HENNÉ NOIR : LES VRAIES RAISONS D’UN SCANDALE

Par Mhand Oulberka – le360.ma – 13/05/2017

© Copyright : Le360

Plusieurs touristes britanniques se plaignent du calvaire enduré suite à leur séance de henné au Maroc. A Agadir, plusieurs cas ont été répertoriés et contribuent à salir la réputation du tourisme dans la région. Ce henné noir contient une substance allergène que très peu tolèrent. Explications.

De plus en plus de touristes, pour la plupart anglais, se plaignent ces derniers temps du calvaire du henné noir. Une campagne de sensibilisation contre ces tatouages a d’ailleurs été lancée sur les réseaux sociaux. Natasha Hamilton, une chanteuse britannique avait d’ailleurs pris les devants de cette campagne -AvoidBlackHenne- et posté plusieurs photos de touristes britanniques avec les traces du tatouage, les mains ou les pieds rouges et enflés.

A Agadir, plusieurs cas  ont été d’ailleurs répertoriés ces dernières semaines. Dans l’ancienne médina, des hennayates expliquent à le360 qu’il y a plusieurs types de henné et qu’avant de tatouer une cliente potentielle, il faut demander si celle-ci a des allergies.

« Pour que le dessin du henné dure le plus longtemps possible, on ajoute un diluant chimique que certaines peaux ne tolèrent pas. Certaines personnes averties nous demandent de ne pas ajouter d’autres éléments à la formule de base et on s’exécute », déclare cette hennaya à le360. Le chlore des piscines ainsi que les coups de soleil y sont aussi pour beaucoup. « Lorsqu’une cliente arrive avec la peau rouge à cause d’un coup de soleil, il faut absolument éviter d’appliquer du henné. Mais plusieurs hennayates n’en tiennent pas compte », explique notre source.

Une autre, à quelques encablures de Bab El Had dans la capitale du Souss, nous sort ses produits: il y a le henné naturel, de couleur verdâtre sous forme de poudre, mais il y a aussi un autre, chimique et contenant du paraphenylènediamine PPD. Il est sous forme de pommade et provient souvent de Chine ou d’Inde. Selon plusieurs médecins dermatologues, ce type de produit est très allergisant. Il provoque chez certaines personnes une réaction qui peut persister toute la vie.

Ce sujet de l’eczéma dû au henné noir ne date pas d’hier. En novembre 2006 déjà, un groupe de médecins marocains avaient présenté les dangers de ce henné noir devant une assistance internationale dans un congrès en Tunisie. « Le henné noir, très prisé des hannayates de Jamaa El Fna et également très en vogue dans les pays occidentaux. Il contient de la PPD, qu’on ajoute pour diminuer le temps de fixation ou obtenir une coloration plus foncée. Mais elle peut entraîner, entre autres, l’hypersensibilisation du système immunitaire, une irritation, une inflammation cutanée et des réactions allergiques sévères», avait déclaré un groupe de professeurs de l’université Ibn Sina de Rabat.
Ils avaient alors tiré la sonnette d’alarme et appelé à plus de vigilance.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s