Un groupe scolaire réussit le défi du tout numérique

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 20/06/2017

  • Le tableau numérique inter-actif remplace le tableau noir
  • Bilan d’une expérience entamée depuis 10 ans par des précurseurs
  • Formation des enseignants, point saillant de la réussite de ce projet dans le Souss
tableau-numerique-interactif-049.jpg

Le tableau numérique interactif (TBI) donne un réel coup de motivation aux élèves et éveille leur intérêt. Désormais «passer au tableau» n’est plus une phrase qui effraie (Ph. K.S.)

Un enseignement 100% numérique. C’est le challenge relevé par une institution scolaire de la Région Souss Massa qui a opté pour la généralisation progressive du tableau blanc interactif (TBI) dans l’ensemble des matières enseignées à tous les niveaux. Aussi bien à la maternelle, au collège qu’au lycée.

En effet, depuis 2006, une réelle migration du tableau noir classique vers le TBI a été effectuée au sein du Groupe scolaire Al Hanane qui a été la première école au Maroc et en Afrique du Nord à en avoir équipé ses classes. En démarrant avec 15 TBI en tout.

Des centaines de leçons ont donc été transposées sur cet outil performant tout en respectant le programme national. Un travail titanesque qui a nécessité la mise en place d’une cellule pédagogique dont la principale mission est la conception et le développement des leçons sur le TBI. Cette équipe a su construire une immense base numérique.

Ainsi, le recyclage des leçons, la création des figures complexes et le partage du contenu en réseau entre les établissements du Groupe est devenu possible en un clin d’œil. «Notre choix s’est porté sur cet outil pédagogique vu son impact sur le développement des compétences des élèves et sur leur motivation», explique Kamal Salimi, directeur de l’établissement.

«Nous avons aussi misé sur la formation des enseignants qui est le point saillant dans la réussite de ce projet», a-t-il ajouté. Aujourd’hui, le Groupe scolaire Al Hanane compte 137 TBI dans ses trois établissements. Une enveloppe budgétaire de 5 millions de DH a permis au Groupe de mettre en place l’ensemble de la solution numérique, à savoir achat des équipements, installation du réseau informatique dans toutes les salles de cours, formation initiale… Sachant que les frais de maintenance annuels (pour les vidéoprojecteurs, lampes, réseaux…, en plus de formation continue pour le personnel en charge du numérique à l’école…) représentent environ 10% de ce montant.

tableau_numerique_interactif_tbi_049.jpg

Ce projet numérique adopté il y a dix ans, se présente donc comme une expérience réussie. Pour preuve, le TBI permet aux enseignants de métamorphoser leurs pratiques pédagogiques de manière approfondie. Les leçons sont plus dynamiques et impliquent davantage le comportement interactif des élèves.

En fait, c’est comme une baguette magique qui donne un réel coup de motivation aux élèves et réveille leur intérêt. Désormais «passer au tableau» n’est plus une phrase qui effraie, ainsi que le constatent de nombreux enseignants. Les avantages de l’usage du TBI ne s’arrêtent pas là. C’est aussi une solution efficace pour la mémorisation facile, permettant d’exploiter tous les supports médias pour l’explication et pour la révision d’une leçon.

La mémorisation et la compréhension des informations sont donc plus efficaces à l’aide de la mémoire visuelle. Pour exemple, en cliquant sur un mot comme «canoë», les élèves peuvent visualiser cette embarcation en mouvement sur un fleuve. De quoi retenir l’information à vie. Il ressort de cette expérience d’enseignement numérique que le rendement en classe est nettement amélioré.

Grâce à différentes fonctionnalités du TBI (stockage, outils scripteurs, accès à Internet…), la répartition du temps entre les leçons et les activités est optimisée. Plus de temps perdu, les séances sont pleinement exploitées, ce qui favorise le processus d’apprentissage des élèves. Un bilan positif à 100% dont peut être fier le Groupe scolaire Al Hanane qui va fêter sa 35e année d’existence.

TBI, kézako?

LE tableau numérique interactif (TBI) se présente comme une surface de 78 pouces de diamètre sur laquelle on projette l’image de l’écran de l’ordinateur. Et avec laquelle on peut agir à l’aide d’un stylet spécial qui reproduit les actions d’une souris et permet d’écrire comme sur un tableau traditionnel. Le logiciel qui accompagne le système permet la préparation et la présentation de cours multimédia et contient de nombreuses ressources pour créer différents types d’activités interactives.
L’usage du TBI dans l’enseignement, avec l’apport de toutes les possibilités du multimédia (image, son, vidéo) permet aux enseignants de présenter aux élèves une nouvelle approche pédagogique qui se veut plus proche de leur environnement et de leur époque. Il est important de souligner que l’usage de cet outil, très performant, a pour but de faciliter la tâche aux enseignants en leur permettant de créer un environnement attractif, vivant, imagé, et documenté à souhait. Et ce, dans le respect des programmes et de la méthodologie recommandés par le ministère de tutelle. Pour rappel, cet environnement nouveau dans lequel participe à la fois l’enseignant et les élèves permet un enseignement collaboratif.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s