Archives de juillet 28th, 2017

Le surf dans la région d’Agadir

par Hamza El Amghari

Le Maroc de façon générale regorge de bien d’atouts précisément dans le domaine du surf. En effet, la multitude des spots, la qualité des vagues et les conditions météo adéquates sont entre autres des conditions favorables qui attirent chaque année des passionnés de surf au Maroc. C’est d’ailleurs une destination privilégiée des surfeurs européens, surtout en période hivernale.

La région d’Agadir

La région d’Agadir est l’un des meilleurs endroits pour la pratique du Surf en Afrique. Elle attire chaque année des surfeurs des quatre coins du monde. Ils y trouvent chacun, selon leurs niveaux et leurs préférences des spots adaptés.

Si vous souhaitez rester au centre d’Agadir, la ville occupe une situation idéale au bord d’une longue plage de sable de plus de 10 kilomètres, avec des vagues entre 1 et 4 mètres.

Agadir

Si vous préférez par contre parcourir la région, vous aurez alors le choix entre plusieurs endroits magnifiques adaptés à vos goûts. Parmi les meilleurs spots de surf à Agadir, les plus fréquentés sont :

Imsouane

Si votre passion du surf se combine avec l’amour du paysage et de la nature, alors Imsouane est votre destination. Petit village situé entre Océan et désert, il est très réputé pour la pêche et offre un paysage enjolivé par les Arganiers.

Imsouane

 

C’est une commune rurale de la préfecture d’Agadir, située à 100 km au nord de la ville. Le surf à Imsouane comprend deux spots à savoir le REEF se caractérisant par une vague creuse allant jusqu’à 5-6 mètres de haut en hiver; et la BAIE (paradis des longboardeurs), vague plate se déroulant sur une longueur de plus de 800 mètres.

Taghazout

Situé à juste 15km au nord d’Agadir, Taghazout est le berceau du surf au Maroc. Ce petit village dont la culture est un parfait mariage entre traditions et modernité peut particulièrement se venter de jouir des faveurs de la météo. Le Surf à Taghazout, c’est une renommée mondiale grâce notamment à des spots internationaux comme Anchor Point. On retrouve également des spots pour tous les niveaux comme Panorama, Crocro, La source, Banana Point, etc.

Taghazout, Anchor Point

 

En plus, si vous souhaitez faire durer le plaisir, vous pouvez compter sur les merveilleux hôtels et auberges facilement accessibles.

Ifni

Si le Sud d’Agadir suscite votre curiosité, alors vous aurez certainement un faible pour Ifni, qui est une ancienne enclave espagnole où le temps semble suspendu. Elle se situe à 160 km au Sud d’Agadir. Considéré souvent comme « la porte Atlantique du Sahara », c’est un véritable paradis pour les surfeurs.

En effet, le Surf à Ifni peut se pratiquer sur plusieurs spots, notamment ceux de Legzira, ou Mirleft.

Legzira

 

Mirleft

Plus près d’Agadir, on peut également trouver les spots de Tifnit et d’Aglou .

 

Tifnit

Aglou

AGADIR ACCUEILLE LE SOMMET MONDIAL CLIMATE CHANCE

par Sanae Taleb – leseco.ma – 27/07/2017

Après Marrakech, c’est au tour de la ville d’Agadir de rassembler les acteurs les plus puissants du climat et de l’environnement le temps d’un sommet. Dans le sillage de la COP22 et à la veille de la COP23, la capitale de Souss-Massa s’apprête à recevoir du 11 au 13 septembre prochain la 2e édition du sommet Mondial Climate Chance.

Le Sommet Climate Chance a pour vocation à devenir le rendez-vous annuel de l’ensemble des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Lors d’un point de presse tenu aujourd’hui 27 juillet à Casablanca, le président de la COP22, Salaheddine Mezouar a expliqué que ce sommet propose des rencontres de haut niveau sur le partenariat de Marrakech et devra permettre d’amplifier l’action climatique et de renforcer les liens entre l’agenda 2030 pour le développement, le plan d’action genre et les droits de l’Homme.

De son côté, Brahim Hafidi, président de la région de Souss-Massa qui a promis la participation à ce sommet d’Agadir de l’ensemble des présidents des 12 régions du Maroc, a fait savoir qu’il s’agit du premier sommet climat des acteurs non-étatiques.

Avec plus de 80 ateliers de bonnes pratiques qui seront présentés autour d’une quinzaine de thématiques et plus de 3.000 participants, cette 2e édition du sommet vient après une première organisée dans la ville française de Nantes. Pour Hafidi, le sommet sera un «moment important de valorisation du progrès de l’action des acteurs non-étatiques, notamment africains».

Hôtellerie de luxe : Abdelhadi Alami investit 150 MDH à Agadir

infomediaire.net – 27/07/2017

Agadir, la 1ère station balnéaire nationale, consolide sa capacité hôtelière avec l’ouverture d’un nouvel établissement haut de gamme du groupe Dounia Hôtels.

Edifié sur 2 hectares dans le secteur touristique, ce boutique-hôtel offre une centaine de suites et de chambres, des cafés et restaurants à thème, un spa, ainsi que divers lieux d’animation et de points de vente. Khalij Agadir, dont le design est inspiré des riads, se veut “une adresse pour le tourisme très haut de gamme”, indique le propriétaire du groupe Abdelhadi Alami.

L’établissement a nécessité un investissement de 150 millions de dirhams, sans compter les terrains qui sont domaniaux, a-t-il précisé.

Et avec cette unité hôtelière, Alami, l’un des pionniers de l’hôtellerie et du tourisme marocain, signe son retour dans la capitale du Souss où il avait déjà géré par le passé nombre d’hôtels et de clubs de vacances.

Soutien aux TPE : Attijariwafa bank joue la proximité

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 26/07/2017

  • Lancement du premier centre Dar Al Moukawil à Aït Melloul
  • Formation, information et encadrement des entreprises durant les 3 premières années
  • Pour une dynamisation de l’économie locale et nationale
attijariwafa-bank_afrique_trt.jpg

Ils ont entre 20 et 80 ans et veulent créer de la valeur ajoutée dans des domaines tels que l’artisanat, la pêche côtière ou encore les produits du terroir. Pour les accompagner et leur permettre de concrétiser leurs rêves, Attijariwafa bank a ouvert son premier Centre «Dar Al Moukawil » (la maison de l’entrepreneur) à Aït Melloul. Un concept exclusif dédié à l’accompagnement des TPE dans les trois premières années critiques de leur existence. Et qui vient enrichir les services de la plateforme web gratuite Daralmoukawil.com lancée il y a un an. «Nous sommes conscients du rôle important que les très petites entreprises jouent dans la dynamisation de l’économie nationale et la création d’emplois», explique Mohamed El Kettani, président directeur général d’Attijariwafa bank. «Et notre initiative confirme notre volonté de contribuer activement à l’encouragement de l’entrepreneuriat et à l’accélération de la croissance des TPE», a-t-il ajouté. Dans le détail, Les centres «Dar Al Moukawil» se proposent comme centres d’expertise, d’accompagnement et de conseil. Notamment pour la création de l’entreprise, le développement de projets, l’accès aux marchés, ou encore l’activation des mécanismes de l’État dédiés au soutien des TPE. Au-delà de la problématique du financement, ces nouveaux centres offrent ainsi des espaces d’information dédiés. Avec, entre autres, des informations utiles sur bornes digitales et tablettes, une bibliothèque de guides thématiques… Des conseillers, disponibles sur place, sont à l’écoute des clients et non clients de la banque afin de leur apporter des éclairages sur toutes leurs préoccupations: processus de création d’entreprise, réalisation d’une étude de marché, mise en relation avec les partenaires de la banque, orientation et inscription aux mécanismes de l’Etat, éducation financière… et renforcement des compétences pour les auto-entrepreneurs. Ces centres sont également dotés d’espaces offrant des formations et des séminaires thématiques à fréquence quotidienne animés par des experts, ainsi qu’un espace technologique doté d’automates de Libre Service bancaire et de bornes interactives. Afin de permettre aux visiteurs du centre une grande souplesse dans l’accès aux services de la banque et aux conseillers de Dar Al Moukawil.
Pour rappel, le nouveau centre Dar Al Moukawil d’Aït Melloul a été inauguré vendredi dernier. Et ce, en présence des représentants officiels de la région Souss Massa, de la préfecture Inezgane Aït Melloul, de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services d’Agadir Souss Massa (CCISA SM), de la CGEM, du Centre régional d’Investissement (CRI) et des Chambres régionales d’Agriculture, de Pêche et d’Artisanat. Ainsi que des fédérations et associations professionnelles de la région.

Petit rappel

EN juin 2016, Attijariwafa bank a mis en service l’espace digital Daralmoukawil.com. Une plateforme qui donne accès aux petites entreprises et aux porteurs de projets à des formations et des informations dans tous les domaines liés à l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, cette plateforme s’enrichit par des structures physiques dédiées. Après Aït Melloul, plusieurs centres verront le jour d’ici fin 2017, nous indique-t-on.

%d blogueurs aiment cette page :