Douche froide pour Moulay Hafid Elalamy


par Soufiane Laraki – lesiteinfo.com – 01/12/2018

Jeudi dernier, le roi Mohammed VI a présidé, au Palais royal de Rabat, une séance de travail consacrée au suivi de la question de la qualification et de la modernisation du secteur de la formation professionnelle.

Au cours de cette réunion, le Souverain a haussé le ton et n’a pas manqué de pointer du doigt plusieurs irrégularités. Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani et son ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy (MHE) l’ont appris à leurs dépens.

En effet, au début de la séance, le roi s’est interrogé sur l’avancement de l’exécution du plan d’accélération industrielle de la région Souss-Massa, dont le lancement a été donné le 28 janvier dernier à Agadir.

Mohammed VI a ainsi “attiré l’attention sur le retard accusé par ce Plan, qui n’a enregistré aucune avancée depuis son lancement, appelant le département concerné à redoubler d’efforts et à assumer ses responsabilités, en vue d’accélérer sa mise en œuvre dans les délais impartis”, avait notamment indiqué un communiqué du Cabinet royal diffusé à l’issue de cette séance de travail.

Nos confrères de Medias24 sont revenus sur les coulisses de cette réunion. Citant “le récit de l’un des participants”, le média fait savoir que le roi Mohammed VI s’est tourné vers MHE en lui adressant “plusieurs salves de reproches directs”.

“Après le Plan d’accélération industrielle, d’autres points y passent: la double nationalité de MHE, son comportement qui peut être ‘arrogant au détriment de la responsabilité publique’. MHE est sommé de servir les intérêts du pays avant les siens, et non l’inverse”, relève Medias24.

Lors de cette séance, le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, qui a présenté au Souverain le projet du programme de qualification de l’offre de formation professionnelle, a eu sa part du gâteau.

Après avoir pris connaissance des composantes de ce programme, le roi a mis l’accent “sur la nécessité de se pencher sur certaines lacunes qui le caractérisent et sur la question de maîtrise des sources et des mécanismes de son financement”, indiquait le communiqué du Cabinet royal.

“Vous êtes incapables d’élaborer un rapport valable sur la formation”, aurait affirmé le roi, décidant de reporter les assises nationales de la formation et de l’emploi, toujours selon nos confrères de Medias24.

Rappelons que le Souverain avait présidé, le 1er octobre dernier, une séance de travail consacrée à la mise à niveau de l’offre de formation professionnelle, au cours de laquelle il avait donné un délai de trois semaines pour qu’une commission présidée par El Othmani élabore et soumette un programme de projets et des mesures précises dans ce sens. Après la fin du délai de trois semaines, la Commission avait demandé au roi de lui accorder un court délai pour parachever la mission qui lui a été confiée.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :