.

La ville d’Agadir accueille, du 26 au 28 mars, le deuxième Forum d’amitié maroco-chinoise avec la participation attendue d’une forte délégation d’acteurs économiques, de dirigeants et d’investisseurs de ce géant d’Asie. L’objectif est de renforcer la coopération dans des secteurs à fort potentiel de création d’emplois et de valeur ajoutée. Organisé, sous le Haut Patronage de S.M. le Roi, par le Conseil de la région Souss-Massa, en partenariat avec l’Association d’amitié et d’échange maroco-chinoise et l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger, ce conclave entend mettre à profit le partenariat stratégique liant Rabat et Pékin qui a été signé en 2016 par le Souverain et le Président chinois Xi Jinping, ainsi que les multiples accords conclus par le Royaume avec les autres pays africains, lors des différentes Visites Royales, qui font du Maroc une porte d’entrée de l’Afrique pour la Chine.
«Nous voulons contribuer au niveau de Souss-Massa à concrétiser ce partenariat stratégique», a indiqué, dans une déclaration à la MAP, le vice-président du Conseil régional Souss-Massa, Abdeljabbar El Kastalani. «La politique d’ouverture mise en œuvre par la région s’est accompagnée d’une multitude de rencontres et d’événements avec plusieurs délégations chinoises dans différents secteurs, notamment l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’industrie navale et l’industrie pharmaceutique», indique-t-on auprès du Conseil régional. Le forum servira, selon M. El Kastalani, d’opportunité pour la forte délégation d’acteurs institutionnels et d’investisseurs chinois de connaître le potentiel et les atouts dont dispose Souss-Massa, discuter des pistes qui peuvent favoriser l’accélération des investissements dans la région, et de faire du Maroc une plateforme pour atteindre le marché africain prometteur.
«Nous entendons aussi mettre en valeur le potentiel de la région, dans les secteurs traditionnels de l’agriculture, la pêche et le tourisme, mais également de l’industrie avec le Plan d’accélération industriel, qui a fait l’objet de la signature de plusieurs conventions devant S.M. le Roi Mohammed VI», a en outre indiqué M. El Kastalani, qui est en charge du dossier économique et du développement durable au sein du Conseil régional.

De par sa position stratégique en tant que carrefour entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique, le Maroc représente un atout majeur par rapport à l’ouverture des marchés africains, mais aussi pour l’Europe et pour la Chine, relève de son côté le président de l’Association d’amitié et d’échange maroco-chinoise, Mohamed Khalil, en rappelant que le Forum d’Agadir, le second après celui tenu à Rabat, coïncide avec le 60e anniversaire des relations diplomatiques et de coopération entre les deux pays. «Les échanges et les relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République populaire de Chine sont inscrits dans l’histoire et remontent à novembre 1958, lorsque le Maroc est devenu le deuxième pays d’Afrique à reconnaître la République populaire de Chine», a-t-il rappelé. Se voulant un cadre pour la concrétisation de la coopération décentralisée, le forum accueillera 10 provinces chinoises, 8 villes, plusieurs districts et régions, dont certains sont liés par des accords de jumelage avec des villes et des régions au Maroc, qui seront aussi invités. Une cinquantaine d’entreprises publiques et privées chinoises opérant dans divers secteurs sont également attendues. Elles représentent l’industrie navale, l’industrie automobile, l’aquaculture, l’agro-alimentaire, l’énergie, notamment les énergies renouvelables, et les mines. Le tourisme ne sera pas en reste, la région Souss-Massa entend bien tirer profit de la croissance soutenue du tourisme chinois au Maroc depuis la levée du visa. Pour ce faire, la région ne manquera pas, indique-t-on, de mettre en avant son potentiel naturel, culturel et en termes d’infrastructures hôtelières pour attirer le touriste chinois, davantage porté sur la découverte, la culture, le patrimoine et la nature.
Le programme de cet événement prévoit ainsi des ateliers permettant aux hommes d’affaires, aux maires des villes et aux divers acteurs institutionnels marocains de rencontrer leurs homologues chinois à travers des tables rondes et des rencontres BtoB, afin d’étudier les opportunités de coopération et d’échanges économiques.  D’après les organisateurs, le forum donnera lieu à la signature de plusieurs conventions de jumelage et de partenariat portant sur des projets qui, une fois concrétisés, auront un «fort impact» sur la dynamique de coopération sino-marocaine, ainsi que sur l’emploi et la croissance dans la région Souss-Massa et au niveau national.