmations thématiques spécifiquement destinées aux publics scolaires et étudiants. Le festival poursuivra également l’élargissement de son programme de projections ambulantes à une dizaine de communes de la région de Souss-Massa. Cette année, il visitera Amskroud, Sebt El Guerdane, Tiznit, Tafarout, Tata…

Formation

Le Fidadoc est aussi une opportunité de formation et d’accompagnement de projets. Cette année encore, il organise en partenariat avec le Festival des 3 Continents de Nantes, un atelier «Produire au sud Agadir Sahara» qui permettra à 12 professionnels émergents Maghrébins et Subsahariens, porteurs d’un projet de long métrage documentaire, de se familiariser avec les techniques et les outils de la coproduction cinématographique internationale.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s