Jubilé du Père Gilbert Bonouvrié, le 2 juillet 2017 à Agadir

 

.

En souvenir de ces moments émouvants que nous avons vécus en l’église Sainte-Anne d’Agadir, 

.

voici la prière de reconnaissance prononcée par le Père Gilbert Bonouvrié pour ses 50 ans de sacerdoce :

Cinquante ans de sacerdoce missionnaire:

Ma prière à Dieu, ma requête à tous

Cinquante ans de sacerdoce. Seigneur soyez béni !
Je voudrais chanter, exulter, venir à vous, mon Dieu, avec une humble et infinie reconnaissance. Mais je ne peux le faire seul parce que je n’ai jamais été seul. Au fil des jours j’ai avancé dans les peines et les joies, dans les difficultés parfois et les satisfactions souvent, grâce à tous ceux qui tour à tour, ici et là, m’ont entouré, soutenu, supporté, aidé, partout accompagné.

Ma famille d’abord m’a inlassablement prodigué un immense amour. Jeune encore, soutenu par le tendre regard maternel et les encouragements de mes six frères et sœurs je suis parti vaillamment dans l’aventure du missionnaire. Ils m’ont tous approuvé, ils m’ont aidé et ils m’aident encore. Merci mon Dieu !

Puis l’Afrique m’a ouvert les bras. Les couleurs, les lumières, les senteurs du Ghana et du Kenya ont ébloui tout à la fois mes yeux et mon âme. Sur les routes de poussière et de latérite j’ai tout partagé : la souffrance, la pauvreté, les rires et la sagesse. L’Afrique m’a beaucoup donné, elle m’a beaucoup appris. Les mains tendues, les mains serrées, les mains ouvertes dans la prière, les mains crispées dans la douleur ou assemblées dans le bonheur, tant de mains se sont unies aux miennes ! Merci mon Dieu !

Et le Maroc par un beau jour de Juillet 1990 m’a plus tard accueilli. Les lumières étaient plus filtrées, les couleurs plus sages, le soleil moins brûlant. Mais l’aventure restait tout aussi excitante. J’avais encore beaucoup à découvrir.

Agadir m’a sans attendre offert d’autres expériences et de nouvelles rencontres. Je pris mon temps pour savourer ici les amitiés et apprécier les aides. J’en ai reçu beaucoup et j’ai pu en retour beaucoup donner. Merci mon Dieu !

Je me suis ici attardé, vingt-sept ans protégé par les soins attentifs et précieux de Latifa Motay. Sa présence et son dévouement ont été pour moi un gage de longue vie et une bénédiction.

Merci mon Dieu !
Et puis j’ai pu garder autour de moi les sourires lumineux de l’Afrique jeune et belle que je n’ai jamais cessé d’aimer. Nos étudiants sont là, avec nous dans leurs attentes et dans leur foi. Ils nous donnent leurs chants, offrent la beauté de leurs voix avec l’ardeur de leur jeunesse. Merci mon Dieu !

Alors, Seigneur, je suis là aujourd’hui le cœur empli de gratitude.

Merci mon Dieu !

Certes j’ai été missionnaire, j’ai désiré l’être et j’ai ainsi conduit ma vie, mais que serais-je aujourd’hui sans tous ceux qui sont venus à moi ? Tous ceux-là habitent ma pensée et ma mémoire. Ils se blottissent dans les profondeurs de mon cœur de prêtre, parce que je les ai aimés, parce que je les aime encore et n’en peux aucun oublier.

La fête de mon jubilé sacerdotal, le 01/02 Juillet 2017, ne saurait se passer sans eux.
Seigneur, ils sont dans mon passé, ils sont dans mon présent et ils seront dans ma prière, mais qu’ils soient tous à mes côtés !
Ils appartiennent à cette fête. Et puisque sans eux la fête ne serait pas la fête, c’est aux Gadiris, aux fidèles de sainte Anne, que je donne mission de tous les représenter.

A Agadir, je me tourne vers tous ceux qui, à un moment ou un autre, ont partagé ici ma vie et je leur dis avec ma gratitude le besoin que j’ai encore de leur présence et de leur amitié.

Venez tous partager ma joie pour cette fête si spéciale.

A vous tous j’ai besoin de dire merci et c’est avec vous seulement que je saurai chanter et dire Merci mon Dieu !

Père Gilbert BONOUVRIE s.m.a, curé de la paroisse

Mai 2017

Et voici les paroles de remerciements prononcées par Philippe Alléon :

Père Gilbert,

Vous avez, dans votre prière de jubilé, superbement retracé votre parcours :
cinquante ans de sacerdoce missionnaire….

Savez-vous, Père Gilbert, que lorsque vous êtes arrivé à Agadir dans les années 90, vous n’avez pas laissé de nous surprendre.. ?
Ce prêtre Hollandais, qui parlait à peine Français, nous dérangeait avec sa culture un peu différente de la nôtre, ses attitudes parfois très directes, ses appels financiers trop fréquents, ses colères intempestives, et d’autres choses encore …

De plus, prendre la succession d’un curé exceptionnel en la personne de notre regretté père Simon Charles n’était certes pas chose aisée …

Vous lui étiez vous aussi très attaché : il aurait été si heureux d’être parmi nous ce soir : Mais en fait il est là, en tout cas dans nos coeurs et nos pensées.

Mais votre intelligence (intelligence : aptitude à s’adapter),
la solidité de votre FOI,  vous ont permis de vous adapter à nous, et de nous aider à nous adapter à vous.

Vous avez accepté nos critiques avec patience et indulgence .

Au fil des ans vous nous avez apprivoisés, partageant avec amour nos joies, nos baptêmes, nos mariages, nos souffrances, nos deuils…

Vous vous êtes occupé des étudiants Africains en véritable Père, parfois sévère mais toujours avec beaucoup d’amour.

Et comment ne pas évoquer votre talent de polyglotte si apprécié par les touristes de passage  …

Ce faisant, vous avez bien mérité ce titre de PERE , vous avez su devenir notre CHER PERE GILBERT BONOUVRIE .

Et vous êtes surement, pour le BON DIEU, un BON OUVRIER.

Concernant votre hiérarchie terrestre, quelle belle récompense que  la présence de notre père évêque Vincent Landel,  accompagné du vicaire général Daniel Nourissat, des pères Jos Pijpers et Michel Rondot .

Le jubilé est le cinquantenaire.

Le synonyme de jubilation est exultation .

BON JUBILE  Cher Père Gilbert.

Et de tout coeur exultant : MERCI. Que Dieu vous prête longue vie .

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

2 réflexions sur « Jubilé du Père Gilbert Bonouvrié, le 2 juillet 2017 à Agadir »

  1. Je suis Maxime N’ZUE, le grand frère à Fabrice N’ZUE, l’un des nombreux étudiants que le Père Gilbert ne cesse de soutenir depuis son arrivée à Agadir.
    Grande est ma joie pour ce Monsieur au grand coeur.
    Que Dieu multiplie ses bénédictions en sa faveur et qu’Il lui donne la force de continuer son oeuvre pour l’Eglise.

    J'aime

  2. Votre paroissiene française et de la messe du vendredi viens vous féliciter pour votre jubilé que J’ ai eu la surprise de voir sur ma tablette ..

    Dieu doit être fier de vous !

    Je suis en France jusqu’à fin septembre, heureuse de retrouver toute ma famille , mais serai heureuse de retrouver le Maroc . Bien affectueusement

    Anne Marie chaffringeon

    .

    Le 3 juil. 2017 20:56, « Le Blog d’Agadir par Michel Terrier, événements,

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :