« TOUCHE PAS À MON ENFANT » SE LANCE UN NOUVEAU CHALLENGE

Najat Anouar, Présidente de l’Association « Touche pas à mon enfant »

L’ONG d’utilité publique « Touche pas à mon enfant » se lance un nouveau challenge. Emmenée par son infatigable présidente, Najat Anouar, l’organisation de lutte contre la pédophilie, entend élargir davantage son champ d’action dans le domaine social. Objectif: militer pour que chaque commune soit dotée d’un service social permanent.

« La prise en charge de l’enfant victime d’abus sexuels concerne toute la famille qui se retrouve souvent dans une situation qui nécessite un accompagnement effectif. D’où l’impératif, pour nous, de mettre en place des unités sociales accessibles à tous pour compléter le travail fourni par l’Organisation », explique Mme Anouar.
Touche pas à mon enfant propose ainsi la mise en place de services sociaux permanents au sein des Communes, afin de maintenir « un lien de solidarité et de grande proximité avec ces populations fragilisées ».

Joignant l’acte à la parole, l’ONG prendra en charge la formation du personnel qui assumera cette tâche cruciale au sein des Communes.

L’unité des agents de développement social de proximité ‘’ADSP’’ serait habilitée pour assurer l’éveil social nécessaire ainsi que le travail de sensibilisation de la population.

Afin d’éclairer l’opinion publique sur ce projet ambitieux, ses objectifs ainsi que les partenaires éventuels susceptibles d’assurer sa réussite, l’ONG tiendra une conférence de presse le jeudi 6 Juillet 2017 à 17h30,à l’Hôtel Idou Anfa à Casablanca.

Pour réussir ce nouveau projet, Najat Anouar dit compter énormément sur l’engagement des autorités publiques à travers les ministères de l’Intérieur (Direction des Collectivités locales), de la Justice, de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, de la Santé, du Développement Social, de la Communication, de l’Entraide Nationale, de la Société Civile (l’Association des Présidents des Communes), ainsi que sur l’appui de la classe politique et des media.

Ce nouveau défi que l’ONG se lance aujourd’hui est incontestablement à la hauteur de l’action inlassable de sa présidente, son réseau de militants, d’avocats et autres partenaires qui oeuvrent, depuis 2004, pour lever le voile sur les abus sexuels sur enfants, soutenir les victimes et leurs familles, poursuivre les criminels en justice et sensibiliser l’opinion publique sur ce phénomène.

Le test sera de voir qui, parmi les autorités publiques compétentes s’engagera pour soutenir ce projet d’utilité publique afin d’assurer sa réussite.

 

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s