Archives de mai 4th, 2018

Défilé de mode de l’Amicale Francophone de Taroudant le 13 mai à 13 heures

.

Cet événement aura lieu à la Ferme de Taroudant (pas loin de la Gazelle d’Or)

.

Maraîchages primeurs : 1,7 milliard de DH pour doper les investissements privés à Dakhla-Oued Eddahab

par Moncef Ben Hayoun – lematin.ma – 03/05/2018

Dans la cadre de ce projet, l’État prévoit la mise à disposition des terrains agricoles au profit des investisseurs privés, à travers un processus d’appel d’offres.

Le ministère de l’Agriculture planche sur la réalisation du parc éolien qui fournira l’énergie à la future usine de dessalement d’eau de mer de Dakhla. Cette dernière devrait desservir un réseau d’irrigation de 5.000 hectares dans la cadre d’un projet public-privé estimé à 1,7 milliard de DH, destiné à stimuler l’investissement agricole dans toute la région, particulièrement les maraîchages primeurs.

Cap sur le développement des investissements agricoles dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Le ministère de l’Agriculture planche sur la réalisation de la future usine de dessalement d’eau de mer de Dakhla. Cette dernière est destinée à desservir un réseau d’irrigation sur 5.000 hectares dans la cadre d’un projet public-privé estimé à 1,7 milliard de DH pour le développement des investissements et de la production de maraichages primeurs. Le projet s’accélère. Le ministère travaille actuellement sur la définition de la capacité du parc éolien qui fournira l’énergie nécessaire au fonctionnement de cette station de dessalement. Un appel d’offres est en cours pour la reconnaissance des caractéristiques du vent de ce site. L’ouverture des plis est prévue le 11 mai prochain. Selon le département de l’Agriculture, la région de Dakhla-Oued Eddahab, qui représente 20% de la superficie du territoire national (14,2 millions d’hectares), jouit de conditions favorables pour la production de maraîchage primeur de par sa latitude et son climat qui permettent une précocité de 2 à 3 semaines par rapport à la région du Souss-Massa. Cela se traduit par un intérêt grandissant des investisseurs pour le développement du secteur agricole dans la région, encouragés par les incitations fiscales (zone franche d’exportation de Dakhla). Néanmoins, cet avantage comparatif est aujourd’hui limité par les ressources en eau disponibles. Dans ce contexte, le ministère de l’Agriculture a décidé de réaliser une unité de dessalement d’eau de mer dans la région de Dakhla, d’une capacité de 100.000 m3/j, destinée à l’irrigation ainsi qu’un parc éolien dédié. Le coût des investissements s’élève à 1,7 milliard de DH dont 1,4 milliard pour la composante du dessalement et le parc éolien et 300 millions de DH pour la composante irrigation. Ce projet, à réaliser en mode partenariat public-privé, prévoit aussi, à travers un processus d’appel d’offres, la mise à disposition des terrains agricoles au profit des investisseurs privés. En clair, le projet dans sa globalité vise à attirer 120 investisseurs privés permettant la production de près de 500.000 tonnes de maraichages primeurs pour une valeur ajoutée de 500 millions de DH par an. Ceci avec à la clé la création de près de 10.000 emplois permanents. Le projet contribuera, en outre, à la préservation et à la durabilité des eaux souterraines de la nappe de Dakhla.

Souss-Massa et Tenerife déterminés à donner un nouvel élan à leur coopération

mapexpress.ma – 03/05/2018

Souss-Massa et Tenerife déterminés à donner un nouvel élan à leur coopération

Agadir – L’examen des moyens pour dynamiser les relations entre la région Souss-Massa et Tenerife ont été au centre d’une rencontre tenue mercredi à Agadir, dans le cadre d’une visite de travail d’une délégation de l’île canarienne au Maroc.

Raid International de Solidarité L’Automobile Club du Maroc et la FRMVE à la rencontre des enfants de l’Oriental, en hommage à Feu Mohamed M’jid

par  Youssef Moutmaine – lematin.ma – 03/05/2018

 

Au terme de la deuxième édition du « Raid International de Solidarité », « Lematin » est allé à la rencontre des principaux artisans de ce projet, dédié à la mémoire de Feu Mohamed M’jid (Mohamed M’jid, né le 14 avril 1916 à Safi et mort le 20 mars 2014 à l’âge de 97 ans, est une personnalité marocaine. Il a été pendant 48 ans président de la Fédération royale marocaine de tennis). Des acteurs qui ont relevé le défi de distribuer 5.000 paires de lunettes, assorties de tenues sportives, aux enfants de la Région de l’Oriental, au cours d’une parade de bolides classiques composée de 96 équipages.

De Sidi Hrazem à Oujda, en passant par Fès, Meknès, Taza et Taourirt, la caravane du Raid International de Solidarité a parcouru 1300 kilomètres répartis en trois étapes, du 28 au 30 avril.
L’objectif de ce défilé de véhicules de collection était, outre le plaisir de conduire des « classiques » dans les belles routes de l’Oriental, la distribution de 1.800 paires de lunettes attribuées nominativement aux enfants bénéficiaires, diagnostiqués à l’occasion du passage d’une délégation d’ophtalmologues il y a 4 mois. Des tenues et des chaussures sportives faisaient également partie des packs distribués, sachant que 3.200 autres bénéficiaires devraient profiter de la suite de l’opération pendant le restant de l’année 2018.
Organisé par l’Automobile Club du Maroc, présidé par Abdellah Abdellaoui, sous l’égide de la Fédération Royale marocaine des véhicules d’époque, le Raid a rendu, tout au long du périple, un vibrant hommage à Feu Mohamed M’jid, en présence de Madame Piérette M’jid et Soufiane M’jid, fils du défunt et président de la « Fondation Mohamed M’jid ». Une aventure humaine qui a marqué les esprits des équipages engagés, notamment les étrangers qui étaient au nombre de six, venus de France et du Portugal.

Réactions : 

Abdellah Abdellaoui, fondateur du Raid International de Solidarité et président de l’Automobile Club du Maroc : 

« Le Raid a été clôturé, mais l’action sociale se poursuivra « 

« Le Raid International de Solidarité, également surnommé le circuit du Maroc en véhicules d’époque, a été clôturé lundi à Meknès, mais l’action sociale qui se poursuivra encore lors des prochains mois. Le programme de distribution des 5.000 packs contenant des paires de lunettes et des kits sportifs va bon train et continuera de profiter aux bénéficiaires.
Nous avons été ravis de compter la Fondation Mohamed M’jid parmis nous, en présence de Madame M’jid qui a suivi le Raid dans son intégralité mais également Soufiane M’jid, président de ladite fondation. Je remercie donc le Wali d’Oujda et toutes les autorités locales mobilisées dans le cadre du Raid, les sponsors et les associations partenaires, avec lesquelles on a tenu une réunion pleinière à Oujda, dimanche, pour définir les contours des actions futures.
Cette année, le nombre de participants au Raid a connu un bond significatif, on est passé de la cinquantaine d’équipages en 2017 à 96 véhicules cette année, avec une forte présence des collectionneur de la région d’Oujda. Nous comptons professionnaliser l’organisation de cet événement et en faire une véritable institution. Notre objectif est de pérenniser ce Raid, que nous tenons à la mémoire de feu Mohamed M’jid,que Dieu ait son âme. »

———————————————————–

Soufiane M’jid, président de la Fondation Mohamed M’jid : 

« le sport est l’unique moyen de réconcilier le citoyen marocain avec lui-même » 

Lematin.ma : Votre père, feu Mohamed M’jid, était passionné de sport et président de certaines fédérations. Vous perpétuez son engagement pour faire du sport un levier de développement social et de solidarité, notamment à travers ce Raid …
Exactement, le terme « Raid » désignait des opérations militaires, des assauts, par le passé, mais grâce à ce genre d’initiative, il revêt une toute nouvelle forme, beaucoup plus pacifique et solidaire socialement. La Fondation Mohamed M’jid supporte cette manifestation, avec la société civile casablancaise, en visitant la région de l’Oriental en ces temps difficiles, de manière à démontrer que nous sommes tous unis pour le bien être des citoyens et de la jeunesse marocaine. Pour sa 2e édition, le Raid a axé son action sociale sur deux thème: la vue des enfants et l’esprit sportif, à travers les packs distribués et la caravane de véhicules classiques qui a visité la région. On a également essayé de rappeler que le temps est la chose la plus précieuse que l’on peut consacrer à autrui, pas forcément des aides matérielles.

La participation à ce Raid n’est pas votre seule action dans le domaine du sport. Une idée sur les autres événements que vous organisez ?
Nous avions pensé à créer des classes de pré-scolaires, et comme mon père avait cette vision d’inclure le tennis dans les programmes et établissements scolaires, nous avons mis au point des terrains dont profitent les enfants de ces classes. On organise également des marathons, comme celui tenu dimanche dernier en collaboration avec la commune d’Anfa, une course féminine qui a connu la participation d’une marathonienne née en 1946 …

Vous êtes donc aussi convaincu que votre défunt père que le sport est un tremplin sociétal et un facteur de développement très efficace …
Oui, j’estime aujourd’hui que le sport est l’unique moyen de réconcilier le citoyen marocain avec lui-même. Dans un passé pas très loin, lorsque l’école publique rassemblait pratiquement toutes les couches sociales, les infrastructures sportives qui y existaient constituaient un incroyable espace de partage et de concurrence loyale. Les gens s’y côtoyaient sans crainte et sans préjugés, toutes les barrières y tombaient. Je crois fermement que le sport est un vecteur de développement et d’harmonisation sociale très efficace.

———————————————————–

Sghir Zinoune, président de la Fédération Royale marocaine de véhicules d’époque
« Nous prévoyons plusieurs autres événements caritatifs et à utilité générale, notamment lors du mois de ramadan »
« Le Raid International de Solidarité est une manifestation qui se tient sous l’égide de la FRMVE, comme plusieurs autres événements dont l’objectif est de faire profiter les collectionneurs de la beauté de notre pays tout en contribuant à l’essor des régions visitées et en soutenant les tissus associatifs des différents villages et villes étapes. Nous venions de boucler l’édition 2018 du Rallye des 1000 Oasis, le samedi 29 avril, mais nous avons quand même tenu à rejoindre la caravane du Raid samedi même, d’Agadir à Taza, afin de participer à cette initiative qui devrait profiter à plusieurs enfants de l’Oriental. Nous prévoyons plusieurs autres événements caritatifs et à utilité générale, notamment lors du mois de ramadan. Notre fédération a également pris contact avec plusieurs opérateurs et associations étrangères, qui devraient participer à des événements organisés par la FRMVE à partir de l’année prochaine pour accroître davantage notre action sur le volet social. »

Bientôt une ligne maritime entre Tenerife et Agadir ?

.

yabiladi.com – 03/05/2018

Carlos Alonso, président du Cabildo (conseil insulaire) de Tenerife a annoncé ce jeudi, qu’une ligne maritime joindra bientôt Tenerife à Agadir, rapporte le site local Canarias en Red.

Lors de sa visite au Maroc, qui s’est achevée hier, Carlos Alonso s’est rendu au port d’Agadir. Sur place, il a rencontré ses homologues marocains et a évoqué l’intention de lancer une nouvelle ligne maritime, poursuit la même source.

Par ailleurs, cette initiative voulue depuis plus de trois ans du côté espagnol a été soumise à une nouvelle mise à jour, en vue des nouvelles données. Il a ainsi été question de définir avec les autorités marocaines le type de ligne et les conditions de celle-ci, poursuit-on de même source.

Pour rappel, Carlos Alonso avait déclaré à l’agence de presse MAP que «le renforcement de la connectivité entre Agadir et Tenerife, notamment maritime, profiterait surement aux deux parties, grâce aux flux des personnes et des marchandises lesquels contribueraient à la promotion des relations tant humaines que culturelles entre les régions du sud du Maroc et les îles Canaries».

%d blogueurs aiment cette page :