Festival Anmoggar N’Jazz Agadir : 2ème soirée

Comme hier, la salle Brahim Radi était comble, signe du succès du spectacle de la veille Félicitations aux équipes techniques pour leur travail et leur compétence !
Trois parties au spectacle de ce soir :

Eric Le Lann Quartet

Eric LE LANN fait partie de ces musiciens insaisissables tant leurs univers sont riches et variés. Le trompettiste est passé par tous les styles sans jamais renier son appartenance au jazz et son identité de jazzman. De la fusion à la chanson en passant par la bossa nova et la musique bretonne, Eric Le Lann livre un univers passionné à l’aide d’un son puissant et délicat à la fois. La carrière d’Eric Le Lann est marquée par ses collaborations avec Martial Solal, Archie Shepp, Richard Bona, Henri Salvador, René Urtreger, Henri Texier, Daniel Humair…
(Jean-Michel Proust – Karavan Productions)

Zimmermann Quartet

Tromboniste du dernier groupe de Claude Nougaro et du Maraboutik Band de Manu Dibango, soliste reconnu, Daniel Zimmermann a été en 2014 le premier tromboniste nominé aux Victoires du Jazz, pour son album « Bone Machine » et les nombreux concerts qui ont suivi. Il sort en 2016 l’album « Montagnes Russes », un projet musical brillant par son efficacité et son expressivité.

The Head Bangers

« The Headbangers », littéralement « ceux qui secouent la tête », fait se bousculer les mélodies et groover les rythmes, avec cet irrépressible petit hochement de tête de plaisir… Le nouveau sextet du trompettiste Nicolas Gardel déjoue les clivages en alliant avec style et originalité le vintage au moderne, faisant dialoguer funk, pop music, jazz et électro. Aux frontières de ces univers, le groupe réussit à ouvrir les perspectives avec un son singulier, puissant, élégant, doté d’une énergie et d’une créativité ravageuses.

Après une carrière fulgurante de sideman aux côtés des plus grands (David Sanborn, Electro Deluxe), Nicolas Gardel élabore son propre projet avec passion, et s’entoure des meilleurs musiciens pour sublimer la musique de The Headbangers, qui furent finalistes du Concours national de jazz du Festival Jazz à Vienne en 2013.

Des moments extraordinaires pendant toute la soirée, avec des musiciens exceptionnels qui vivent leur musique !

Publicités

Agadir : Festival Anmoggar N’Jazz 2017 : l’ouverture

Je ne pouvais pas assister au premier spectacle offert par l’Institut Français d’Agadir et je remercie l’Institut Français de m’avoir transmis la presque totalité des photos que vous pouvez trouver ci-dessous.

Pour compenser l’exiguïté de la salle Brahim Radi de la Municipalité, un grand écran était placé à l’extérieur, devant l’Hôtel de Ville : La scène avant le début du concert :

et, bien sûr, la salle était pleine à craquer :  Les photos, avant et pendant le concert.

Les moments officiels :


Tout le monde a regretté l’absence pour raisons de santé de M. Franck Patillot, Directeur de l’Institut Français qui s’est tant consacré à la réussite cette première édition du Festival de Jazz d’Agadir !
Nous lui souhaitons tous un très prompt rétablissement.

Le Concert :

Othman El Kheloufi

Natalia King Quintet :