Médiathèque Michel Vieuchange : rencontre littéraire avec Abderrahim Bourkia

.

« Des ultras dans la ville : un aspect de la violence urbaine »

La violence dans le football

.

Souss-Massa : La mise à niveau de 154 centres ruraux dans le pipe

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 17/04/2018

Souss-Massa : La mise à niveau de 154 centres ruraux dans le pipe

Un programme en partenariat avec le PNUD

La région recèle d’importantes potentialités économiques basées sur les ressources de l’agriculture et de la pêche maritime contribuant à l’exportation et à la création des unités industrielles et donc à la création d’emploi.

Dans le cadre du montage d’un programme de mise à niveau de 154 centres des collectivités territoriales relevant du monde rural de la région du Souss-Massa, qui est en cours de préparation en partenariat entre le ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, la wilaya de la région du Souss-Massa, le Conseil régional du Souss-Massa et le PNUD, ce dernier a lancé dernièrement un appel d’offres qui a pour objet l’étude et l’analyse des différents centres de la région en vue de prioriser à partir des différents documents de planification territoriale disponibles les projets à programmer pour financement dans le cadre d’une convention de partenariat qui sera signée entre ces partenaires.

D’après ce document, «cette consultation a pour objectif de clarifier la vocation et le rôle des centres des collectivités territoriales en milieu rural pour le développement de la région du Souss-Massa et ce sur la base des indicateurs socio-économiques et démographiques de chaque centre ainsi que le recensement de leur potentiel, spécificités et besoins. Catégoriser et classifier les centres des collectivités territoriales en milieu rural suivant une analyse multicritères en permettant de prioriser certains centres selon une analyse des données monographiques, des indicateurs de développement humain et social, une analyse SWOT (points forts, points faibles, opportunités et menaces), la position géoéconomique de chaque centre, les infrastructures et les équipements actuels. Proposer des projets intégrés et durables et privilégier la proposition de projets intercommunaux à fort potentiel de développement engageant des partenariats concrets et durables».

Le consultant dressera un plan d’action des projets à mettre en œuvre pour le développement des centres ruraux à moyen terme (5 ans) et ce par la proposition de projets intégrés et durables répondant aux contraintes locales et puisant dans le potentiel et la vocation de chaque centre.

A rappeler que le Conseil régional du Souss-Massa a mis en place en mars 2017 son programme de développement régional (PDR) tel que stipulé par la loi organique 111-14. Ce grand chantier stratégique, mené par le cabinet d’études international McKinsey, se base sur une approche participative qui a touché l’ensemble des parties prenantes tels les représentants des collectivités territoriales, les services extérieurs, la société civile ainsi que le secteur privé.

La région recèle d’importantes potentialités économiques basées sur les ressources de l’agriculture et de la pêche maritime contribuant à l’exportation et à la création des unités industrielles et donc à la création d’emploi. C’est une région touristique par excellence de par ses caractéristiques naturelles, géographiques, culturelles et historiques.

Exercice combiné maroco-américain «African Lion 2018», jusqu’au 29 avril 2018 dans la région d’Agadir, Tifnit, Tan-Tan, Tiznit, Ben Guérir et Kénitra

lematin.ma – 17/04/2018

Ph. ArchivesPh. Archives

Sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef suprême et Chef d’État-Major général des Forces Armées Royales, l’Exercice combiné maroco-américain «African Lion 2018» se déroule du 16 au 29 avril 2018 dans la région d’Agadir, Tifnit, Tan-Tan, Tiznit, Ben Guérir et Kénitra sous la conduite et le contrôle opérationnel de l’État-Major de la Zone Sud.

La 15e édition de cet exercice connaît la participation d’unités et d’observateurs militaires de 15 pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Nord, en l’occurrence l’Allemagne, le Canada, l’Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Grèce, l’Italie, le Burkina Faso, le Tchad, l’Égypte, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal, la Tunisie, en plus des États-Unis d’Amérique et du Royaume du Maroc, indique un communiqué de l’État-Major général des Forces Armées Royales (FAR). L’exercice englobera des entraînements terrestres, aériens, aéroportés et une simulation tactique, précise le communiqué, ajoutant qu’il comprendra également une formation aux activités du commandement et des entraînements sur les opérations de lutte contre les organisations extrémistes violentes.
Par ailleurs, et au titre des activités civilo-militaires parallèles à l’exercice, des prestations médico-dentaires vont être dispensées au profit des populations locales, dans la région de Tiznit, par des équipes médicales constituées de médecins et d’infirmiers des FAR et de l’Armée américaine, a fait savoir la même source. En marge de l’édition 2018 de l’exercice African Lion, une manœuvre aéronavale maroco-américaine, dénommée «Lighthning HandShake», est prévue en Atlantique au large des côtes marocaines.
Cette manœuvre connaîtra la participation, entre autres, de la frégate Mohammed VI et du porte-avions USS Harry Truman de la Marine américaine, ainsi que des avions de chasse des deux pays. L’Exercice «African Lion 2018» et la manœuvre aéronavale «Lighthning HandShake» ont pour objectifs de consolider la formation, l’échange d’expérience et de savoir et de renforcer la coopération et la maîtrise opérationnelle entre les différentes composantes.

Morocco Desert Challenge : Etape 3, interviews

.

Quelques interviews avec Elisabete Jacinto, Yvan Pierre et Véronique Dard, Pascal de Jésus et Enrique Casanova et Johan Jongen et Philippe Pelgrims .
.

Etape 2 : Touzounine – La Dune du Juif  

Mardi, 17 Avril : Une variante sur la piste traditionnelle du Dakar, la traversée de la plus grande zone militaire du sud Maroc. Un paysage désolé mais magnifique, ou à part les points de contrôles militaires, personne ne vit. Des pistes rapides sur un sol dur, un terrain de jeux idéal pour un vrai rallye cross-country. Après avoir parcouru le Lac Iriki nous avons traversé les dunes de l’erg Chegaga et par des pistes sablonneuses et sinueuses nous avons rejoint notre magnifique bivouac de l’Erg Lihoudi, aussi connu sous le nom de « La Dune du Juif »
Etape 2 : 361 km / liaison = 0 km 

347 Yvan Pierre et Véronique Dard (Fr) Toyota HDJ80

Une journée assez variée avec du cassant mais roulant, ensuite nous avons traversé de grandes plaines de style wrc ou on s’est tapé le 140, puis le lac Iriki en diagonale suivi des dunes jusqu’à Chegega. Donc un tiers, un tiers, un tiers, on s’est régalé. Le retour habituel par les grandes piste de cailloux, une spéciale assez complète, c’était génial, on s’est régalé.

503 Elisabete Jacinto (Pt) Man TGS

Cela a été pour moi une spéciale difficile car nos amortisseurs sont morts, du coup on a beaucoup souffert en essayant de rouler vite, puis nous avons eu deux petits problèmes dans les dunes dont un nous a pris beaucoup de temps, comme nous n’avons pas de bons beadlockcs un pneu a déjanté. Aussi quelques problèmes de navigations vers l’arrivée, donc pas un bon jour.

346 Pascal de Jésus et Enrique Casanova (Sp)

Après une casse moteur hier, réparée dans la nuit par l’équipe des mécanos, un changement de moteur réalisé à la lueur des lampadaires et sur un trottoir, nous avons repris la piste ce matin.

Franchement une très belle spéciale, on s’est juste trompé un peu sur les derniers 15 km, une très belle étape qui nous a permis de remonter un peu au classement, vraiment une très très belle journée. Cela faisait 3 ans que je n’étais pas rentré dans les dunes, et bien cela fait plaisir.

335 Johan Jongen et Philippe Pelgrims (Be) Bowler

La spéciale a été plus dure que je ne pensais, hier c’étais très dur, mais aujourd’hui les pistes étaient vraiment tellement vallonnées ou on ne peut pas rouler a grande vitesse, il fallait faire énormément attention. Quand on est dépassé par les camions il faut bien sur s’arrêter et il faut beaucoup de temps pour se relancer. Surtout qu’ils enclenchent leur Sentinel très loin derrière nous a cause de la poussière. Mais quand même un parcours superbe.

MAMMA – Journées du patrimoine d’Agadir.

.

Au programme une conférence d’ouverture le vendredi 27 Avril à partir de 15h00 à la Wilaya avec la participation de Salima Naji.

.

La suite du Morocco Desert Challenge

Jour 3 : Touzounine – La Dune de Juif : 335 km

Ales Loprais (CZE – Tatra) frappe fort !

La 3ème étape du rallye a encore offert du beau spectacle à tous les concurrents. Décors somptueux, pistes roulantes et grandes dunes de sable mou étaient au programme du roadbook du jour. 361 kilomètres que certains n’ont malheureusement pas pu parcourir pour être rentrés trop tard la veille au soir avec des soucis mécaniques…

Beau et chaud !
La température continue de monter sur la caravane du 10ème MDC. Avec 35 degrés annoncés dès le matin, il fallait s’attendre à souffrir sur cette nouvelle étape, surtout pour ceux qui allaient attaquer les 15 kilomètres de dunes dans le sable très mou en début d’après-midi.
Le parcours a commencé par une variante sur la piste traditionnelle du Dakar avec la traversée de la plus grande zone militaire du sud Maroc. Un paysage désolé mais magnifique, où à part les points de contrôles militaires, personne ne vit. Des pistes rapides ont ensuite pu permettre d’accélérer sur un sol dur, un terrain de jeux idéal pour un vrai rallye cross-country. Après avoir parcouru le Lac Iriki les concurrents ont traversé les dunes de l’erg Chegaga par des pistes sablonneuses et sinueuses afin de rejoindrons le magnifique bivouac de l’Erg Lihoudi, aussi connu sous le nom de « La Dune du Juif ».

Loprais sans trembler
Une fois encore, c’est un camion qui a été le plus rapide de tout le rallye. Pour sa première victoire sur ce 10ème MDC, le Tchèque Ales Loprais (Tatra – InstaForex Loprais Team) n’a laissé aucune chance à tous ses concurrents ! Parti le matin avec une envie d’effacer la déception de la veille où il est resté coincé dans la poussières derrière les autres véhicules, le pilote s’est mis beaucoup de pression pour remporter cette spéciale. Car son objectif ici est bien évidemment la victoire finale alors qu’il peaufine et continue d’améliorer son camion chaque jour pendant la course. Mission accomplie pour le Tchèque et son équipage qui ont notamment pu compter sur les talents de leur navigateur qui n’a commis aucune grosse erreur et a permis de ne pas perdre de temps là où beaucoup ont eu quelques soucis. La partie la plus périlleuses sur le sable a également été une simple formalité et le camion numéro 506 a franchi la ligne d’arrivée après 6h19mn27sec de course.


Une superbe performance alors que le premier 4×4 lui a mis 6 minutes de plus. Les Portugais Paulo Ferreira et Jorge Monteiro (310 / Toyota – Hilux Overdrive) s’impose dans la catégorie autos, juste devant les Belges Stéphane Henrard et Gatien Du Bois (306 / Dunbee – Henrard Racing) qui mettent seulement 2 minutes de plus au chrono.
En SSV, les Suisses Stéphane et Caroline Zosso remporte leur première étape, ravi d’avoir pu s’amuser dans le sable : « trop facile la nav’ » a même déclaré Stéphanie en sortant du véhicule au bivouac.


Chez les motos, le Néerlandais Maikel Smits (103 / KTM – Van Eerd Racing) monte en puissance. Lui qui aime particulièrement le sable a bien l’intention de reprendre du temps à Mario Patrao (105 / KTM – Credit Agricola KTM Bahco) l’actuel leader au classement général. Aujourd’hui il lui reprend 2 minutes en s’imposant avant de tout donner demain avec une étape qui s’annonce encore plus sablonneuse.

%d blogueurs aiment cette page :