UNE GRANDE FIGURE D’AGADIR NOUS A QUITTES

Les obsèques de Victor FONTANIVE, que tous les anciens d’Agadir ont connu et estimé, Consul Honoraire d’Italie durant de longues années, de son métier ingénieur B.T.P. (bâtiments-travaux-publics), seront célébrées le Jeudi 31 AOUT :

  • Cérémonie religieuse en l’église Sainte Anne à 11 heures.
  • Inhumation au cimetière Européen de Yahchech entre 12 h. et 12,30 heures.

Toutes nos sincères condoléances à son épouse et leurs enfants Karen et Christian.

Publicités

Anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple et Fête de la Jeunesse : Lancement de plusieurs projets de développement dans la province de Taroudant

mapexpress.ma – 22/08/2017

Taroudant – Plusieurs projets de développement ont été lancés au niveau des différentes communes et collectivités territoriales relevant de la province de Taroudant, à l’occasion de la célébration du 64ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple et du 54ème anniversaire de la Fête de la Jeunesse.

A cette occasion, le gouverneur de la province de Taroudant, Lahoucine Amzal, a procédé dans la commune rurale Sidi Dahmane au lancement des travaux de construction de deux dépôts techniques, inscrits dans le cadre du programme d’aménagement de l’aéroport Sidi Dahmane, situé à l’entrée de la ville de Taroudant, un projet qui a mobilisé des investissements de l’ordre de 976,9 millions de dirhams (MDH).

M. Amzal et la délégation l’accompagnant ont visité par la même occasion les chantiers de construction des pistes d’atterrissage, de décollage et d’une aire de stationnement des avions, dont la réalisation nécessitera une enveloppe budgétaire de 11 MDH, financée en partenariat avec le Conseil régional de Souss-Massa, le Conseil provincial de Taroudant, les collectivités territoriales de Taroudant et Sidi Dahmane, l’Office national des aéroport (ONDA) et l’Aéro-club royal de l’aviation légère et sportive de Taroudant.

Par ailleurs, et dans le cadre du programme de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) visant la lutte contre les disparités économiques et sociales dans le monde rural, une cérémonie de remise de clés de tracteurs, dont le budget d’acquisition s’élève à 4,21 MDH, a été organisée au profit des collectivités territoriales d’Argana, Tikouka, Sidi Abdellah Ou Said, Tizi n’test et de Sidi Ouaziz.

Des clés d’autobus, acquis par le Conseil provincial de Taroudant pour un montant de 3,20 MDH, ont également été remises à plusieurs associations sportives dans la région, comme il a été procédé à la distribution de lits, de couvertures et d’appareils électroménagers au profit d’écoles traditionnelles de la province, pour un coût global de 6 MDH.

M. Amzal a procédé, par ailleurs, à l’inauguration de la route reliant la commune de Toughmart à celle d’Imintayart, construite dans le cadre de l’INDH pour un montant de 7 MDH, sur une distance de 10,6 kilomètres, ainsi qu’à l’inauguration du projet d’approvisionnement du douar Imounarim, dans la commune d’Imintayart, en eau potable pour un coût de 1,18 MDH.

VALLÉE DU PARADIS : LE MARCHÉ DE LA ROUTE ADJUGÉ À 23 MDH

par Yassine Saber – leseco.ma – 22/08/2017

La Vallée du paradis et les cascades d’Imouzzer figurent parmi les lieux naturels à visiter  pour découvrir l’arrière-pays d’Agadir. Deux routes via Aourir ou Alma mènent à ces deux sites situés dans la commune rurale d’Aqesri et Imouzzer.

Quel que soit le trajet emprunté, on se heurte aux mêmes difficultés : la route est dans un état déplorable depuis les crues de 2014. Des conditions qui rendent l’accessibilité à ces sites touristiques très difficiles.

?????????????

Selon Brahim Hafidi, président de la région Souss-Massa, «le marché de ce tronçon a été déjà adjugé à hauteur de 23 MDH après la finalisation des études alors que les travaux devront démarrer dans les jours qui viennent». C’est le ministère de l’Équipement qui supervisera le suivi de ces travaux.

Top départ pour la 1ère édition du festival « Juste pour rire » d’Agadir

.

par Karima WAHABI – 2m.ma – 22/08/2017
.

Ce festival a été pensé et organisé voilà plus d’une année et demie! A partir de ce 23 août, plus de 30 artistes venant de 6 pays arrivent pour faire de cette 1ère édition une véritable réussite. Pour rappel, ce festival est organisé par l’association «Juste pour rire», en partenariat avec le Conseil municipal et le Conseil régional sans oublier le Conseil du Tourisme d’Agadir Souss Massa. Il est adossé à une grande franchise mondialement connue vieille de plus de 35 ans. Il s’agit du groupe du groupe « Juste pour rire/Just for laughs » dont les caméras cachées ont été plusieurs fois diffusées sur 2M.

Au programme de cette première édition qui se déroule jusqu’au samedi 26 août, 4 galas à regarder au théâtre de Verdure à partir de 21h00. Le 1er gala, « Les voisins » réunira trois humoristes de talent venant du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. Il s’agit d’Eko, Abdelkader Secteur et Lotfi Abdelli, qui ont monté un spectacle dans l’espoir de mettre fin aux clivages.

Le jeudi 24 août, place aux humoristes venus de la France, la Belgique et la Côte d’Ivoire. Waly Dia, D’Jal, Booder, Younes & Bambi, Oualas, Samia Orosemane, Amine Radi, Anas de Nazareth et Nounours vous donnent rendez-vous dans un gala intitulé « les invités ».

Quant à la soirée du vendredi, le théâtre La Verdure sera investi par des artistes exclusivement Marocains. Ils viennent des quatre coins du Royaume pour animer le gala « La famille ». Il s’agit de Haytam Miftah, Rachid Rafik, Bassou, Yassar, Taliss, Zouhair Zair, Elmehdi Chehab, Les Inqualifiables, Oussama Ramzi et Saif Eddine Settif.

Enfin et pour clore en beauté cette 1ère édition, le 4ème gala « Aït Tgammi » (comprenez les hôtes) réunira des artistes de la région. En plus des humoristes Rachid Aslal, Lahcen Chawchaw, Mustapha Sghir, Aberrahim Agezzoum, Anas Machati Abdellah Bougarn et Abdellah Tamnt, cette soirée sera aussi animée par le groupe de musique Ribab Fusion

Basketball : TIBU Maroc ouvre une annexe de son Académie à Agadir

par Youssef Moutmaine – lematin.ma – 18/08/2017

Basketball-tibu.jpg

Après une première Académie créée à Casablanca en 2013, TIBU Maroc va accueillir à Agadir, à partir du 8 octobre 2017, des dizaines de jeunes pour développer de nouvelles catégories de mini-basket «U6, U8, U10 et U12», avec des bourses de mérite accordées aux talents âgés de 13 à 16 ans venant d’Agadir, de Taroudant, de Tiznit et de Chtouka Aït Baha.

L’organisation TIBU Maroc va démarrer sa saison 2017-2018 par l’installation de son annexe de l’académie «TIBU Basketball Academy» à Agadir, un projet visant à faire éclore les talents de la région du Souss. Des jeunes d’Agadir, de Taroudant, de Tiznit et de Chtouka Aït Baha seront donc sélectionnés et répartis dans de nouvelles catégories de mini-basket «U6, U8, U10 et U12» et pourront même profiter de bourses de mérite réservées aux talents âgés de 13 à 16 ans. L’organisation a signé, sur le Campus d’une école privée à Agadir, une convention de partenariat pour le lancement de cette Académie, qui permettra aux jeunes sélectionnés de profiter d’installations sportives de haut niveau : une salle couverte de basket, des vestiaires bien équipés, des salles de cours pour les langues et le leadership et une piscine couverte.

Agadir : Un nouveau Master en administration, droits de l’Homme et démocratie

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 22/08/2017

Agadir : Un nouveau Master en administration, droits de l’Homme et démocratie

La Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, relevant de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, ouvre à partir de la prochaine rentrée universitaire 2017-2018 un nouveau Master de recherche en administration, droits de l’Homme, et démocratie.

D’après les responsables de ce Master, celui-ci vient pour participer à l’instauration de la culture des droits de l’Homme à travers la création d’une formation de qualité en matière de droits de l’Homme et de libertés humaines. Il va constituer un cadre de réflexion académique quant à l’évaluation des rapports nationaux et internationaux dans ce domaine, et renforcera également la formation juridique académique dans le domaine de l’administration publique et la bonne gouvernance.

Déployé sur 24 mois de formation, le Master qui sera dispensé au campus universitaire d’Ait Melloul est un préalable à un travail de recherche disciplinaire susceptible d’être mené dans le cadre d’une thèse de doctorat.

Ainsi, les futurs étudiants seront dotés de compétences juridiques de haut niveau et auront l’occasion de renforcer leur capacité en droit administratif, en science de l’administration, en science politique et en communication administrative. La formation consolidera les acquis des étudiants dans les domaines de la recherche scientifique liés aux droits de l’Homme à liberté, et à la démocratie. Elle va les préparer à suivre leurs études doctorales en droit et sciences administratives, tout en les préparant à concevoir et à élaborer des analyses stratégiques dans ce domaine. Ce Master va permettre aux étudiants d’acquérir des compétences pluridisciplinaires pour intégrer le marché de l’emploi, et de former des cadres capables de prendre en charge les différentes responsabilités dans les établissements publics, organisations internationales, et conseils nationaux des droits de l’Homme. Il formera également des spécialistes qui auront la capacité de gérer les phénomènes liés au thème du Master, qui vise à dispenser une formation juridique prenant appui sur un potentiel scientifique universitaire de grande qualité.

Parmi les principaux enseignements dispensés au cours du Master : droits économiques, sociaux et culturels, doit international des droits de l’Homme, géopolitique, gestion de projet des ONG, systèmes régionaux de protection des droits humains et droit international humanitaire.

Agadir : Des responsables de plage pour un été sans déchets

Par Sabrina BELHOUARI – leconomiste.com – 22/08/2017

  • De grandes entreprises soucieuses de l’environnement forment 28 jeunes
  • Par manque de moyens, seuls 13 déployés sur 7 plages les plus fréquentées
  • L ‘action rentre dans le cadre de l’opération «Coca-Cola j’aime ma plage 2017»
agadir_plage_dechets_090.jpg

Les responsables de plage doivent adapter leur discours en fonction du public qu’ils ont face à eux (une famille, un groupe de jeunes, des enfants, des pollueurs, des pêcheurs, des estivants, etc.) (Ph. SFM)

La saison estivale à Agadir connaît un afflux très important sur l’ensemble des plages de la ville. Afin d’accompagner ce flux et sensibiliser les estivants à réduire au minimum les déchets, 13 jeunes sont déployés en tant que responsables de plage dans le cadre de l’opération «Coca-Cola j’aime ma plage».

«Réduisons nos déchets, protégeons notre plage», peut-on lire sur les tee-shirts que portent les jeunes présents sur les plages: Madraba, Km25, Km26, Imi Ouaddar, Aghroud, Aghroud 2 et Imssouane. Cette opération, qui en est à sa 6e édition, est portée par Coca-Cola, avec comme partenaires la Société des boissons gazeuses du Souss» (SBGS) et l’ONG Surfrider Foundation Maroc.

La société Magval, autre partenaire de cette opération, est en charge de la collecte des déchets et leur envoi après mise sous presse pour expédition optimale auprès des divers transformateurs pour bénéficier d’une seconde vie. Au total, ce sont 28 responsables de plage, dont deux filles, qui ont été formés par Surfrider Foundation Maroc. Seuls 13 ont été retenus comme responsables de plage pour travailler durant la période estivale.

«Pour cette 6e édition, il y a un manque de moyens, c’est la raison pour laquelle on ne peut pas embaucher tous les candidats qui ont participé à la formation. Néanmoins, ceux qui n’ont pas été retenus sont sur la liste d’attente et pourront être appelés car, parfois, quelques responsables de plage ne terminent pas toute la période de l’opération pour différentes raisons», explique Rkia Drouiche, responsable de communication à Surfrider Foundation Maroc.

Ils vont sillonner 7 plages les plus fréquentées durant tout l’été effectuant des actions de sensibilisation et de collecte de déchets. La formation, qui s’est déroulée sur une période de 5 jours, consiste en une partie théorique dont les thèmes abordés sont liés à l’environnement: le littoral, la biodiversité, la qualité de l’eau, les déchets, la pollution, l’océan, le climat, le changement climatique, les éco-gestes, les énergies renouvelables ou encore le bénévolat et l’engagement citoyen. La théorie a pour objectif d’enrichir les connaissances des responsables de plage et de leur permettre d’engager des discussions sur la thématique de l’environnement avec le grand public.

Pour la partie pratique de la formation, les jeunes devaient jouer des scénarios sur l’action de sensibilisation sous forme d’ateliers. Chacun des jeunes est mis en situation et est amené à jouer le rôle du responsable de plage avec une situation proposée. Il doit adapter son discours en fonction du public qu’il est supposé avoir face à lui (une famille, un groupe de jeunes, des enfants, des pollueurs, des pêcheurs, des estivants, etc.). Ces mises en situation permettent de familiariser les futurs responsables de plage à l’entrée en communication avec les estivants afin de réussir à les convaincre de protéger les plages et le littoral.

Par ailleurs, à l’issue de la formation, tous les candidats reçoivent un certificat de formation qui détaille les connaissances acquises. Etant donné que la majorité des jeunes formés sont des étudiants universitaires, ils pourraient faire valoir cette expérience lors de leurs prochaines recherches d’emploi par exemple. Que deviennent ces responsables une fois la période d’été finie? Parmi les responsables de plage, 60% reviennent pour faire du bénévolat ou pour effectuer des stages au sein de Surfrider Foundation Maroc. Ce qui constitue l’autre objectif de l’opération «j’aime ma plage» qui consiste à transmettre à ces jeunes une «fibre environnementale» afin qu’ils aient envie de s’engager en faveur de l’environnement.

Bilan 2016

En 2016, l’opération «Coca-Cola j’aime ma plage» a mobilisé 46 responsables de plage qui ont travaillé sur 10 plages: Aourir, Imouran, Taghazout, Madraba, Km25, Km26, Imi Ouaddar, Aghroud 1, Aghroud 2 et Imssouane. Le nombre de personnes sensibilisées durant l’opération a atteint près de 70.616 estivants (contre 28.670 en 2014) et 7.172 enfants qui ont pris part aux jeux ludiques animés quotidiennement par les responsables de plage. Au cours des 58 jours, plus de 150 poubelles ont été déployées sur les plages et 12.957 sacs de déchets ont été collectés (contre 12.000 sacs en 2015). Le bilan fait état de la non-augmentation des quantités des déchets, ce qui signifie un changement comportemental et sociétal selon Surfrider Foundation Maroc.