Archives de août 27th, 2018

Et d’autres documents d’époque sur la Madrague de Bou Irden

La madrague en action,  en juillet 1964.

La chambre de mort :Ce jour là, il y avait 24 tonnes de poisssons, surtout des tassergals et  des bonites, un requin de 2 mètres cinquante  et un poisson-lune…

En retravaillant une partie de la photo ci-dessus, on voit la silhouette des bâtiments avant leur destruction presque complète :

 

Souvenirs de la Madrague de Bou Irden

J’avais publié, le 27 mars 2013, suite à la démolition de la Madrague de Bou Irden, un article intitulé : La Madrague de Bou Irden n’existe plus : un de nos souvenirs d’enfance est effacé !

je le reproduis ci-dessous :

Même en ruines, comme elle l’était, la Madrague était un point de repère juste après Taghazout pour ceux qui avaient vécu leur jeunesse à Agadir.109_0492DSC_7669_2194DSC_7665_2190109_0481109_0482109_0483DSC_7634_2159DSC_7635_2160DSC_7637_2162DSC_7641_2166DSC_7645_2170DSC_7648_2173Il y a quelques jours, les bulldozers et pelles sont passés par là et ont laissé un tas de pierres à la place de nos souvenirs :IMG_5709IMG_5702

 

La Madrague, du temps où elle existait

J’ai mis cette photo sur ma page FB hier.

Je la mets également ici pour que tous puissent en profiter.

Depuis des années, je cherchais une photo des bâtiments de la Madrague de Bou Irden, avec les murs encore debout (Il n’en reste plus rien maintenant). J’en ai enfin trouvé une :

Agadir: la guerre est déclarée contre les jet ski

lesiteinfo.com – 08/2018

©alomk

Les autorités d’Agadir ont enfin réagi aux plaintes des citoyens concernant les loueurs du matériel pour plages.

Selon Al 3omk, une campagne a été menée par la commune, les forces auxiliaires et la DGSN afin de libérer l’espace public «maritime» des intrus. Les loueurs de parasols, de jet ski, de transats et de sièges ne disposant pas d’une autorisation d’exercer accordée par la municipalité ont été chassés des lieux et leur matériel a été saisi.

L’opération, qui a duré pendant plusieurs heures, a été applaudie par les vacanciers. Ils se plaignaient du grand nombre de jet ski qui occupaient trop d’espace sur la plage et les empêchaient de nager.

En juillet, cette même commission avait déclaré la guerre aux marchands ambulants qui meublaient la célèbre place Al Amal et l’avenue Mohammed V. Elle a, par la suite, mené une campagne contre les commerçants de la Corniche d’Agadir durant l’été.

Agadir abrite en octobre la conférence internationale sur la gestion de la pénurie d’eau

MAP – lematin.ma – 15/08/2018

La conférence d'Agadir sur la gestion de la pénurie d'eau mettra en évidence les stratégies européennes et des pays du sud de la Méditerranée concernant la gestion des ressources hydriques. Ph : DR

La conférence d’Agadir sur la gestion de la pénurie d’eau mettra en évidence les stratégies européennes et des pays du sud de la Méditerranée concernant la gestion des ressources hydriques. Ph : DR

La ville d’Agadir accueille, début octobre prochain, une conférence internationale sur la gestion de la pénurie d’eau et de dernières connaissances et innovations pour assurer la durabilité de cette ressource précieuse.

Organisée à l’initiative de l’institut agronomique et vétérinaire Hassan II, la conférence (4-6 octobre) qui a pour thème «Gestion de la pénurie de l’eau au niveau des bassins versant : innovations et développement durable», réunira des décideurs d’une trentaine de pays d’Afrique et d’Europe ainsi que des experts et des représentants de différentes institutions internationales et d’opérateurs du secteur de l’eau.

Selon un communiqué des organisateurs parvenu à la MAP, la rencontre vise à rassembler des scientifiques et des praticiens du secteur de l’eau pour «informer, échanger et sensibiliser sur les dernières connaissances et innovations dans les zones les plus touchées par la pénurie d’eau. Elle mettra en évidence les stratégies européennes et des pays du sud de la Méditerranée concernant la gestion des ressources hydriques».

Parmi les autres objectifs de la conférence une mise au point sur le développeront des récentes innovations dans le domaine du recyclage des eaux usées, l’utilisation des eaux saumâtres, le dessalement de l’eau de mer, la rationalisation de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture.

Les participants examineront également les solutions adaptées aux conditions locales et s’inscrivant dans une perspective de développement durable.

«Des conférenciers invités et plusieurs experts ont l’intention de créer une communauté d’actions où tous les acteurs de l’eau peuvent partager leurs connaissances, trouver un consensus et proposer de nouvelles perspectives sur les besoins émergents des différentes parties prenantes», indique la même source.

%d blogueurs aiment cette page :