Lors de cette session présidée par le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, l’accent a été ainsi mis sur l’importance d’une planification urbaine «anticipative, prévisionnelle et réactive» qui réponde aux problématiques posées et aux attentes des différents partenaires. Intervenant à cette occasion, M. Fassi Fihri a souligné que la tenue de cette session, la première depuis trois ans, est l’occasion de faire le point sur le bilan accompli pendant cette période, tout en donnant un élan nouveau pour la mise en œuvre, en collaboration avec les différents partenaires, à un plan d’action concerté et ambitieux pour les années à venir.
L’objectif est de répondre aux attentes multiples dictées par la dynamique urbaine que connait l’aire d’intervention de l’Agence urbaine d’Agadir qui couvre les préfectures d’Agadir-Ida Outanane et Inezgane-Ait Melloul ainsi que la province de Chtouka-Ait Baha. La session a été ainsi consacrée à l’examen du rapport d’activité de l’Agence au titre de l’exercice 2015, 2016 et 2017, du projet du budget au titre de l’exercice 2018 ainsi que du plan d’action pour la période 2018-2020.
En ce qui concerne le bilan d’activité de l’Agence urbaine d’Agadir durant les trois années précédentes, son directeur a cité, parmi les indicateurs de performance, la généralisation de la couverture de son territoire d’intervention en documents d’urbanisme, en assurant le suivi d’élaboration de 42 documents d’urbanisme : le schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU) du Grand Agadir, 30 plans d’aménagement (PA) et 11 plans de développement d’agglomération rurale (PDAR).
Le but de cette généralisation en documents d’urbanisme est de mettre à la disposition des collectivités territoriales des documents de planification à même de permettre la gestion urbaine et le développement harmonieux de leur territoire, a-t-il indiqué.
Parallèlement, l’Agence urbaine est en deuxième phase d’élaboration et de la mise en cohérence de 14 nouveaux plans d’aménagement dans le cadre du SDAU.
Dans le cadre de l’accompagnement des communes dans leur action en matière de mise à niveau urbaine et d’amélioration de la qualité de vie des populations dans les tissus non réglementaires, l’Agence urbaine, en étroite collaboration avec ses partenaires, a assuré au titre des exercices budgétaires 2015, 2016 et 2017, la réalisation et le suivi d’élaboration de 129 secteurs de restructuration, 53 secteurs sur les 129 ont été validés et couvrent une superficie de 786 ha.
Outre la réalisation d’enquêtes foncières, l’exploitation de données topographiques, des visites de terrains pour l’actualisation des plans de restructuration, l’Agence Urbaine a délivré durant les trois exercices 3370 notes de renseignements, et réalisé une couverture de 19.000 ha en prises de vue aériennes qui concerne l’aire d’étude du SDAU, indique-t-on de même source.
Par ailleurs, il a été procédé au lancement de deux appels d’offres pour des prises de vue aériennes et restitutions numériques : le premier sur une superficie de 6.000 ha couvrant les communes de Taghazout, Aourir, Drarga, L’qlia, Sidi Bibi, Ait Amira et Oued Essafa, le deuxième sur une superficie de 8.800 ha couvrant des parties des communes Imouzar, Imssouane, Assaka, Sidi Bibi, Ait Amira, Sidi Bousshab et Ait Milk.
En matière de gestion urbaine et d’instruction des dossiers d’autorisation de lotir et de construire, l’Agence urbaine a mis en avant l’instruction au titre de l’exercice 2015, 2016 et 2017 de 26.475 dossiers, dont 19.483 ayant reçu un avis favorable avec un investissement global estimé à plus de 31,04 milliards de dirhams.
La situation budgétaire de l’Agence à fin 2017 s’est établie à plus de 49,67 millions de DH, a-t-on relevé lors de la tenue de cette quinzième session du conseil d’administration.
Au terme de cette session, il a été procédé à la signature de conventions portant notamment sur l’accompagnement pour la réalisation d’une école nationale d’architecture dans la capitale du Souss, le lancement du projet «E-instruction» pour la dématérialisation du guichet unique des autorisations d’urbanisme au niveau de la commune d’Agadir ainsi que sur la réalisation des études de mise à niveau et de réaménagement au niveau de plusieurs communes rurales.