L’HALIOPÔLE LANCE UNE PLATEFORME TECHNIQUE MUTUALISÉE

par Yassine Saber – leseco.ma – 29/05/2017

En attendant la mobilisation du financement, le pôle de compétitivité envisage de réaliser une plateforme technique mutualisée pour la quantification de l’histamine et la mise à disposition des industriels de nouveaux équipements pour les essais de transformation et d’emballage en mode pilote ou préindustriel.

Bilan positif pour Agadir Haliopôle. Le pôle de compétitivité dédié à la pêche et l’industrie de la transformation des produits de la mer vient de dresser le bilan de ces activités dans le cadre de son conseil d’administration devant les acteurs économiques et institutionnels de la région. Le rapport d’activité de l’année écoulée fait état de plusieurs actions réalisées, particulièrement en matière de projets de R&D. En effet, ledit pôle de compétitivité a obtenu au cours de l’exercice 2016 son premier brevet d’invention en collaboration avec l’Institut national de recherche halieutique (INRH). C’est le projet d’extraction du collagène marin à partir des écailles de sardines qui a bénéficié de cette opération.

L’année 2016 a aussi permis de réaliser d’autres projets innovants en termes de valorisation des coproduits, notamment le développement d’aliments pour poissons marins d’aquaculture à partir d’ingrédients locaux en plus de la fabrication de Chawarmas à base de produits de la mer. À cela s’ajoutent le développement du bêta carotène par les micros algues ainsi que la production de la sauce de poissons à partir des coproduits des unités de semi-conserves en plus de l’extraction enzymatique de l’hydrolysat de moule et la valorisation des coquilles de moules sous forme de poudre calcique. En plus du lancement d’autres actions similaires, ledit cluster examine actuellement la réalisation d’un projet de mise en place d’une plateforme technique mutualisée, d’une durée de 3 ans, à hauteur de 3,2 MDH dont 750.000 DH sous forme de contribution du ministère de Commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Le projet s’articule autour de deux concepts. Le premier sous forme d’espaces d’autocontrôle situés au port de pêche. Il permettra d’évaluer la fraîcheur de la matière première par le biais d’un biocapteur enzymatique spécifique pour la quantification de l’histamine, mais aussi d’offrir le service de l’analyse de cette molécule de signalisation du système immunitaire pour une meilleure qualité du produit.

S’agissant du second espace envisagé au centre spécialisé de valorisation et de technologie des produits de la mer à Agadir, il contribuera à la réalisation de prototypes et essais à travers la mise à disposition des industriels de nouveaux équipements et compétences leur permettant de réaliser leurs essais de transformation et d’emballage en mode pilote ou préindustriel. Par ailleurs, le conseil d’administration a approuvé à l’unanimité l’ensemble des résolutions, notamment l’adoption des actions réalisées ainsi que le plan d’action et le budget 2017.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s