Les soucis des Soussis !

par Saoudi El Amalki

A vrai dire…
Les soucis des soussis !

La visite royale qui était sur le point de se tenir, il y a quelques semaines, n’a pas eu lieu. Mais, la cité s’est faite belle, de fond en comble, en un court laps de temps. Toutes les composantes de la région s’étaient mises à pied d’oeuvre pour se préparer à cet événement de haute teneur symbolique et développementale. Ce n’était que partie remise, puisque l’arrivée du souverain dans la capitale du Sous est encore annoncée pour la mi-juin. Une autre occasion d’insuffler à la ville des coups de balai en termes de ratissage et d’embellissement, mais aussi de lancer de nouveaux projets structurants, notamment au niveau de la dynamique industrielle et universitaire, en plus des activités à caractère purement social.
Tant mieux ! Depuis déjà un long moment, la première station balnéaire du royaume manifeste sa frustration, de se voir reléguer au second plan et de se faire réduire les investissements publics, à la différence de nombre de ses pareilles. Il y a quelques temps qu’elle le fait savoir, à travers son propre « hirak », serein et policé, sans virulence ni emportement.
Mais, elle tient à vomir son malaise pour redorer le blason d’une métropole amoindrie par le traitement ségrégatif.
Les Soussis ont leurs soucis. Ils le font savoir aussi, sans drapeau autre que celui de la patrie, ni slogan incitateur au séparatisme, ni atteinte aux fondements des institutions.
Les Soussis se soucient de leur tourisme en décadence, qui faisait autrefois, leur fierté, de leur investissement public qui se fait rare, de leur bâtiment qui spécule et flambe, de leurs services sociaux qui marquent le pas, de leur cadre de vie qui se détériore…
Certes, ces derniers temps, le statu quo de cette inertie semble écoper d’un sérieux ébranlement. On se rend à l’évidence que le Salut devrait provenir des diverses constituantes de la région pour pouvoir faire pression sur les centres de décision, par le biais de dossiers locaux largement concertés et minutieusement ficelés.
Or, l’on constate, non sans équivoque, que les notabilités bien connues dans les parages exercent constamment cette mainmise et font naître quasiment des incompétences dont la fonction se limite à la protection de leurs intérêts dans leur région. On ne peut alors prétendre l’essor d’une région si ses ressources sont au préalable, destinées à une minorité influente.
Ceci étant, il convient de reconnaître que, depuis un certain temps, en dépit de certaines résistances, la machine du sursaut se met en marche, dans tous les compartiments de la vie active, à travers des tentatives de rassemblement des énergies et de conjugaison des efforts.
L’importance que revêt la visite royale, en ces moments opportuns, est de nature à renforcer cette nouvelle impulsion, à décrisper les tensions et à remettre toute une région porteuse sur les rails de la dignité et de l’expansion.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s