SOUSS-MASSA : L’INVESTISSEMENT PUBLIC RESTE FAIBLE

par Yassine Saber – leseco.ma – 06/06/2017

Le niveau d’investissement public dans la Région Souss-Massa est jugé modeste selon des élus de la région qui n’a obtenu que 3% de cet investissement en 2017, soit seulement 3 MMDH comme le stipule la note sur la répartition régionale de l’investissement public, mais aussi les prévisions des Établissements et entreprises publics (EEP).

À chaque fois que la question de l’investissement public est abordée au niveau la Région Souss-Massa, le constat est toujours le même : la région est peu avantageuse, dixit les élus de la région surtout dans un contexte où le projet de loi de Finances 2017 est dans le circuit législatif pour vote. C’est en substance ce qui ressort, une nouvelle fois, d’une réunion consacrée, mercredi dernier, à la wilaya de la Région Souss-Massa. Sur ce point il faut savoir que la région n’a obtenu en 2016 que 3,1% de l’investissement public.

En 2017 ce taux a baissé à 3%. Ainsi 3 MMDH seulement ont été consacrés à la Région Souss-Massa pour l’année en cours comme le stipule la note sur la répartition régionale de l’investissement public, mais aussi les prévisions des Établissements et entreprises publics (EEP). Là, il faut noter que six régions ont concentré, plus de 77% de l’investissement public. Il s’agit de Marrakech-Safi (18,1%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (15,4%), puis Rabat-Salé-Kenitra (14 %) et Fès-Meknès (12,8%), Casablanca-Settat (9,8%) et l’Oriental (7,6%). Le reste, à savoir 22,3%, est réparti entre les six autres régions.

Mais ce qui complique davantage la donne est le foncier public qui doit être affecté à l’investissement au niveau de la Région Souss-Massa qui souffre déjà de difficultés liées à son assainissement, notamment au Grand Agadir, puisque la majorité de ce support est à caractère forestier. Ce qui rend difficile la mobilisation de cette assiette à cause de la concentration de la décision de son extraction au niveau central. Pour les autres provinces, le foncier est prédominé par une assiette collective tandis que les terrains domaniaux, allusion faite au foncier industriel sont objet de spéculation.

En chiffres, 34% de la superficie foncière dédiée aux investissements publics est concentrée au niveau de la Région Rabat-Salé-Kenitra, suivie de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ainsi que Casablanca-Settat, alors que les Régions Souss-Massa et Drâa-Tafilalt ne bénéficient, respectivement, que de 0,45 et 0,02%. Par secteur d’activité, la Région Souss-Massa qui a une vocation touristique a bénéficié seulement de 1,4% du foncier contre 27,5, 19,5 et 17,6% pour les Régions Lâayoune-Sakia El Hamra, l’Oriental et Casablanca-Settat. «Il y a une dichotomie entre la vision de l’État qui consacre 0,45% comme support foncier mobilisé pour l’investissement public au niveau de la Région Souss-Massa et la feuille de route régionale qui table sur la réalisation de 25 projets pour le développement économique régional», s’interroge Abdellatif Ouammou, conseiller PPS à la deuxième Chambre.

Le groupe allemand continue d’étoffer son portefeuille immobilier avec l’ajout d’un nouvel établissement à Agadir, au Maroc.

par AXEL MAZEROLLES – lechotouristique.com – 05/05/2017

Avec le Labranda Amadil Superbeach 4*, FTI Voyages propose cinq établissements au Maroc, et 43 sous sa marque hôtelière, créée en 2015. Les 328 chambres de l’hôtel, rénové récemment, peuvent accueillir jusqu’à 4 personnes. L’hôtel, déjà bien connu du marché français, dispose d’un accès direct depuis l’hôtel à sa plage de sable fin privée.

Vendue en formule tout inclus, l’Amadil compte 4 restaurants et plusieurs bars. De nombreuses activités y sont proposées : fitness, tennis de table, volley-ball, water-polo, football, … L’hôtel compte deux piscines, dominées par un petit parc aquatique avec cinq toboggans. Le hammam-sauna de 1500m² termine d’asseoir le Labranda Amadil Superbeach comme un établissement de détente pour toute la famille par excellence.

Un challenge de vente pour booster la destination

Pour appuyer ses ambitions sur la destination, FTI Voyages lance un challenge de vente sur tous les dossiers vol + hôtel au Maroc enregistrés avant le 11 mai. Les agents de voyages se verront remettre un chèque-cadeau de 30 euros par vente. Par ailleurs, FTI propose plusieurs offres, valables également pendant les vacances scolaires : l’hôtel gratuit pour les deux premiers enfants jusqu’à 11 ans, 50% de réduction pour les 2 premiers enfants de 12 à 14 ans…

A la fin du mois, le TO organisera, en partenariat avec l’office du tourisme marocain, un éductour réunissant plus de 150 agents de voyages. Toute la production FTI Voyages est disponible sur l’espace pro du voyagiste et sur les plates-formes Orchestra et Peakwork.

AGADIR : HAUSSE DE 20,42 % DU NOMBRE DE NUITÉES TOURISTIQUES AU 1ER TRIMESTRE 2017

lavieeco.com – 04/05/2017

Le nombre des nuitées touristiques à Agadir a enregistré, au premier trimestre 2017, une hausse de 20,42 % (+167 mille 96 nuitées touristiques) par rapport à la période similaire de 2016.

Les nuitées touristiques enregistrées dans les hôtels, résidences et clubs touristiques classés, au premier trimestre de l’année 2017 à Agadir, ont atteint 985 mille 470 nuitées contre 818 mille 374 nuitées durant la période similaire de l’année dernière, selon les chiffres publiés par le conseil régional du tourisme Agadir Souss Massa.

L’Allemagne arrive en tête des marchés émetteurs avec 235 mille 691 nuitées touristiques, soit une augmentation de 76,50 % en comparaison avec le premier trimestre de l’année 2016 (133 mille 533 nuitées touristiques), suivie de la France avec 215 mille 208 nuitées touristiques contre 176 mille 288 nuitées touristiques au premier trimestre de l’année 2016, soit une hausse de 22,8 %.

Le nombre des nuitées touristiques des touristes en provenance des différentes villes marocaines est en progression de 12,16 % avec 138 mille 153 nuitées touristiques occupant la 3è place, contre 123 mille 171 nuitées touristiques au premier trimestre de l’année dernière, suivis des touristes britanniques avec 125 mille 462 nuitées touristiques, soit une augmentation de 7,61 % par rapport à la période similaire de l’année 2016 avec 116 mille 589 nuitées touristiques.

En termes de classement par unité d’hébergement touristique au premier trimestre 2017 à Agadir, les hôtels classés 4 étoiles viennent en première position avec 322 mille 605 nuitées touristiques, suivis des clubs touristiques (308 mille 733 nuitées touristiques), des hôtels classés 5 étoiles (215 mille 771 nuitées touristiques), des résidences touristiques classées (73 mille 143 nuitées touristiques).

10 films en compétition au Festival international du film documentaire

libe.ma – 06/05/2017

Un total de 10 films de réalisateurs issus de différents pays seront en lice pour remporter les prix de la compétition internationale de la 9è édition du Festival international du film documentaire (FIDADOC) qui se déroulera du 8 au 13 mai à Agadir, ont annoncé les organisateurs. Lors d’une conférence de presse, les organisateurs ont indiqué que le film amazigh intitulé « Tigmi N’Igran » (La maison dans les champs) de la réalisatrice Tala Hadid représentera le Maroc à la compétition internationale, soulignant que ce film a remporté plusieurs prix au Festival du cinéma africain, asiatique et latino-américain de Milan, obtenu le prix du meilleur film documentaire au Festival international du cinéma de Hong Kong et a été projeté au Festival international du film de Berlin (Berlinale) en 2017. La cérémonie de clôture sera ponctuée par la projection du film intitulé  »Istiyad ashbah » (Chasse aux fantômes) du réalisateur palestinien Raed Andoni, en présence du personnage principal du film Mohammad Khattab  »Abou Ata », un militant palestinien qui a purgé une peine de 19 ans de prison dans les geôles de l’occupant israélien. Les films en lice pour les prix de cette édition reflètent des expériences cinématographiques variées représentant la Palestine, la Norvège, l’Algérie, la France, la Belgique, le Burkina Faso, l’Allemagne, la Turquie, le Mali, le Chili, la Hollande, la Suède, le Qatar, l’Iran et le Maroc.
Le jury de la compétition internationale est composé de Maria Daïf directrice de l’espace culturel l’Uzine (Maroc), de Jérôme Le Maîre réalisateur (Belgique), de Moncef Taleb, ingénieur de son et producteur (Tunisie), de Virginie Lenhart, réalisatrice (France) et d’Awa Traoré, réalisatrice (Mali).

Un rendez-vous incontournable du sport automobile: Les 12 Heures du karting d’Agadir

par Hakim Bahechar – aujourdhui.ma – 06/05/20147

Un rendez-vous incontournable du sport automobile: Les 12 Heures du karting d’Agadir

Etant à sa quatrième édition au Maroc, la course des 12 Heures d’Agadir est un événement rassembleur offrant l’opportunité à tous de découvrir le karting et de rencontrer des intervenants venus du monde entier.

Prévu pour le samedi 13 mai 2017, cet événement a pour mission de promouvoir et rendre accessible à tous la pratique du sport automobile. Il vise également à promouvoir et mettre en valeur les jeunes pilotes marocains.

Dans toute sa diversité et dans un esprit de convivialité, cette course s’adresse à tous : débutants, intermédiaires, expérimentés, jeunes, moins jeunes, athlètes ou pratiquants … L’important, c’est d’avoir du plaisir sur la piste du karting d’Agadir.

Cette course de karting est ouverte à tous : filles et garçons, jeunes et moins jeunes, particuliers ou entreprises, débutants ou confirmés, licenciés ou non, il suffit de faire une équipe de 3 à 6 personnes.

L’objectif étant de sensibiliser la population au sport mécanique, attirer le plus grand nombre de participants, initiés ou non, rendre accessible le karting dans une ambiance festive et dans un esprit de convivialité et développer les compétitions karting à l’échelle nationale et internationale.

L’événement sportif a été initié en présence notamment du wali de la région du Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d’Agadir Idaoutanane, Zineb El Adaoui.