Morocco Desert Challenge, JOUR 5 : FEZZOU – MERZOUGA : 275 KM

DE LA BATAILLE DANS LES DUNES ET LA VICTOIRE POUR VAN KASTEREN

Les mythiques dunes de Merzouga ont été le théâtre d’une bataille épique toutes catégories confondues. A l’arrivée les écarts entre les premiers concurrents étaient très serrés, et particulièrement entre les voitures et les camions. Et pour la troisième fois du rallye, c’est un camion qui a surpassé toute la caravane du Morocco Desert Challenge.

Un défi de navigation

Avec une montée en puissance de la difficulté de la course avec des parties sablonneuses de plus en plus importantes, la navigation était la clé de cette 5ème étape. La précision du roadbook n’a permis aucun écart et beaucoup ont perdu du temps, surtout dans les dunes, afin de valider chaque case, et surtout chaque waypoint.

Un tracé qui alternait des parties roulantes et sablonneuses, des plaines entre Fezzou et Marabout à la passe de M’Harech, ou encore des dunes d’Ouzina aux longues pistes dans des oueds avant de finir par une première traversée de l’Erg Chebbi.

Et comme si la chaleur ne suffisait pas à rendre les choses difficiles avec un sable particulièrement mou, le soleil a également posé quelques problèmes de visibilité en s’imposant face aux concurrents dans les dunes.

Pour le Portugais Mario Patrao, la navigation a été encore plus compliquée alors qu’il avait coupé son roadbook en plusieurs parties et qu’il l’a changé trop rapidement pendant la course sur sa moto perdant ainsi le fil entre les cases… Le vainqueur de l’étape s’en voulait terriblement sur la ligne d’arrivée car il estime avoir perdu une quarantaine de minutes en tout ce qui ne lui permet pas de creuser trop l’écart avec son poursuivant hollandais Maikel Smits (KTM – Van Eerd Racing). Il conserve tout de même la tête du général avec 1h d’avance.

Van Kasteren met le turbo

Il y a eu de la bataille dans les dunes avec des SSV qui se suivaient de près aux pointages des CP et des autos qui se mesuraient aux géants camions.

Les français Jean-Pascal Besson et Jean-Michel Polato (Toyota Hilux Overdrive – Rallye Raid Concept) ont été les premiers à franchir la ligne d’arrivée mais pas les plus rapides. Une crevaison et des soucis de navigation leur fait perdre la victoire et ils terminent 2ème de la catégorie auto.

C’est l’équipage belge de Stéphane Henrard et Gatien Du Bois (Dunbee – Henrard Racing) qui s’impose en finissant 2 minutes avant les tricolores.

Mais le scratch revient encore une fois à un camion. Une spéciale qui a particulièrement plu au Hollandais Jonas Jr Van Kasteren (Renault – Mammoet Rallye Sport) qui franchit la ligne d’arrivée après 4h 22mn 26sec de course, soit 16 minutes de mieux que le Dunbee de Stéphane Henrard.

Au général, le Tchèque Ales Loprais (Tatra – InstaForex Loprais Team) reste solide leader avec 37 minutes d’avance sur Martin Van Den Brink (Renault – Mammoet Rallye Sport).

Demain la revanche commencera beaucoup plus tôt dans la matinée sur un sable plus dur pour une dernière étape dans les dunes.

Interviews avec le vainqueur Stéphane Henrard et le deuxième Jean-Pascal Besson et Marc Lauwers (vainqeur SSV)

Jean-Pascal Besson (Toyota Hilux Overdrive – Rallye Raid Concept), 2ème catégorie auto

« On s’est perdu après le CP2 ce qui nous a fait perdre une quinzaine de minutes. C’était particulièrement dur pour nous car nous avion la pression d’ouvrir après la victoire d’hier et de faire la trace. Il ne fallait pas se planter dans le sable surtout quand on sait que ça suivait de près derrière. En plus nous avons eu une crevaison après 30 kilomètres de course et nous n’avions pris que 2 roues de secours pour être plus légers dans les dunes, ça nous a stressé d’entrée de jeu ! Finalement ça s’est bien passé, on est soulagés. »

Stéphane Henrard (Dunbee – Henrard Racing), vainqueur catégorie auto

« On est parti en 14ème position mais on a réussi très vite à remonter tous les concurrents pour prendre la tête. On étaient premiers au CP2 et puis on a crevé 2 fois… C’est vraiment dommage car on a dû faire très attention après avoir utilisé toutes nos roues de secours. On a roulé sur des œufs, c’est frustrant surtout qu’on a fait une superbe navigation et qu’on est très bien passés dans les dunes. »

Marc Lauwers (Can-Am – Art of Speed), winner in SSV

« It was a very good stage ! I didn’t see everything on the dunes because of the sun right on my face. The navigation was hard, we made 15 kilometers more than the roadbook. I am very surprised to be the first SSV, it’s great, the car is just perfect to drive in the sand. »

2 réflexions sur “Morocco Desert Challenge, JOUR 5 : FEZZOU – MERZOUGA : 275 KM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.