Archives de mai 9th, 2017

Une visite chez Chantal Taranto, au paradis des cactus.

Depuis que Chantal me demandait de passer voir ses cactus à Biougra, l’occasion s’est présentée ce matin et nous avons pu découvrir une variété extraordinaire de cactus et plantes succulentes dans les serres de Biougra.

Euphorbe  candelabrum

et ses fleurs :

Frangipaniers :

« Coussins de belle-mère »

Pachypodiums :

Cycas : Le coeur du cycas femelle : et le cône du cycas mâle :

Agaves :

Un cactus qui ressemble au figuier de Barbarie :

Kalanchoe tetraphylla

Arbres du voyageur :

et des tas d’autres espèces aussi belles et curieuses les unes que les autres, dont je n’ai pas retenu le nom, mais dont j’ai pris des photos :





Présidentielle 2017: les votes des Français du Maroc

 (Photo credit : PATRICK KOVARIK/AFP/Getty Images)

Après les résultats du premier tour, les réseaux sociaux s’étaient enflammés au Maroc et avaient manifesté leur colère contre les 750 français du Maroc ayant voté Le Pen au premier tour…

Né le 21 décembre 1977 à Amiens, dans le nord de la France, Emmanuel Macron, l’aîné d’un couple de médecins, devient ainsi à l’âge de 39 ans le plus jeune président et le huitième dans l’histoire de la Vème République.

Le locataire de l’Elysée, qui a succédé au socialiste François Hollande est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (2001), et de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Strasbourg en 2004.

Il a entamé sa carrière professionnelle en tant qu’inspecteur des finances avant de se tourner en 2008 vers le privé, en exerçant comme banquier d’affaires chez Rothschild & Cie.

Emmanuel Macron a été, par la suite, nommé secrétaire général adjoint au cabinet du président de la République française auprès de François Hollande en 2012 puis ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique en 2014 dans le gouvernement Manuel Valls II.

En avril 2016, il fonde son mouvement politique baptisé « En Marche! », puis démissionne quatre mois plus tard de ses fonctions de ministre avant d’annoncer sa candidature à la présidentielle de 2017.

Agadir a le triste privilège d’être la ville du Maroc qui a le plus voté pour Marine Le Pen ( 18,61 %) ! encore plus qu’au 1er tour !
Pas de quoi en être fier !

Le Festival du documentaire d’Agadir rend hommage au cinéaste Jean Rouch

par Louis Delatronchette – telquel.ma – 08/05/2017

Le Festival du documentaire d'Agadir rend hommage au cinéaste Jean Rouch

Cette année le Festival international du documentaire à Agadir met l’Afrique à l’honneur.

La 9e édition du Festival international du documentaire à Agadir (Fidadoc), qui se déroulera du 8 au 13 mai prochain, sera dédiée au cinéaste et ethnographe français Jean Rouch (1917 – 2004). Pour célébrer le centenaire de sa naissance, sept films et deux master class sont programmés. L’occasion pour le public marocain de découvrir l’œuvre de ce pionnier du cinéma direct et amoureux de l’Afrique.

L’Afrique à l’honneur

Cette année, la compétition internationale du Fidadoc présentera une sélection de 10 films représentant 16 pays, avec en ouverture « Tigmi Nigren » de Tala Hadid, un film marocain en langue amazighe, déjà présenté à la Berlinale 2017, et qui a remporté les prix du meilleur film lors du Festival de cinéma africain, asiatique, et d’Amérique latine à Milan. Le film a aussi reçu le prix du meilleur documentaire lors du Festival international de cinéma de Hong Kong.

Vidéo :

La sélection du Fidadoc compte cette année un nombre inédit de films africains. Un prix dédié aux courts-métrages est également créé pour cette édition, sept films de quatre pays du continent seront en compétition.

Accent sur la formation

Autre particularité de ce Fidadoc, le jury qui décernera le prix sera composé exclusivement d’étudiants de tout le Maroc. Des séances thématiques pour les écoliers et les étudiants sont également programmées. Des œuvres internationales y seront projetées. C’est le cas de « Ghost Hunting« , du Palestinien Raed Andoni, qui sera diffusé en présence de Mohamed « Abu Atta » Khattab, détenu pendant 19 ans dans les geôles israéliennes.

« La ruche documentaire » est de retour pour la 6e année consécutive. Le projet, qui rassemble les activités de formation du festival, accueillera une soixantaine d’étudiants venus de tout le Maroc, ainsi que des apprentis cinéastes marocains, algériens, sénégalais, nigériens et guinéens. Ils soumettront leurs oeuvres à l’appréciation de professionnels. D’ailleurs, deux cinéastes passés par « La ruche » sont inscrits dans la compétition officielle. Il s’agit de l’Algérien Djamel Kerkar et du Malien Ousmane Samassekou.

Dans le cadre d’un partenariat avec le Festival des 3 continents de Nantes (Agadir et Nantes sont jumelées depuis 25 ans), un atelier intitulé « Produire au sud » est prévu. Il permettra à 6 binômes d’auteurs producteurs ayant un projet de film documentaire, de bénéficier de techniques et d’outils de production cinématographique.

Un festival mouvant

Cette année les organisateurs ont opté pour une scène itinérante. Ainsi, des équipes parcourront les routes pendant toute la durée du Fidadoc. Des projections auront lieu dans une douzaine de communes de la région du Souss- Massa, notamment à Akka, Ighan, Aït Melloul, Amskroud, Imessouane, Inzegane, Sebt Al Gardane, Tafraout, Taghazout, Tata et Tiznit.

La sélection complète

– AMBULANCE de Mohamed JABALY (Palestine / Norvège)
– ATLAL de Djamel KERKAR (Algérie / France, 2016)
– BOLI BANA de Simon COULIBALY GILLARD (Belgique / Burkina Faso, 2017)
– DIL LEYLA de Asli ÖZARSLAN (Allemagne / Turquie, 2016)
– LES HÉRITIERS DE LA COLLINE de Ousmane SAMASSEKOU (Mali / France, 2016)
– LE KORO DU BAKORO, NAUFRAGES DU FASO de Simplice Herman GANOU (Burkina Faso / France, 2017)
– LOS NINOS de Maite ALBERDI (Chili / Pays-Bas / France, 2016)
– OUAGA GIRLS de Theresa TRAORE DAHLBERG (Suède / France / Burkina Faso / Qatar, 2017)
– MADAME SAÏDI de Bijan ANQUETIL & Paul COSTES (France / Iran, 2016)
– TIGMI N IGREN de Tala HADID (Maroc / Qatar, 2017)

Les récompenses du Fidadoc seront décernées par un jury composé de cinq professionnels du cinéma: Maria Daif, la directrice de l’espace culturel L’Uzine, l’auteur-réalisateur belge Jérôme Le Maire, la Française Virginie Linhart, le Malien Awa Traoré, et le producteur tunisien Moncef Taleb.

Délégation de la République Populaire de Chine en prospection économique dans la région Souss-Massa

Agadir – du 04 au 06 mai 2017

Dans le cadre des programmes de partenariat et de coopération du Conseil Régional Souss Massa, le Président du Conseil accompagné du premier et quatrième Vice-présidents, a reçu le 04 mai 2017 à Agadir une délégation de la République de Chine en prospection dans la région et s’intéressant essentiellement aux secteurs de l’agriculture de la pêche et aux infrastructures routières et portuaires.

Un riche programme composé de visites et de rencontres professionnelles avec les opérateurs de la région a été tenu avec la délégation sur une période de trois jours.

Suite à l’accueil officiel lors de la première journée, une rencontre de travail sectorielle a été organisée sur l’Agriculture en présence des services extérieurs et professionnels du domaine, à savoir la Direction Régionale de l’Agriculture, la Chambre Régionale de l’Agriculture, l’APEFEL, l’ASPAM,…

Une présentation a été faite sur les potentialités de la région dans le domaine agricole et aussi sur l’importance et la place prédominante de la région en matière d’exportations des fruits et légumes à l’échelle internationale. La rencontre  a été suivie par un débat entre la partie marocaine et la délégation Chinoise sur les opportunités d’investissement et échanges économiques entre nos deux pays. En sus, deux visites de terrain au Parc Haliopolis/Agropole et à Taghazout Bay ont enrichies le programme de la journée.

Le vendredi 5 Mai 2017, la délégation chinoise a assisté à une présentation sur l’expérience de la Région Souss-Massa-Draa (lors du précédent découpage) en matière d’industrie cinématographique par l’exposition des réalisations de l’association Ouarzazate Film Commission et du projet de la plate forme intégrée «One Stop Shop ». Suite à un long débat, une seconde réunion de travail était au programme avec le Directeur Régional de l’Equipement qui a effectuée une présentation sur les infrastructures portuaires de la région et sur le chantier naval. Les propos de M. le Directeur ont été appuyés par une visite au Port d’Agadir.

Le programme s’est clôturé par des visites de terrain aux grandes entreprises et domaines agricoles de la région tel que Azura.

Agadir : l’Assemblée Générale de la SFB a lieu le 15 mai à 18 H 30 à Vera Cruz

Un petit rappel pour ne pas oublier :
La Société Française de Bienfaisance d’Agadir informe ses membres et sympathisants qu’elle tiendra son Assemblée Générale ordinaire le LUNDI 15 MAI à 18H30 dans les locaux du VERA CRUZ.
Le Président Jean-Michel Guillet et le Bureau seront heureux de vous y accueillir nombreux et de vous informer des actions menées au cours de l’exercice écoulé dans l’aide à nos compatriotes  résidents en difficulté.
A l’issue de la séance, un apéritif vous sera offert.
%d blogueurs aiment cette page :