Archives de octobre 13th, 2017

Association d’aide aux enfants du Siroua

Repas (en petit comité) pour l’Association d’aide aux enfants du Siroua.

Après la prochaine distribution de vêtements chauds dans un village de  montagne du Siroua (95 enfants en scolaire et une trentaine en pré-scolaire), l’Association cessera complètement ses activités en raison principalement du fait que le Président sera beaucoup moins disponible sur Agadir et que personne ne s’est manifesté pour prendre en charge l’énorme travail qu’il accomplissait, au niveau des repérages des besoins, des contacts avec les enseignants, des pistes pour les accès aux villages, du démarchage pour la fabrication des vêtements chauds…

La dernière opération de distribution aura lieu les 18 et 19 octobre et vous en aurez, bien entendu des photos.

Pilates Stretching à Crocoparc Agadir

Pilates Streching
Crocoparc vous propose des cours de Pilates Streching tous les mardi et Vendredi de 9h à 10h.
Vous pouvez arriver des 8h et commencer par de la marche dans le Parc. Des petits déjeuners diététiques vous seront proposées à l’issue.

 

Pour plus d’informations
05 28 29 79 31

 

L’aquaculture cherche preneur dans le Souss

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 11/10/2017

  • Le Plan d’aménagement aquacole de la région présenté aux investisseurs
  • 4.110 ha dédiés à l’aquaculture et une production ciblée de 80.790 tonnes
souss_aquaculture_024.jpg

Les espaces disponibles pour l’activité de l’aquaculture  dans la région Souss-Massa sont répartis sur quatre zones d’une superficie totale de 4.110 ha, destinées à la conchyliculture, la pisciculture et l’algoculture

Avenir prometteur pour les activités aquacoles dans le Souss-Massa. L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) compte, en effet, sur cette région dont le potentiel halieutique est important pour assurer le développement de l’aquaculture. «Ce choix traduit notre volonté de pérenniser les ressources halieutiques et d’assurer une sécurité alimentaire durable au niveau national», indique Majida Maârouf, directrice de l’Anda.

Dans le Souss, en plus du complexe portuaire d’Agadir qui assure les échanges commerciaux à l’international, la région est dotée de plusieurs villages de pêcheurs et de points de débarquement aménagés. Ces structures constituent des points forts pour le développement du secteur aquacole. L’industrie de valorisation des produits de la mer est considérée comme un véritable levier de développement, d’où la création du pôle de compétitivité «Agadir Haliopole Cluster». Sa mission est d’identifier, accompagner et instruire les projets de R&D dans le domaine de la pêche et de la transformation des produits de la mer.

En tout, le Souss compte près de 86 unités dédiées à la valorisation des produits de la mer, dont 38 de congélation et 29 de conserves de poisson. Au cours de la rencontre, l’Anda a présenté aux opérateurs le Plan d’aménagement aquacole de la région Souss-Massa réalisé par ses soins. Un travail de fourmi pour lequel l’Agence a dû procéder à l’identification de la biodiversité de l’endofaune benthique, de la qualité de l’eau (température, salinité, oxygène dissout, chlorophylle, turbidité…), des paramètres océanographiques… Le schéma des structures aquacoles a également été élaboré à travers l’étude de faisabilité technique et biologique des projets aquacoles, dans la définition des espaces favorables à l’exercice de l’activité, des espèces potentielles et les techniques d’élevage. L’impact sur l’environnement a également fait l’objet d’une étude approfondie.

Aussi, dans la région, les espaces disponibles pour l’activité de l’aquaculture sont répartis sur quatre zones d’une superficie totale de 4.110 ha, destinées à la conchyliculture, la pisciculture et l’algoculture. Ces espaces seront prochainement mis à la disposition des investisseurs pour la réalisation de leurs projets de fermes aquacoles. Un appel à manifestation d’intérêt (AMI) sera lancé dans ce sens par l’Anda au cours de ce mois d’octobre. Des parcelles seront réservées aux jeunes entrepreneurs de la région avec des critères adaptés pour cette catégorie de population, est-il précisé.

Pour rappel, l’AMI de la région de Dakhla-Oued Eddahab a connu un grand engouement auprès des jeunes. Le nombre de dossiers déposés a dépassé 1.300, dont près de 300 portés par des investisseurs, le reste provenant des jeunes entrepreneurs de la région. Un programme de formation est prévu à Dakhla à partir de janvier 2018, avec une enveloppe budgétaire de 3 millions de DH prise en charge par l’Anda et la direction de la formation maritime des gens de la mer et du sauvetage.

Roger Christian présidera le jury du Festival Cinéma et migrations d’Agadir

libe.ma – 13/10/2017

Roger Christian présidera le jury du Festival Cinéma et migrations d'Agadir
Le jury du Festival international Cinéma et migrations d’Agadir sera cette année présidé par le cinéaste britannique Roger Christian, connu pour son talent de directeur artistique et réalisateur, qui lui a valu plusieurs récompenses et nominations internationales. Lauréat de l’Oscar du meilleur court-métrage de fiction pour « The dollar Bottom », et des meilleurs décors pour « Star Wars: Episode IV: A new Hope », le réalisateur du film de science-fiction « Terre champ de bataille » avec John Travolta et Forest Whitaker, a également dirigé, entre autres, Black Angel, un court métrage projeté avant la sortie de « Star Wars: Episode V: The empire strikes Back ».
Aux côté de Roger Christian, le jury de la compétition officielle des longs métrages de cette manifestation qui se déroulera du 14 au 18 novembre, avec le Cameroun comme pays invité d’honneur, comprend le réalisateur, producteur, scénariste et acteur burkinabé Idrissa Ouédraogo, le réalisateur et producteur marocain Brahim Chkiri, le réalisateur et scénariste français Thomas Gilou, ainsi que la comédienne et scénariste franco-marocaine Saida Jawad, a indiqué à la MAP le directeur du festival, Aziz El Omari.
Présidé par le scénariste et réalisateur marocain, Mostapha Madmoune, le jury de la compétition des courts métrages comprend, par ailleurs, l’actrice, réalisatrice et scénariste française d’origine marocaine, Souad Amidou ainsi que la comédienne Bouchra Ahrich.
Le Festival international Cinéma et migrations est organisé par l’Association « L’Initiative culturelle » en partenariat notamment avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger et le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration.

Agadir mise sur le développement de l’aérien pour consolider son attractivité

libe.ma – 13/10/2017

Une relance de bon augure pour le secteur touristique

Agadir mise sur le développement de l'aérien pour consolider son attractivité
.
 L’activité touristique vit au rythme d’une reprise soutenue durant cette année 2017 à Agadir, dont l’attractivité est appelée à se renforcer davantage à la faveur notamment de l’ouverture de nouvelles liaisons aériennes.
Plusieurs compagnies internationales et nationales ont en effet renforcé, ces derniers mois, leur présence sur le tarmac de l’aéroport Al-Massira, dont Royal Air Maroc, Air France, Ryanair, Transavia, Easyjet, Sunexpress, Thomson Fly, Jetair Fly, Air Berlin et bien d’autres.
Début octobre, c’est la compagnie aérienne à bas prix Air Arabia Maroc qui a inauguré sa nouvelle base qui permettra de relier, point à point, la capitale du Souss à sept nouvelles destinations en Europe, avec à la clé 149.292 sièges supplémentaires, une véritable aubaine pour le tourisme local. Sixième base opérationnelle d’Air Arabia dans le Royaume, Agadir est désormais reliée à Manchester, Munich, Toulouse, Dublin, Cologne, Stockholm et Copenhague, à raison de deux vols par semaine, rapporte la MAP.
« Cette ouverture vise à promouvoir la destination Agadir en la reliant à sept nouvelles destinations internationales, et principaux bassins émetteurs de touristes », selon la compagnie aérienne à bas coût qui entend cibler des voyageurs de loisirs et d’affaires. Dans le cadre de la consolidation de l’offre aérienne, le Conseil régional Souss-Massa a approuvé, lors de sa session ordinaire du mois d’octobre, une convention signée avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et le ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, en vue de renforcer les dessertes de la Royal Air Maroc (RAM) sur la première station balnéaire nationale.
La RAM assurera désormais huit liaisons quotidiennes de et vers la région au prix compétitif de 500 DH pour l’aller simple (Agadir-Casablanca). Cela a l’avantage aussi de permettre d’adapter les horaires pour permettre aux voyageurs de se connecter, dans les meilleures conditions, au réseau international, à partir de l’aéroport de la capitale économique.
Pour le secteur touristique à Agadir, la relance du volet aérien est de bon augure. Elle consolide l’attractivité de la destination sur des marchés à forte valeur ajoutée en réduisant sensiblement le temps de vol.
Le transport aérien est en effet l’un des éléments essentiels pour le développement des flux touristiques aux côtés du repositionnement de l’offre touristique et le renforcement de la promotion aux niveaux international et national dans la stratégie menée par l’ONMT, les professionnels et les autorités locales. Tout en mettant en exergue l’importance de la nouvelle base d’Air Arabia pour renforcer l’attractivité et la compétitivité touristique, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a lancé un appel aux opérateurs touristiques locaux les incitant à accompagner cette dynamique en vue de relancer le secteur qui représente un vecteur important de l’économie de la région.
Avec les professionnels d’Agadir, le ministre a fait le point sur l’état d’avancement des chantiers sur le terrain ainsi que des actions urgentes et pragmatiques à mettre en place afin de renforcer davantage la performance du secteur touristique et son positionnement. Outre le développement de l’aérien, la destination s’emploie en effet à mettre à niveau et renforcer sa capacité litière, consolider l’apport des nouvelles niches et mettre en valeur le riche potentiel de l’arrière-pays. Dans le cadre de cette stratégie, l’accélération du développement des grands projets structurants, dont la station Taghazout, les pôles d’animation, et l’arrière-pays vont de pair avec le renforcement de la promotion et le développement de l’aérien.
D’ores et déjà, cette stratégie semble donner ses fruits tant les indicateurs sont dans le vert. L’activité touristique consolide en effet sa dynamique entamée depuis début 2017, signe d’un certain engouement de la part des tour-opérateurs et distributeurs pour la destination avec la reprise des marchés traditionnels comme la France et l’Allemagne et le potentiel de nouvelles destinations notamment d’Europe de l’est. Selon la dernière note de conjoncture du Conseil régional du tourisme (CRT), l’année 2017 s’inscrit sous de bons auspices, les arrivées et les nuitées sont en hausse à deux chiffres.
Le cumul des sept premiers mois confirme cette lancée haussière de la fréquentation des hôtels classés de la ville par rapport à la même période de 2016, selon le CRT qui fait état d’une augmentation au niveau des arrivées de 13,49% et de 15,03% au niveau des nuitées. Le marché national se place en première position avec 188.549 visiteurs et un taux d’accroissement de +8,24%. Le marché français continue sa progression et se positionne en seconde place avec +18,44% et un volume de 81.290 touristes, alors que le marché allemand est en 3ème position avec une augmentation de +56,41% en arrivées et 64,0% en nuitées et un volume globale de 72.875 clients.

Les 500 ans de la Réforme Protestante à Agadir

Très agréable rencontre hier, de Maximilien Luzeka, pasteur du Temple Protestant d’Agadir qui nous a présenté l’Eglise Protestante du Maroc et, en particulier d’Agadir, ainsi que les activités prévues pour le 500ème anniversaire de la Réforme. Merci à Susan Tufani qui est à l’origine de cette rencontre.

Présentation

L’Église Évangélique Au Maroc (EEAM) est implantée depuis 1907 en milieu musulman à l’extrême Nord- Ouest du continent africain, à la croisée des chemins entre le Nord et le Sud, l’Occident et l’Orient. Elle se reconnaît dans la famille protestante héritière des grands mouvements de la Réforme et du Réveil des 16e et 19e siècles et professe la continuité de la foi chrétienne résumée dans le Symbole des Apôtres et réaffirmée à travers les siècles par ses diverses expressions liées aux temps, aux lieux et aux circonstances.
Elle compte dans tout le territoire marocain onze paroisses, dont la paroisse d’Agadir fait partie.

La réformation

À l’occasion du 500ème anniversaire de la réforme protestante, la paroisse protestante d’Agadir organise le week-end du 21 au 22 octobre deux activités phares.
Samedi 21 octobre :
Une conférence sous le thème : « Protestantisme, une réalité singulière à multiples facettes ».
L’enjeu de cette conférence est celui d’analyser le prisme complexe que forme le protestantisme, à la lumière de la Réforme ou des réformes qui ont eu lieu au XVIe s.
Lieu : Temple protestant d’Agadir, sis 2Rue Chouada, Cité-Suisse,
Heure : 18h00 à 19h30

Confirmation : Pour des raisons de logistique, veuillez confirmer votre présence à l’adresse suivante : https://doodle.com/poll/2395yvaw6rs68wpq

Dimanche 22 octobre :
Une Kermesse sous le signe de la réformation.
500 ans nous séparent des grands réformateurs, Luther, Calvin, Zwingli, etc.
500 ans de lutte, de recherche, de contradiction, mais aussi de questionnement. Nous avons souhaité  célébrer ces 500 ans, sous le signe de l’unité des chrétiens et de la communion des saints (membres de l’Église universelle).

Une Kermesse est organisée à l’occasion.
Lieu : Temple protestant d’Agadir, sis 2, Rue Chouada, Cité-Suisse
Heure : 10h30 à 12h00 : Culte trilingue (français, coréen, anglais)

Début de la Kermesse : 12h00 à 17h00
Invité : Paroisse Sainte-Anne d’Agadir
Chaque communauté disposera d’un stand.

À quoi serviront les stands ?
Les stands serviront de vitrine pour présenter nos activités ecclésiales (images, supports), professionnelles, exposer ce que notre communauté a de si particulier.

Comment s’organisera la journée ?
La journée commencera par un culte trilingue de 10h30 à 12h00, ensuite s’en suivront quelques prestations, puis viendra le début de la kermesse à proprement parler.
Outre les activités des stands, nous aurons les jeux de société, les défis, les jeux vidéo, les moments d’échanges, un stand bricolage, pour préparer notre déco de noël et bien sûr un repas.

Qui sont invités ? 
Tous. Cette kermesse aura la particularité de marquer les 500 ans de la réforme protestante. Occasion pour nous d’ouvrir nos portes, bien plus, d’ouvrir et d’offrir notre cœur pour être évangile pour l’autre.
Nous voulons aussi que ce soit un jour de partage, ainsi, que celles et ceux qui peuvent apporter quoi que ce soit à manger le fassent avec joie.
En tout cas, grande sera notre joie de vous compter parmi nous.

Texte de Maximilen Luzeka.

Célébration de la Fête Nationale Espagnole

C’est hier soir qu’était célébrée dans les jardins de l’Hôtel Riu Tikida Dunas, la Fête Nationale Espagnole.
Cette fête est traditionnellement célébrée le 12 octobre  en  commémoration de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb le 12 octobre 1492.

Madame Laura Garcia Gomez, nouvelle Consule Général d’Espagne à Agadir (depuis 2 mois) accueillait les nombreux convives invités pour l’occasion.

De face, Madame Laura Garcia Gomez et son époux

Cette célébration très réussie avait lieu dans une ambiance très chaleureuse (à tous points de vue) et dans une agréable ambiance musicale.

Les chefs de cuisine avaient mis les petits plats dans les grands pour présenter un délicieux buffet d’entrées, de grillades… sans compter la paella et les excellents desserts ainsi que le somptueux gâteau aux couleurs de l’Espagne :

Les nombreux convives pouvaient apprécier et se pressaient autour du buffet :

La très sympathique et élégante Consul Général d’Espagne, Doña Laura Garcia Gomez, avec Monsieur Ahmed Hajji, Wali de la région de Souss-Massa et Gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Ou Tanane :

Monsieur Dominique Doudet, Consul Général de France et son épouse Maryse faisaient, bien sûr partie des invités. Les voici en présence de Monsieur le Wali :Madame le Consul d’Espagne a ensuite prononcé une allocution, en espagnol et dans un impeccable français, où se glissaient quelques mots d’arabe, pour rappeler les liens privilégiés qui unissent l’Espagne et le Maroc dans de très nombreux domaines.

Les Consuls d’Espagne et de France avec leurs époux (se) et Monsieur le Wali.C’était une très agréable soirée avec la présence bienveillante de la police espagnole en grande tenue :

Photos M. Terrier

%d blogueurs aiment cette page :