Paul Bermejo : la suite du voyage et des moments difficiles

Etape du 13 juillet :

100km parcourus aujourd’hui, bien tranquillement pour arriver chez des cousins à Casablanca. Le ciel étant gris au départ, comme chaque jour je suis allé chercher le soleil à l’intérieur des terres sur la N1. Finalement, le littoral a fini par se dégager et, à mi journée, c’était grand soleil partout. J’ai récupéré la route côtière avant Casablanca qui est toujours aussi encombré avec un trafic routier très dense et des conduites sauvages. Une fois de plus, mon programme du jour a été réalisé sans problème et c’est cela l’essentiel. Arrivé à 13H30 à Casablanca j’ai tout l’après midi pour récupérer et la route est encore longue vers Clermont-Ferrand. Pas de photo aujourd’hui, rien à voir de particulier sur cette route au gros trafic routier .

14 juin 2017 :

Etape écourtée aujourd’hui. La cause: alors que je n’étais pas encore sorti de Casablanca, un camion m’a renversé à un carrefour. J’étais arrêté à un feu rouge et le camion se trouvait sur ma gauche pour aller tout droit.
Le feu passant au vert, je démarre et le camion vire brusquement à droite. Je me retrouve propulsé et traîné contre le haut trottoir. Mon trike se couche contre le trottoir et mon avant bras se retrouve coincé et traîné contre l’angle du trottoir. Finalement, le chauffeur du camion s’est arrêté et avec ses deux aides, ils sont venus vers moi pour me dire toute une « diatribe » en arabe que je ne comprenais pas. Après avoir récupéré quelque peu, j’ai arrêté une voiture de Police qui passait. Là j’ai compris que le chauffeur disait au policier que c’était moi, tout seul qui avait heurté le trottoir et qu’il n’était pour rien dans l’accident. Évidemment, les deux aides témoignaient comme lui. J’ai donné ma version des faits au Policier qui a téléphoné pour faire venir le « constatateur… » Finalement, cette histoire marocaine commençait à me gaver. J’ai refusé l’ambulance pour ne pas me retrouver dans une autre galère… Après une visite technique de mon trike j’ai constaté que tout fonctionnait. La direction est un peu plus dure mais ça va…Au bout d’un moment, j’ai planté tout le monde sur place et je suis retourné chez les cousins. Conclusion: toute la peau inférieur de mon avant bras droit est arrachée, un trou sur le dessus de l’avant bras en plus d’un bel hématome. Une visite à la pharmacie pour acheter de quoi nettoyer et panser mes plaies et un jour de repos obligé avant de poursuivre ma remontée vers Tanger. Il me reste trois jours de voyage avant Tanger alors, demain matin, je reprendrai la route InCh’Allah….

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

1 réflexion sur « Paul Bermejo : la suite du voyage et des moments difficiles »

  1. Bonjour Paul, c est jean-philippe (actuellement a Nancy) . J ai eu vent de tes periples par Nicole. Je profite de cette page pour te passer un grand bonjour et une franche accolade en souvenir des bons moments passes a tes cotes a Agadir. J espere avoir l occasion de te revoir prochainement. En attendant je te souhaite bonne route et profites bien en pensant a tous ceux qui voudraient etre a ta place 😉
    mon numero en france: 0628230700, celui de saloua 0628329494
    Bisous
    Jean-philippe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s