Par rapport à 2016, l’année passée a enregistré une augmentation significative de 491% en termes de montant d’investissement validé et de près de 4% en ce qui concerne le nombre de projets ayant reçu un avis favorable, relève la même source, qui fait aussi état d’une évolution de 153,7% du nombre de postes d’emploi à générer. La répartition territoriale des investissements approuvés montre que la préfecture d’Agadir Ida Outanane reste la principale destination des investissements au niveau régional. Durant l’année écoulée, elle a ainsi concentré 63% des projets traités favorablement avec une enveloppe d’investissement qui dépasse 11 milliards de DH, soit 62% des investissements injectés dans la région de Souss-Massa. En termes d’emplois à créer, la préfecture d’Agadir-Ida Outanane concentre aussi 71% des opportunités d’emplois dans la région, soit plus de 9.000 postes. Par ailleurs, la ventilation sectorielle des projets d’investissement fait ressortir une domination du secteur du tourisme (37,39%), suivi des services (29,43%), du BTP (25,39%) et de l’industrie (3,96%). L’année 2017 a été principalement marquée, rappelle-t-on, par la validation de signature de plusieurs conventions d’investissement avec l’État, dont celle relative à la réalisation du projet de Palais des congrès à Agadir pour une enveloppe de 1,4 milliard de DH, ainsi qu’une série de projets hôteliers au niveau de la nouvelle station de Taghazout qui vient consolider l’offre touristique de la destination. En termes d’animation touristique, l’année 2017 a également été marquée par la validation d’un parc d’animation touristique au niveau de la commune d’Anza. Le secteur des services se classe en deuxième position grâce, notamment, à la signature d’une convention-cadre d’investissement avec l’État pour le projet de la station de dessalement d’eau de mer. Ce projet structurant, qui s’étale sur une superficie de près de 20 ha au niveau de la commune Inchaden, province de Chtouka-Ait Baha, nécessitera un investissement global de l’ordre de 4,4 milliards de DH et permettra de créer environ 627 emplois.
Pour consolider le positionnement de la ville d’Agadir comme destination de santé et de bien-être, l’année écoulée a été marquée par la validation de plusieurs projets à l’entour du prochain CHU d’Agadir, dont un centre de cardiologie, une clinique spécialisée en chirurgie reconstructive, grands brûlés et esthétique, et une clinique spécialisée en radiothérapie et chirurgie plastique, outre une Académie de formation dans les métiers de la santé.