11ème Exposition de l’Association Philatélique d’Agadir et du Sud du 20 au 24 mars dans les locaux de la Chambre de Commerce d’Agadir

UFE : Au Théâtre ce soir le vendredi 30 mars aux Jardins d’Agadir : « Pour être servie, Madame est servie ! » d’Eric Beauvillain

SIDA : 70% DES MALADES MAROCAINES CONTAMINÉES PAR LEUR MARI

Par Zineb El Ouilani – le360.ma – 12/03/2018

depistage de sida

© Copyright : DR

Ce sont des révélations choc qui ont été faites en marge d’une activité du parti  PPS à Agadir, ce week-end. On y apprend, notamment, que 70% des femmes infectées par le virus du sida ont été contaminées par leur mari.

Ce sont des chiffres choquants qui ont été révélés lors d’une journée d’étude organisée par le PPS autour du Sida, le week-end dernier, à Agadir. Ainsi, rapporte Al Massae dans son édition de ce lundi 12 mars, 70% des femmes contaminées au Maroc le seraient à cause de leur mari.

Selon la même publication, après les femmes, les homosexuels seraient les plus exposés au virus.

Citant des intervenants de la journée d’étude du PPS, le journal révèle qu’il y aurait, au Maroc, 1.000 nouvelles infections et 700 décès par année, à cause du virus.

Au niveau régional, et sans grande surprise, Al Massae nous apprend que 62% des cas de sida se concentrent respectivement à Souss-Massa, Casablanca-Settat et Marrakech-Safi.

Le sida a fini par devenir un véritable problème de santé au Maroc.

Les autorités publiques, en plus des multiples campagnes de sensibilisation menées au cours de l’année, ont fourni beaucoup d’efforts en permettant aux malades un accès aux médicaments à des prix préférentiels, voire un accès gratuit aux thérapies.

Le PPS, parti membre de la coalition gouvernementale d’El Othmani, a cela de particulier qu’il initie assez souvent des meetings régionaux ou nationaux axés sur les grandes problématiques du moment.

Anas Doukkali, le jeune ministre de la Santé, a remplacé Lhoussaine Louardi, débarqué suite au fiasco des projets du programme «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit».

Souss-Massa : Mobilisation en faveur de l’enfance en situation de handicap

par Malika Alami – aujourdhui.ma – 10/03/2018

Souss-Massa : Mobilisation en faveur de l’enfance en situation de handicap

De nos jours, il est communément reconnu par tous que l’éducation des personnes en situation de handicap est un droit fondamental.

Plusieurs mesures ont été mises en œuvre dans ce contexte. Au Maroc, comme en Tunisie, un cadre législatif favorable à l’intégration scolaire des enfants en situation de handicap a été adopté. Il fait valoir le principe de la non-discrimination et de l’équité avec l’obligation des pouvoirs publics de tout mettre en œuvre pour garantir la pleine participation sociale des personnes en situation de handicap.

La pleine inclusion des personnes en situation de handicap reste toutefois confrontée à de nombreuses barrières. Peu d’établissements adaptés, manque de personnels enseignants qualifiés pour l’encadrement pédagogique des enfants en situation de handicap, les entraves sont en effet encore nombreuses à ce niveau au Maroc comme en Tunisie. 

A ce sujet, l’étude réalisée dans le cadre du projet «Modélisation d’un dispositif d’inclusion scolaire des garçons et des filles handicapés dans l’enseignement secondaire», en 2016, dans le Souss-Massa, souligne particulièrement un manque de sensibilisation des différentes composantes de l’école marocaine à l’éducation inclusive.   

Pour remédier à cette situation, la société civile ne cesse de se mobiliser. C’est dans ce contexte que l’Association de l’enfance handicapée (AEH) au Maroc et l’Organisation tunisienne de défense des droits des personnes handicapées (OTDDPH) en Tunisie se donnent aujourd’hui la main. Avec le partenariat du programme Maroc-Tunisie de l’ONG Humanité et Inclusion et appuyées par Handicap International ainsi que la participation des acteurs locaux de l’éducation, les deux entités ont initié une campagne de sensibilisation sous le thème «Différents, mais nous avons tous le droit à l’éducation». Objectif : contribuer au changement des perceptions par rapport à l’éducation inclusive via la sensibilisation, expliquent les acteurs du projet dans un communiqué.

Concrètement, l’opération de communication qui a démarré le 28 février dernier se poursuit jusqu’à la prochaine rentrée scolaire. Au Maroc, Elle a pris la forme d’une campagne d’affichage sur les bus de l’entreprise de transport Alsa dans les provinces d’Agadir Ida Outanane, d’inezgane Ait Melloul, de Chtouka Ait Baha et de Taroudant, région pilote retenue pour cette initiative.   

En amont, des concours de dessin ont été organisés dans les écoles primaires au Maroc et en Tunisie  afin de sensibiliser les enfants à l’éducation inclusive et de sélectionner les dessins les plus parlants sur la question. Ce sont les deux premiers dessins retenus, un par pays, qui sont aujourd’hui la base de la campagne d’affichage.

Le choix du Souss-Massa pour cette opération de sensibilisation n’est pas fortuit. La région est une zone pilote dans l’éducation inclusive au Maroc. Et ce grâce aux projets qui ont été mis en œuvre par Humanité et Inclusion, Unicef, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation depuis 2013 et les associations actives dans le domaine du handicap. «Ces projets avaient pour principal objectif l’amélioration de l’accès des enfants handicapés à l’école», est-il indiqué. Selon les résultats de l’étude «Comprendre les défis de l’éducation inclusive dans la région Souss-Massa» réalisée par ces mêmes intervenants en 2016, 1.250 enfants dont 47,9% de filles, présentent des difficultés liées à un handicap, soit 6,2% des enfants interrogés. 7,3% des élèves enquêtés en primaire ont des difficultés contre seulement 3,4% au collège. L’accès aux établissements, aux toilettes, comprendre et apprendre les cours, passer les examens et trouver des mesures spécifiques adaptées aux enfants handicapés dans les écoles, sont quelques-uns des éléments à l’origine de cette situation.

A noter que dans le cadre de cette étude, toutes les écoles primaires et tous les collèges de la région Souss-Massa ont été ciblés.

Liste des chefs pour les Rencontres Gastronomiques d’Agadir

Liste des chefs - Liste des chefs

Une pléiade de 40 chefs Français et Marocains seront présents lors de cette quatrième édition des Rencontres Gastronomiques d’Agadir.


Judo : Grand Prix d’Agadir : le bouquet final

 

Fin de Grand Prix en apothéose à Agadir. L’étape marocaine du World Judo Tour aura fait sensation. 

La confirmation Denisov

Le Grand Prix de judo d’Agadir s’achève en apothéose avec la démonstration de Kirill Denisov. Le Russe a fait sa loi chez les moins de 100 kg avec trois combats impressionnants dont cette finale musclée contre le Portugais Jorge Fonseca. Bilan : deux waza-aris et un ippon pour terminer en beauté cette escapade marocaine :

 »Evidemment, on se sent mieux quand on gagne, je suis très heureux. On a passé un bon moment au Maroc. Avec l’entraînement à Casablanca puis, ici, à Agadir, il fait beau, il y a du soleil…Gagner dans de si beaux endroits, c’est encore mieux ! »

La promesse Kalanina

Chez les moins 78 kg, finale disputée entre la prometteuse Yelyzaveta Kalanina et la Slovène Anamari Velensek. C’est la jeune ukrainienne qui l’emporte pour une première médaille d’or sur le circuit.

La riposte Khalmurzaev

Denisov n’est pas le seul russe à apprécier Agadir. Son compatriote Khusen Khalmurzaev également. Il est sacré dans la catégore des moins de 90 kg avec une victoire là aussi étriquée face au Suisse Ciril Grossklaus. Il venge son champion olympique de jumeau, Khasan, sorti la veille en quarts de finale en moins de 81 kg.

Le doublé allemand

Autre doublé de médailles d’or pour l’Allemagne avec les victoires de Maike Ziech en moins de 78 kg, face à l’Ukrainienne Anastasiya Turchyn, et de Johannes Frey chez les plus de 100kg. Il domine en finale le Russe Anton Krivobokov.

Les Rencontres gastronomiques d’Agadir

Avec Cyril Rouquet-Prevost (Chef Privé, Auteur Culinaire, Animations Culinaires, Chroniqueur, GastroDiplomacy, Gaspillage Alimentaire, Bien-être, Food Is Digital, Chef GlobeTrotter, Vins)

« Le Mensonge dans lequel nous vivons », une puissante vidéo qui fait actuellement le tour du monde ! Et on comprend pourquoi…