La voie express Tiznit-Laâyoune en bonne place dans le programme gouvernemental

par Lahcen Oudoud – lematin.ma – 23/04/2017

Infrastructures-routieres-b.jpgCe chantier est appelé à contribuer à l’élargissement et au renforcement du réseau routier entre Tiznit, Laâyoune et Dakhla.

La réalisation de la voie express Tiznit-Laâyoune et l’élargissement et le renforcement de la liaison entre Laâyoune et Dakhla figurent en bonne place dans les chantiers d’infrastructures du nouveau gouvernement. Portant sur près de 1.055 km, les deux projets nécessiteront 8,5 milliards d’investissements dans une première phase qui durera 6 ans.

La réalisation de la «voie express atlantique» entre Tiznit et Laâyoune est au menu du nouveau gouvernement. Le programme gouvernemental présenté mercredi par le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, devant les deux Chambres du Parlement réunies en séance commune intègre, en effet, à son plan d’action la réalisation de cette infrastructure routière d’une longueur de 555 kilomètres et qui coûtera de 6,2 milliards de DH. Au programme également, l’élargissement et le renforcement de la liaison entre Laâyoune et Dakhla sur 500 km qui devra mobiliser 2,3 milliards de DH.

À noter que le projet de voie express, annoncé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 6 novembre 2015, a déjà été entamé avec le lancement des études technico-économiques et même le démarrage de la construction d’un pont sur l’oued Drâa dans la province de Tan-Tan.
Ces études, lancées par le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique début 2016, concernent les quatre principales sections du projet : Guelmim–Oued Drâa, Oued Drâa–Oued Lwaar, Oued Lwaar–Tarfaya et Tarfaya–Laâyoune. Ces études portent notamment sur les contraintes topographiques, hydrauliques et géotechniques.

Portant sur près de 1.055 km, les deux projets (réalisation de la voie express Tiznit-Laâyoune et l’élargissement de la liaison entre Laâyoune et Dakhla) nécessiteront donc 8,5 milliards d’investissements dans une première phase qui durera 6 ans. Les financements seront notamment mobilisés à travers des fonds publics, dont ceux des ministères de l’Équipement, des Finances, de l’Intérieur, mais aussi en partenariat avec les régions.
Ce chantier est appelé à contribuer à l’élargissement et au renforcement du réseau routier entre Tiznit, Laâyoune et Dakhla. La voie express a pour objectif de réduire la durée des déplacements, éviter les coupures de routes suite aux inondations et à l’ensablement, baisser les charges d’exploitation des véhicules et améliorer les services de logistique au profit des voyageurs et du transport de marchandises. Le projet prévoit entre autres la création d’aires de repos, de services ainsi que des parkings pour camions. Le développement de cet axe routier, qui constituera un levier important pour l’investissement public et privé, impactera positivement et directement une population de plus de 2,2 millions d’habitants, répartie sur 10 provinces de plus de 420.000 km² des régions de Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s