Le projet «Green Miles», initié en 2017 par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) en partenariat avec Schneider Electric et Autoroute du Maroc, commence à prendre forme avec l’installation des premières bornes pour la recharge des véhicules électriques sur l’autoroute Tanger-Agadir. Un communiqué de l’Iresen indique que cette première tranche porte sur 37 bornes, avec 74 points de recharge de différentes puissances sur les aires de repos autoroutières sur une distance de 800 kilomètres. Une borne électrique sera installée chaque 60 kilomètres. «Le projet (…) fait suite à de nombreux projets de recherche et développement sur la mobilité durable que l’Institut mène depuis 2014 sur sa plateforme de recherche le Green Energy Park à Ben Guérir», précise le communiqué. D’après l’Iresen, les voitures électriques peuvent être adoptées pour renouveler le parc automobile actuel, tout en épargnant plus de 15 millions de tonnes équivalent CO2 par an. Les bornes de recharge ont été cofinancées par l’Iresen et le groupe Schneider-Electric. L’ingénierie, les études, l’installation et la mise en place des bornes sont assurés conjointement par les distributeurs de carburant, l’Iresen et Autoroute du Maroc. «Les premières stations du groupe Afriquia sont en cours d’équipement et seront suivies dans les trois prochaines semaines par l’installation de bornes de recharge dans les autres aires de repos des distributeurs de carburant présents sur l’axe autoroutier Tanger-Agadir», conclut le communiqué.