Trois soirées d’affilée, la salle Brahim Radi a vu converger un public nombreux de gadiris et visiteurs de la cité, passionnés de ce genre musical majeur.

Des concerts de haute facture ont été au programme de ce Festival (Anmoggar en amazigh) de Jazz, dans une ambiance de fête conviviale. Huit formations se sont ainsi succédées sur scène : Othman El Kheloufi, Nathalia M. King, Eric Le Lann Quartet, Zimmermann Quartet, The Headbangers, Bocle Quartet, Equal Crossing et Samira Brahmia.

Des ateliers et débats ont été également au menu de cette première édition organisée par l’Institut français d’Agadir (IFA), en partenariat avec la wilaya de la région Souss-Massa, la commune urbaine d’Agadir, le Conseil de la Région et le Conseil régional du tourisme.

Le Festival vise, selon ses initiateurs, à étoffer l’offre culturelle et artistique au niveau de la région en la dotant d’une manifestation qui met en valeur ce genre musical et conforter ainsi la scène de jazz déjà présente au Maroc avec Jazzablanca, Tanjazz, Jazz au Chellah et Jazz sous l’Arganier.

S’exprimant avant le concert de clôture dimanche, le consul général de France à Agadir, Dominique Doudet, a estimé que la qualité des artistes et l’engouement affiché par le public tout au long de cette manifestation attestent du succès de cette 1ère édition.

De l’avis du directeur général de l’Institut français au Maroc, qui a été présent au deuxième jour, l’Anmoggar n’jazz est l’un des évènements les plus réussis jusque-là de la saison culturelle France-Maroc, a ajouté le diplomate.


REPORTAGE / Le Jazz s’est enfin frayé une place dans l’agenda des festivals à Agadir !

 Karima WAHABI – 2m.ma – 27/11/2017

REPORTAGE / Le Jazz s’est enfin frayé une place dans l’agenda des festivals à A…

Anmoggar N’Jazz, c’est le nom qu’a choisi la ville d’Agadir pour son festival de Jazz fraichement démarré ce weekend du vendredi 24 au dimanche 26.

Un festival qui vient allonger la liste des festivals consacré à ce genre musical particulier au Maroc, à savoir Tanjazz, Jazzablanca,  Jazz au Chellah et Jazz sous l’Arganier d’Essaouira. Agadir, ville touristique qui a toujours accordé à la culture une place importante, vient de rétablir la donne en se mettant à l’affiche des villes qui consacre le Jazz.

Natalia M King, Othman Kheloufi et d’autres …

Initié par l’Institut français d’Agadir (IFA), Anmoggar N’Jazz  a été organisé en partenariat de la wilaya de la région Souss-Massa, la commune urbaine, le conseil régional et le conseil régional du tourisme. « C’est avec un immense plaisir que je e soir je joue un peu de Jazz, un peu Blues et un peu de Soul pour le public d’Agadir « , a déclaré la chanteuse  dominicaine Natalia M King, avant de se produire lors de la 1ère journée du festival.

La même soirée, place au talentueux  Othman Kheloufi, un chanteur saxophoniste qui mixe incroyablement  Jazz et Chaâbi. « Je joue du Jazz purement marocain avec des influences d’ici et du Maghreb. Je m’inspire de la musique Hassanie, Amazighe et andalouse », explique l’artiste.

La caméra de 2M a immortalisé quelques moments de ce meeting musical dans ce reportage.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo http://www.2m.ma/ar/replay/embed/77_26_11_2017-1/?autoplay=0« >http://www.2m.ma/ar/replay/embed/77_26_11_2017-1/?autoplay=0