Agadir : Lancement d’une étude pour la promotion de l’agriculture urbaine

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 13/06/2017

Agadir : Lancement d’une étude pour la promotion de l’agriculture urbaine

L’agriculture urbaine est l’une des solutions proposées et recommandées par l’ONU et la FAO en vue de répondre aux défis de l’urbanisation et de la péri-urbanisation.

Le ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville commanditera le 4 juillet prochain une étude portant sur la promotion de l’agriculture urbaine pour un développement urbain durable au niveau de la ville d’Agadir.

En raison des différentes potentialités que présente la ville d’Agadir et dans le but de rehausser ses activités agricoles, contribuer au rayonnement économique de la région et garantir un développement urbain durable et équilibré, ledit ministère a identifié la commune d’Agadir et les communes limitrophes comme territoire pilote pour la promotion et le développement de l’agriculture urbaine moins consommatrice des ressources en eau non renouvelables. Cette étude vient pour soutenir durablement le territoire concerné et participer à la création de liens fonctionnels positifs entre zones urbaines, périurbaines et rurales en adoptant des mesures incitatives en faveur de la croissance économique et en renforçant la résilience de la ville face au changement climatique. 

La présente étude vise à faire de l’agriculture urbaine un levier de développement économique, sanitaire et social, contribuer au rayonnement économique de la ville aux niveaux régional et national et créer les conditions d’un développement économique local dynamique, équilibré, solidaire, ouvert à tous et équitable favorisant la création d’activités et d’emplois locaux dans le domaine agricole, et maîtriser l’étalement urbain et rééquilibrer le lien entre la ville et sa périphérie rurale. L’agriculture urbaine est l’une des solutions proposées et recommandées par l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en vue de répondre aux défis de l’urbanisation et de la périurbanisation. En effet, l’agriculture urbaine et périurbaine est déjà utilisée par environ 700 millions de citadins (une personne sur quatre environ dans le monde).

Agadir constitue la capitale régionale du Souss-Massa bénéficiant d’une situation géographique stratégique au centre du Maroc et représentant l’un des principaux pôles de croissance et de développement économique du pays. En effet, la région a connu un développement économique exponentiel durant les quinze dernières années et parallèlement, une grande croissance démographique et une urbanisation avec de grands changements dans l’occupation du sol. La région bénéficie d’une importante richesse naturelle et de grandes potentialités agricoles fortement dépendantes des ressources en eau et des conditions climatiques et pédologiques locales. Cependant, la pérennité des activités agricoles est aujourd’hui menacée en raison de la baisse continue du niveau de la ressource hydrique.

 

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

3 réflexions sur « Agadir : Lancement d’une étude pour la promotion de l’agriculture urbaine »

  1. Je ne sais pas si l’agriculture urbaine a besoin d’une étude, mais rien que le fait que les autorités s’y intéressent est une bonne nouvelle !! Je verrais bien Agadir en ville pilote pour le Maroc du mouvement « Incredible edibles » (Incroyables Comestibles), avec utilisation des eaux usées venant de la station d’épuration pour arroser…

    J'aime

  2. pas besoin d’une Xième étude où les mêmes vont s’enrichir et dormir, d’où il ne sortira rien de concret, les causes sont connues, produits peu qualitatifs et non valorisants malgré des conditions climatiques et économiques très favorables. Je suis prêt à boucler l’étude en 2 heures…

    J'aime

  3. quand on a un climat aussi favorable qu’Agadir et une main d’oeuvre aussi concurrentielle, on n’a pas le droit de produire des produits d’aussi mauvaise qualité et invendables(je pense aux tomates), et il faut développer des légumes haut de gamme, générateurs de grosses marges.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s