Archives de mars 7th, 2018

Les Rencontres Gastronomiques d’Agadir sur Luxe Radio

logo_signature.jpgDès aujourd’hui, les Rencontres Gastronomiques d’Agadir vont faire l’objet d’une diffusion de spots sur l’antenne nationale de Luxe Radio, en raison de 3 spots par jour sur 10 jours à 10h30- 13h05 et 18h40.

Luxe Radio a parfaitement saisi l’importance et les enjeux d’un tel événement pour Agadir certes, mais également pour le Maroc tout entier…
Luxe Radio se dit très honorée d’accompagner les Rencontres Gastronomiques d’Agadir qui vont consacrer une journée entière au bénéfice exclusif des enfants défavorisés de la cité.

Tourisme : La région Souss-Massa en force à la Foire internationale de Berlin

par Omar Achy – MAP – 05/03/2018

Tourisme: La région Souss-Massa en force à la Foire internationale de Berlin

C’est une véritable offensive de charme que le Souss-Massa envisage au Salon international du tourisme de Berlin (ITB) qui s’étale du 7 au 11 mars courant. La région disposera de son propre stand de 100 m2, un investissement de taille pour donner davantage de visibilité à la première destination des Allemands au Maroc, lors de ce rendez-vous majeur de l’industrie touristique mondiale.

“La foire de Berlin est un évènement incontournable pour le tourisme balnéaire. Il est tout naturel pour Agadir et sa région de se doter d’un stand à la hauteur de ses atouts et ses ambitions”, soutient le président du Conseil régional Souss-Massa, Brahim Hafidi.

Le stand a été conçu pour refléter toute la richesse et la diversité de la station Agadir et son arrière pays, aussi bien aux plans touristique, culturel qu’écologique. Il a été rendu possible grâce à l’appui conséquent du Conseil régional qui a consenti un budget d’environ 1MDH à cet effet.

“Nous avons toujours cru en la promotion régionale du tourisme. Avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et les opérateurs du secteur, nous avons donc décidé de dédier à la région un stand propre”, indique M. Hafidi dans une déclaration à la MAP relevant qu’aujourd’hui, une meilleur programmation a été mise au point et la région sera représentée en force et sous son meilleur jour.

Cette représentation sera assurée par des tour-opérateurs, des hôteliers, des agences de voyages ainsi que des acteurs institutionnels, tels le Conseil régional, le Conseil régional du tourisme (CRT), le Réseau de développement du tourisme rural (RDTR), l’agence de coopération maroco-allemande qui a assisté la région dans plusieurs projets, des coopératives représentant les produits du terroir ainsi qu’Air Arabia qui vient d’établir une base aérienne à Agadir Al-Massira.

“En partenariat avec le CRT et l’ONMT, nous allons continuer sur cette lancée et reproduire cette expérience au Salon de Londres”, a assuré M. Hafidi pour lequel l’accompagnant régional du secteur névralgique du tourisme s’inscrit tout naturellement dans la dynamique de consolidation de la régionalisation avancée.

Pour le président délégué du CRT, Chafik Mahfoud Filali, la décision d’aménager à l’ITB un espace propre à la région, tout à fait attenant au stand national, a été prise dès la dernière édition.

“Notre objectif est de mieux se positionner sur le marché allemand très convoité par les destinations du monde entier”, a-t-il dit à la MAP.

Et d’enchainer que pour les grands pays touristiques, telles l’Espagne ou la France, cette démarche de se doter de stands reflétant les richesses et les spécificités de chaque région, est une pratique courante dans ce genre de foires.

La capitale du Souss est incontestablement la destination traditionnelle première des visiteurs Allemands au Maroc. D’après les statiques officielles de 2017, la ville a reçu 123.416 touristes en provenance de ce marché, en progression de 27 pc par rapport à l’année d’avant. Même tendance haussière pour les nuitées qui ont atteint 920.459, soit +39,46 %.

“Pour Agadir, Il est tout naturel de miser en force sur le marché allemand. Et l’ITB est bien la vitrine incontournable”, relève à cet égard Salaheddine Benhamane, directeur général région Sud du Groupe Atlas Hospitalité Maroc.

Ce groupe est lié par une joint-ventrue avec le TO allemand FTI, le 4ème plus grand voyagiste mondial avec plus de 7 millions de touristes, un partenariat soutenu avec force par l’ONMT, qui a permis, en l’espace de deux ans, de booster le nombre des arrivées avec des réalisations qui ont dépassé les objectifs de départ.

“Nous avons depuis deux ans un partenariat solide avec FTI. Nous avons commencé avec l’ambition de faire la première année 60.000 clients et la deuxième 100.000 mais les réalisations sont respectivement de 80.000 et 150.000, dont environ 45 % sur Agadir”, se réjoui M. Benhamane.

“Sur les trois prochains années, nous visons 500.000 clients sur le Maroc. Ces chiffres sont appelés à progresser davantage”, a-t-il promis en précisant que le salon de Berlin offre justement aux responsables du secteur touristiques et aux opérateurs l’occasion de rencontrer les principaux TO au niveau mondial pour discuter des perspectives de développement du secteur.

“A Agadir, nous sommes à la veille de l’ouverture de la station de Taghazout où de nouveaux hôtels vont ouvrir. Certains TO sont partenaires dans certaines unités de cette station appelée à tirer le produit de la destination vers le haut”, a-t-il noté.

Pour attirer l’œil des visiteurs et des professionnels et présenter leurs offres et conclure des affaires, la concurrence est très rude entre les stands de plus de 10.000 exposants de 180 pays qui affluent chaque année vers la capitale allemande.

Avec près de 180 000 visiteurs, dont 100.000 professionnels, ITB est le salon interprofessionnel leader réunissant tous les acteurs du secteur (tour-opérateurs, agences de voyage, offices de tourisme, compagnies aériennes et hôtels…) dans un vaste espace d’exposition de 150.000 m2.

Selon Esther Zores, de l’Agence de voyage Decameron Explorer Maroc, le touriste allemand est certes friand de la mer et du soleil mais, de plus en plus aussi, de culture et de découvertes.

“Agadir et sa région disposent de tous les atouts et charmes pour répondre à cette clientèle. Outre la mer, le soleil et le climat doux, la destination offre aussi une variété de niches comme le golf, le surf, les sites naturels, le spa”, a relevé cette experte du marché allemand, dont l’agence offre de, plus en plus, outre des packages en all inclusive, des circuits à la carte à des groupes restreints notamment de hauts cadres et de touristes aisés, davantage en quête de culture, de découverte ou d’aventures.

Pour Agadir et sa région, la conviction est ferme qu’une présence distinguée à la foire internationale de Berlin est déterminante dans la foulée de la stratégie tous azimut de promotion, de communication et de renforcement de la connectivité aérienne, engagée dernièrement en coordination étroite entre professionnels, élus, autorités locales et ministère de tutelle.

Moins polluant, moins coûteux.. Le charbon vert se forge une réputation à Agadir

2m.ma – 06/03/2018

Moins polluant, moins coûteux.. Le charbon vert se forge une réputation à Agadir

Les représentants de plusieurs pays d’Afrique se sont donnés rendez-vous ce lundi à Agadir pour prendre part à un atelier international sur les techniques de fabrication et de commercialisation du charbon vert, un combustible respectueux de l’environnement. La formation, initiée par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts, se poursuit jusqu’au 9 Mars.  

Le charbon vert, une alternative énergétique moins coûteuse en mesure de réduire nettement la pression exercée sur les ressources forestières. C’est afin d’en produire d’avantage que l’événement Gadiri tente de sensibiliser à la valorisation des « déchets végétaux », à partir desquelles sera généré un combustible bénéfique pour le climat dont l’usage limiterait les émissions de gaz à effet de serre.

Participant à cette formation, dont les résultats seront pris en compte dans le projet en cours relatif à l’élaboration de la stratégie du secteur forestier, les producteurs de plusieurs pays africains francophones (Burkina Faso, Bénin, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Tchad), et du Maroc, auront l’occasion d’échanger sur leurs expériences en traitant les différents plans technique, organisationnel, commercial et financier.

Au niveau des participants marocains, dix représentants de coopératives et d’associations ont été invités à la session de formation, en provenance de cinq zones: Gharb, Oriental, Moyen Atlas, Daraa Tafilalt et Souss-Massa.

Contrairement aux combustibles les plus répandus comme le pétrole, le charbon ou encore le gaz, principaux responsables des changements climatiques, le charbon vert se porte comme un service énergétique fiable, durable moderne et dont le coût reste largement abordable. Il constitue de ce fait un des choix en parfaite concordance avec la stratégie sous sectorielle bois énergie élaborée par le HCEFLCD en 2016 notamment les axes: solutions alternatives aux bois et valorisation des déchets.

L’atelier est organisé avec l’appui de l’Initiatives Climat Afrique Francophone (ICAF), en partenariat avec Biochar Maroc, la coopération Suisse, la Coopération québécoise et l’Institut de la francophonie pour le développement durable.

Une simulation organisée par l’ENCG Agadir : Le Modèle des Nations Unies s’invite au Souss-Massa

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 06/03/2018

Une simulation organisée par l’ENCG Agadir  : Le Modèle des Nations Unies s’invite au Souss-Massa

L’ENCG Agadir a organisé du 1er au 4 mars pour la première fois dans la région du Souss-Massa le Modèle des Nations Unies-MUN sous le thème: «Migration of Refugees : Challenges of International Community regarding Legal and Illegal Migration Issues».

Le Modèle des Nations Unies-MUN est une plate-forme internationale, menant des programmes diplomatiques et de leadership via des simulations académiques des Nations Unies, de l’Otan, de l’Union européenne et de l’Union aricaine. Le MUN ENCG Agadir s’est étalé sur quatre jours à travers lesquels les jeunes ont pris le rôle de représentants des nations pour apprendre à analyser des sujets d’actualité et des discours publics en prenant en considération les objectifs du millénaire fixés par les Nations Unies et ce, suivant le protocole onusien et en présence d’une quinzaine d’invités de haut calibre : ambassadeurs, intellectuels, et médias.

Grâce à cette simulation, les participants ont eu la possibilité de vivre de près l’expérience des négociations internationales en débattant des problématiques majeures dans une vraie réunion ou d’un conseil de l’Organisation des Nations Unies et de faire entendre leur voix, pour ainsi parvenir à élaborer une feuille de résolution commune qui sera présentée aux autorités de l’ONU.

Plus de 60 participants issus du Maroc et d’ailleurs ont participé à cet évènement pour débattre lors des conférences plénières et des workshops un nombre important de questions relatives aux différents axes du Modèle des Nations Unies de l’ENCG Agadir.

Le MUN ENCG Agadir a pour objectif majeur d’impliquer les jeunes citoyens dans la création d’un avenir meilleur en traitant plusieurs axes dont «La traite des êtres humains : menace sur les droits humains» et «L’éradication de la pauvreté et promotion de la prospérité dans un monde en mutation».

En effet, c’est en 1951, au Massachussets que des étudiants de l’Université de Harvard ont eu l’idée de créer une simulation des Nations Unies, dans laquelle ils vont se mettre dans la peau d’un représentant international ou un ambassadeur d’un pays et effectuer des recherches approfondies afin de trouver des solutions aux problèmes internationaux. L’organisation fut couronnée de succès grâce à la participation de plus de 2.000 étudiants.

Pendant les simulations, les participants doivent utiliser de nombreux moyens de communication et de négociations afin de représenter au mieux les politiques de leurs pays respectifs. Ces simulations impliquent ainsi des discours publics, des analyses de politiques internationales, d’écoute des autres positions internationales, mais aussi de négociations, de résolutions de conflits, d’envoi de notes, et des écrits techniques.

%d blogueurs aiment cette page :