Tata : Portes Ouvertes sous le thème : Economie de la culture dans les Oasis marocains : Diversité des produits culturels et Potentiels de développement et de commercialisation du 08 au14 Avril 2018

L’association MOULTAKA des jeunes pour le développement (AMJD), section Tata, ainsi que le Laboratoire de recherche des langues et de communication (LARLANCO), de l’université Ibn Zohr d’Agadir, organisent la 2ème édition des Portes Ouvertes sous le thème : « Economie de la culture dans les Oasis marocains : Diversité des produits culturels et Potentiels de développement et de commercialisation », du 08 au 14 avril 2018, à la ville de Tata.

Tata. Ph. M. Terrier

Le présent événement culturel, économique, artistique, éducatif et scientifique s’inscrit dans le cadre des « Rencontres culturelles et scientifiques sur le développement culturel et l’avenir du territoire, dans des régions oasiennes, notamment dans le sud du Maroc », sous le prisme du marketing, de la promotion, du développement et de la médiatisation.

L’AMJD et LARLANCO seront les pilotes de cette 2ème Edition. La 1ère édition s’est déroulée sous la forme du Colloque National intitulé : « Patrimoine culturel et Marketing territorial : Nouvelles approches », les actes dudit colloque sont sous presse.

Argumentaire du colloque des Portes Ouvertes

La grande importance du secteur culturel se détermine par son rôle socioéconomique et son impact au niveau local. Ainsi, la création et l’industrie culturelles, le tourisme scientifique et la culture durable s’avèrent décisifs quant au développement des sociétés, des régions, des collectivités territoriales, ainsi que des individus et des communautés qu’elles abritent.

Les infrastructures culturelles font office d’outils stratégiques susceptibles de créer des activités professionnelles génératrices de revenus, notamment dans les régions à fort potentiel culturel et disposant d’une main d’œuvre compétente, particulièrement dans la valorisation des produits locaux.

Dans ce cadre, l’AMJD et LARLANCO organisent cet événement pluridisciplinaire à caractère culturel, économique et scientifique, pour mettre en exergue le rôle de la création et l’industrialisation culturelles dans le développement durable, notamment dans les oasis du sud marocain (Tata et autres régions similaires). Il est, également, escompté de montrer comment le patrimoine culturel, matériel et immatériel, peut-il être, potentiellement, à l’origine de l’émergence de l’économie de ces régions rurales.

Pour ce faire, les organisateurs vont se concentrer sur la mise en œuvre des facteurs forts qui peuvent créer cette dynamique économique, à travers des secteurs comme : le tourisme culturel, scientifique, religieux, les monuments historiques, le patrimoine naturel, le savoir-faire artisanal, les institutions sociales et éducatives, les coopératives professionnelles, les associations artistiques, les organisations médiatiques et les entreprises.

Les portes ouvertes constituent, aussi, une opportunité pour renforcer la re/qualification et la professionnalisation de la main d’œuvre dans le domaine culturel, en général, et ce à travers l’organisation des ateliers et des formations sur place, encadrés par des professionnels.

Faut-il signaler, par ailleurs, que cette manifestation constitue aussi une continuité du premier Colloque National organisé à Tata, par L’AMJD, et ses partenaires L’Institut Royal de la Culture Amazighe (L’IRCAM), Ministère de la culture, LARLANCO et Dar Infiane de Tata, sous le thème : Le patrimoine culturel et le Marketing territorial : Nouvelles approches, les 17 et 18 Mars 2017. Ce projet, réalisé en concertation, s’inscrit dans le cadre d’une vision prospective concernant les régions et les oasis du sud marocain. Une démarche qui combine la recherche académique, scientifique et les pratiques professionnelles, s’appuyant sur une approche participative et citoyenne.

Il s’agit, dès lors, d’adopter une posture réflexive et de s’interroger sur de nouvelles dimensions afférentes à l’économie et à l’institutionnalisation de la culture et des biens symboliques. De même qu’il est question d’intégrer des sujets liés au développement et à la promotion des régions oasiennes portant sur l’agriculture, l’énergie renouvelable, la communication, etc. D’où l’intérêt de confronter des approches aussi bien diversifiées que complémentaires, et des études, tout aussi pragmatiques que prévisionnelles de chercheurs, d’experts, de décideurs et de professionnels. Une telle démarche vise à mettre en lumière les atouts de l’économie culturelle et son rôle dans la promotion territoriale des oasis de Tata et des régions identiques.

Les portes ouvertes proposent des thèmes de réflexion et de partage d’expériences, qui mettent en exergue la construction, voire la reconstruction, d’une nouvelle économie territoriale des oasis du sud marocain autour de certains axes, dont voici quelques-uns à titre d’illustration, loin de toute exhaustivité :

  • L’économie de la culture : nouveau levier du développement territorial.

  • Rôle économique de l’artisanat et du « savoir-faire » locaux et son impact sur le développement économique et les changements sociaux dans la région.

  • Les nouvelles institutions sociales féminines comme nouvelle forme de l’économie sociale et citoyenne.

  • L’économie de la culture comme lien identitaire et facteur de cohésion sociale et de renforcement de la citoyenneté.

  • L’apport de la femme dans l’économie de la culture ou valorisation du rôle de la femme dans la société oasienne.

  • L’économie de la culture comme facteur d’intégration des personnes handicapées.

  • Modes de gouvernance de l’économie de la culture.

  • Problèmes de financement des secteurs d’activité culturelle.

  • Risques de piraterie des biens et des services culturels.

  • Stratégie et politiques de l’économie de la culture.

  • Le patrimoine littéraire oral local et les expressions artistiques : comment créer une base de données destinées au tourisme, au cinéma et à la recherche académique ?

  • Les programmes nationaux et internationaux de coopération culturelle.

  • Les filières culturelles dans les oasis de Bani et dans les régions similaires.

  • Communication et médias numériques.

  • Le tourisme culturel et religieux dans les oasis de Tata et leurs rôles dans la création de nouvelles destinations touristiques.

  • Le tourisme et la commercialisation territoriale des oasis : diversité des potentiels et des cultures : comment éviter les obstacles pour mettre la région au premier plan ?

  • Les énergies renouvelables : nouveaux atouts de développement écologique.

  • L’agriculture dans les oasis : un levier d’implantation et de promotion socio-économique.

  • L’impact de l’industrie culturelle et artistique.

  • La musique des oasis marocains et la musique subsaharienne : Influence et convergence.

Les participants peuvent proposer, également, des sujets qui peuvent nourrir et enrichir la problématique et les actions programmées pour ces portes ouvertes.

Outre les tables ronds et les débats académiques et scientifiques, des actions (stands, expositions, concerts…) qui impliquent les acteurs locaux, les professionnels, la société civile seront organisées au cours de ces portes ouvertes.

Les villes de Tata, Aqqa, Foum Lahcen, Tissint et Foum Zguid seront au rendez-vous de ses activités.

Calendrier

  • Le Colloque des Portes Ouvertes aura lieu au complexe socioculturel de Tata, les 10 et 11 avril 2018.

  • Les Débats culturels, Scientifique, Economique, Artistiques et Pratiques (sous forme de retour d’expériences), auront lieu du 08 au 14 avril 2018, au Complexe Socioculturel, sur les places publiques, lieux touristiques et établissements Scolaires de Tata.

Participation et Soumission :

La participation aux colloque et la contribution aux autres débats et Rencontres Scientifiques et Culturelles, sont à envoyer, par courriel, avant le 31 janvier 2018, à l’adresse suivante :

Portesouvertestata18@gmail.com

Pour les propositions de communication au Colloque :

Ne pas dépasser 10 lignes pour le résumé (format Word – P : Times New Roman- C : 12).

  • Les réponses aux propositions de participation seront transmises avant le 10 février 2018.
  • La langue d’intervention : Français, arabe, tamazight, anglais, espagnole.

Les textes soumis feront l’objet d’évaluation par le comité de lecture en vue d’une publication.

Comité d’organisation :

Brahim Hasnaouy : abounyas@gmail. com ( + 212 6 70 64 48 31)

Mokhtar El Maouhal: elmaouhal@gmail.com (+212 6 61 38 55 83)

Rachid Ezati: ezzati1@gmail.com (+212 6 61 50 72 60)

Khadija Genzar: dija.ganzar@gmail.com (+212 689990895)

Brahim Ouadi: brahimouaddi6@gmail.com (+212 6 71910020)

Comité Scientifique :

  • Abderahmane Amseder, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Mohamed Ben Attou, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Abdelmijid Sahnouni, UV, Mohamed 5, Rabat

  • Ahmed Iraqbi, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Abdelkarim Ezzaidi, Faculté des Sciences, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Abdelkader Ait Lrazi, Faculté des Lettres, UV, Sultan Moulay Sliman, Béni Mellal

  • Daniela Merola, Institut National des Langues et Civilisations orientales (INALCO), Paris, France

  • Thiery Roche, Faculté des Arts et de Lettres, Université Aix- Marseille, Aix en Province, France

  • Asmaee Bouaouinate, UV, Hassan II, Mohammedia

  • Omar Abdhou, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Caroline Renard, Faculté des Arts et de Lettres, Université Aix- Marseille, Aix en Province, France

  • Hassan Ramou, UV, Mohamed V, Rabat

  • Mohammed Sguenfel, ENCG, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Fatima Echabai, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Mohammed Benyahya, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Aziz Bentaleb, CIERGCSCOM, Ouarzazate

  • Asmahri El Mahfoud, IRCAM, Rabat

  • M’barek Ait Addi, IRCAM, Rabat

  • Hicham Madâcha, UV, Ibn Zohr, Agadir

  • Fabien Bouly, UV, Paris Ouest Nanterre, la défense, Paris, France.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.