Agadir : Le salon des produits du terroir muscle son offre

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 20/07/2017

  • Priorité aux gens du métier organisés en coopératives, et à celles labellisées
  • Guinée, Cameroun, Burkina Faso, Ethiopie, Tunisie…forte présence africaine
  • La 5e édition du SNAPT démarre ce jeudi et se poursuit jusqu’au 24 juillet

agadir-salon-produits-du-terroir.jpg
Lors de cette 5e édition, ce sont les coopératives organisées, et celles disposant d’un label qui seront représentées 

Le Salon national des produits du terroir (SNAPT) voit encore plus grand. La manifestation qui tient sa 5e édition du 20 au 24 juillet à la place Al Amal augmente sa superficie à 3.600 m2, au lieu de 3.000 m2 précédemment. Par contre, le nombre de participants n’a pas changé. Ils sont comme l’année dernière un peu plus de 150 exposants triés sur le volet pour mieux représenter un secteur appelé à être un vrai vecteur de développement économique local, comme cela a été stipulé par le Plan Maroc Vert (PMV).
La priorité a ainsi été donnée aux gens du métier organisés en coopératives. Bien entendu, celles qui sont labellisées accèdent encore plus facilement non seulement au SNAPT mais aussi aux différentes foires internationales. «Notre ambition à travers cette manifestation économique et sociale, c’est de promouvoir et valoriser les produits du terroir», explique Ali Kayouh, président de la Chambre régionale d’agriculture Souss Massa. «Des ateliers sont prévus en vue de renforcer les capacités techniques et managériales des participants», a-t-il ajouté.
Des visites de sensibilisation sur la sécurité sanitaire des produits alimentaires seront aussi organisées au profit des exposants. Concernant le programme scientifique, les conférences prévues aborderont des thématiques riches et diversifiées. Entre autres, la culture de l’arganier, la valorisation des plantes médicinales et aromatiques et l’économie solidaire, le plan régional pour la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques, l’approche de l’économie circulaire afin de préserver la biodiversité des systèmes agricoles de la région… ou encore la protection des ressources en eau grâce à la culture de produits locaux. Il faut préciser par ailleurs que le SNAPT se distingue cette année par une forte présence africaine avec la participation de la Guinée, le Cameroun, le Burkina Faso, l’Ethiopie et aussi la Tunisie. Une ouverture sur l’international qui ne peut être que bienfaitrice en termes d’échanges d’expériences et de partage d’expertise.
Pour rappel, la 5e édition du Salon national des produits du terroir se tient sous le thème «Valorisation des produits du terroir, une contribution locale face aux changements climatiques». Elle est organisée par l’association éponyme et la Chambre d’agriculture de la région Souss Massa, sous l’égide du ministère de tutelle, en partenariat avec la wilaya Souss Massa et le conseil régional. Plus de 50.000 visiteurs sont attendus lors de cette édition qui  coïncide avec la grande affluence que connaît la destination Agadir en période estivale. Ce qui va permettre aux exposants de mieux écouler leurs produits. Et ce d’autant plus que différentes chaînes de valeur seront représentées: miel, dattes, fromage de chèvre, cactus, safran, ail, roses de Dadès, couscous, plantes aromatiques et médicinales, henné…

Les plantes aromatiques toujours menacées

plantes-aromatiques.jpg

plantes aromatiques (Ph. astuce-maline.fr)

Focus lors du salon sur la problématique des plantes aromatiques et médicinales (PAM), toujours aussi menacées d’extinction. A l’origine du mal, la cueillette ou «arrachage», à la racine sans aucun souci de préservation de l’environnement. C’est le cas du thym, de l’euphorbe (daghmouss) ou encore du thuya, qui sont de plus en plus rares. Pour exemple, dans la région de Taroudant, le thym est désormais quasi inexistant à cause de cette pratique. A Imouzzer Ida Outanane, ce braconnage d’un autre genre se fait surtout pendant la nuit et par grande quantité, sans que les résidents puissent protéger durablement leurs ressources ni en bénéficier. (cf. notre édition du 30/8/2013).

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s