TOMATE : LES PROCHAINES CAMPAGNES MENACÉES

Par Rachid Al Arbi – le360.ma – 14/06/2017

© Copyright : DR

Cet article reprend une partie de l’article de Fatiha Nakhli paru le 14/06/2017 sous le titre « Tomates / Tuta Absoluta : Il faut sauver les prochaines campagnes » que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://agadirmichelterrier.wordpress.com/2017/06/15/tomates-tuta-absoluta-il-faut-sauver-les-prochaines-campagnes/

Les actions contre la Tuta Absoluta, qui continue de ravager les tomates, n’ont pas été concluantes, les agriculteurs n’ayant pas utilisé les bons pesticides. Un guide des bonnes pratiques a été édité pour tenter d’éradiquer ce parasite.

La Tuta Absoluta fait des ravages sur la tomate et continue de donner du fil à retordre aux producteurs exportateurs de la Région Souss Massa. Dans son édition de ce mercredi 14 juin, L’Economiste affirme que la présence de ce virus dans les cultures est en hausse depuis plusieurs mois. Pour les opérateurs, la poursuite de la prolifération de la Tuta Absoluta est due au fait qu’elle n’a pas traitée au bon moment avec les pesticides homologués pour la tomate. La situation est grave «d’autant plus que 90% des exportations de tomates partent du Souss», déclare dans les colonnes de L’Economiste Hro Abro, directeur régional de l’Agriculture, qui ajoute que «les professionnels et le ministère de tutelle ont pourtant œuvré pour contenir le problème».

Les professionnels préparent la riposte en unifiant leurs efforts afin de sauver la situation. Ils ont ainsi publié un guide comprenant des données biologiques sur la Tuta Absoluta, des informations sur les mesures préventives au niveau des pépinières, des sites de production et des stations de conditionnement, des indications sur le contrôle, monitoring, le piégeage, la gestion de la résistance et la lutte chimique et intégrée, en plus d’indications sur la gestion des déchets post-récolte. L’objectif est de sauver la campagne agricole 2017/2018 et de tout mettre en oeuvre pour préserver l’avenir de la culture de la tomate au Maroc. Mais cela ne passera pas uniquement par la solution chimique, une solution durable étant nécessaire. «La lutte biologique est une composante du programme de lutte intégrée (piégeage, phéromones, bandes attirantes…). Et sa réussite dépend de sa mise en place et du suivi par un personnel qualifié. Et de la maîtrise du facteur temps».

Pour Ahmed Mazih, professeur-chercheur à l’IAV Hassan II-CHA cité par L’Economiste, «les déchets post-récolte infestés de Tuta Absoluta doivent être  arrachés et toujours bien gérés afin d’éviter le développement et la multiplication de cet insecte et afin de préserver les prochaines campagnes agricoles». Le traitement phytosanitaire des plantes infestées avant leur arrachage est une solution. Il doit être accompagné d’un nettoyage complet et rigoureux, d’un labourage ainsi que d’un vide sanitaire avant les nouvelles plantations. «En plus d’adopter un paillage généralisé, d’assurer l’étanchéité des serres, d’installer des pièges de détection et de limiter le nombre d’ouvertures dans les serres, il faut aussi procéder à l’agréage des plants dans la pépinière et leur refus en cas d’infestation».

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

3 réflexions sur « TOMATE : LES PROCHAINES CAMPAGNES MENACÉES »

  1. Le problème semble bien réel, des solutions semblent connues, le processus à diffuser et à suivre. Mieux gérer le terrain, avant, pendant et après la culture est souhaitable.
    N’y aurait il pas une autre piste, à moyen terme : la recherche de tomates mieux adaptées à la région et naturellement (mieux) résistantes ? Si, en plus, ces tomates pouvaient consommer moins d’eau, ce serait encore mieux.
    Mais, je ne fais que rêver tout haut …

    J'aime

  2. Profitez en pour faire de belles variétés, stopper les pesticides et faire confiance au climat marocain! ce que vous produisez est horrible et non commercialisable, standardisé, sans gout ni saveur et en quantité trop importante; nous n’en voulons plus!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s