Archives de décembre 15th, 2018

La Marocaine originaire d’Agadir, Iman Oubou, membre du jury de Miss Univers 2018

Par Kaoutar Laili – huffpostmaghreb.com – 13/12/2018

L’ancienne Miss New York est bien plus qu’une jolie tête.

MISS UNIVERS – Une Marocaine parmi les membres du jury de Miss Univers 2018, ça vous semble fou ? Pourtant c’est désormais chose faite depuis que la jeune marocco-américaine Iman Oubou a été nommée au jury de la 67e édition de l’élection de Miss Univers, dont la soirée aura lieu à Bangkok, en Thaïlande, ce dimanche 16 décembre. Une première!

Il faut dire qu’Iman Oubou affiche un CV impressionnant. Originaire d’Agadir et détentrice d’un master en biochimie et biologie moléculaire doublé d’une licence en gestion d’entreprise et bio-innovation, la belle brune couronnée Miss New York 2015 a passé deux années dans le domaine de la recherche médicale et s’est impliquée dans plusieurs missions médicales en Afrique.

Auteure de plusieurs parutions spécialisées, la jeune scientifique et entrepreneure, fondatrice du label Swaay, a déclaré être très “honorée de faire partie du tout premier jury entièrement féminin pour les pré-sélections et l’émission Miss Univers 2018”, sur son compte Facebook.
Elle en profite également pour rendre hommage à toutes les femmes qui l’ont soutenue dans sa carrière.

Son podcast “Women Who Swaay”, où elle raconte les histoires et les parcours de femmes qui ont réussi à se démarquer dans leur domaine, a eu un succès tel que la jeune femme a décidé de s’en inspirer pour lancer son média en ligne Swayy, qui valorise le leadership au féminin.

UN PROGRAMMEUR MAROCAIN DE 11 ANS DEVIENT LE PLUS JEUNE CONFÉRENCIER À UN ÉVÉNEMENT GOOGLE

par Mohammed Fizazi – leseco.ma – 14/12/2018

Idder Motii, 11 ans, est un jeune prodige marocain de la programmation, autodidacte, parlant couramment l’anglais ainsi que trois langages de programmation : Python, C ++ et SQL.
Il a participé à l’atelier de codage et de débogage organisé à Agadir lors du DevFest Agadir 2018 qui est un atelier libre de deux jours sur «les codelabs, les hackathons, les expériences pratiques, le codage et le débogage», organisé par Google Developer Group (GDG) à l’École nationale des sciences appliquées (ENSA) d’Agadir du 8 au 9 décembre où il a présenté un exposé sur son langage de programmation préféré, le Python.

Motii devient donc le plus jeune conférencier dans un événement GDG qui a connu la participation de personnes de grandes entreprises technologiques telles que Google et de conférenciers des États-Unis, d’Allemagne et d’Espagne.

Lors de cet événement, il a remporté le titre de «plus jeune programmeur marocain».

Dans une interview accordée à RT Online, Motii a déclaré qu’il devait en partie sa progression à son frère. «L’influence de mon frère était très importante ; il m’a mis dans ce domaine. Je le remercie beaucoup». Interrogé sur son langage de programmation préféré, il a répondu : «Python est mon langage de programmation préféré. Je l’utilise tous les jours.»

Idder Motii a commencé à apprendre le codage alors qu’il n’avait que dix ans. Il peut désormais coder en Python, Java, C ++, HTML et Scratch et il est maintenant dans sa deuxième année de formation professionnelle.

Le programmeur autodidacte est également un anglophone autodidacte. Il a déclaré avoir appris l’anglais à partir de films et de vidéos sur Internet.

Bien que la famille du garçon ait découvert qu’il avait un intérêt particulier pour la programmation, ils ne s’attendaient pas à ce qu’il soit aussi talentueux.

Zakaria Jaiathe, un ingénieur en informatique senior qui a rencontré et a eu un entretien «spontané» avec le jeune programmeur a affirmé avoir «été tellement surpris par les connaissances techniques d’Idder Motii et par sa capacité à discuter et à comprendre des sujets très avancés tels que l’apprentissage automatique et la réalité augmentée à son âge».

Motii a rejoint la liste de jeunes prodiges marocains tels que Mariam Amjoun, une jeune fille marocaine âgée de neuf ans qui a remporté l’Arab Reading Challenge 2018 à Dubaï, battant 10,5 millions de participants en octobre, Malak Belarbi, âgée de huit ans, qui a remporté la première place du concours de calcul arithmétique mental en Turquie durant le même mois.

Touria Ikbal, présidente d’honneur de la 9ème édition du Festival Founoun d’Agadir

femmesdumaroc.com – 14/12/2018

La 9ème édition du Festival des poésies et des poésies chantées vient d’être lancée le 13 décembre à Agadir, sous le signe de la spiritualité et des voix/voies de l’amour. Un bel événement qui a pour présidente d’honneur, la poétesse Touria Ikbal.

La 9ème édition du Festival des poésies et des poésies chantées célèbre « la spiritualité dans sa transcendance et l’amour dans son absolu, connotation interpellant la tolérance, l’ouverture et la transcendance divine dans l’infiniment possible », comme l’ont expliqué les organisateurs le jour du lancement. Et cette année, c’est la poétesse Touria Ikbal qui est la présidente d’honneur. Dans l’enceinte de la faculté des lettres, elle a donné le ton aux côtés du chercheur en soufisme, Muhammad Vâlsam à travers le débat autour de « la religion de l’amour ». Et quoi de mieux pour le démontrer qu’à travers des lectures poétiques. Outre Touria Ikbal, l’assistance a ainsi suivi des extraits d’une brochette d’artistes comme Aicha Bassry, Khadija Laâbidi, poète hassanie de « Tabrraât », le poète tunisien, Anis Chouchène, Suzanne Harroch, spécialiste de la poésie judéo-marocaine, Driss Belâattart, poète et chercheur en zajal, Said El-Baz, professeur poète et chercheur, et le poète d’expression amazighe, Omar Taouss.

Vous avez demandé le programme ?
Parmi les autres temps forts à suivre durant ce festival : une soirée consacrée à l’art Amazigh avec notamment la symphonie Amazighe sous la direction d’Id Hammou suivie du chant choral avec « Anghame Zamane », ainsi que la prestation en clôture de Samia Ahmed qui mettra à l’honneur le vaste répertoire de la chanson soufie. Ce rendez-vous sera également l’occasion de (re)découvrir des auteur(e)s comme Siham Bouhlal, poétesse , My Abdelaziz Tahiri, membre fondateur du groupe Nass El Ghiwane, Mohamed Sassa et Amina Iqis, poètes ainsi que Mohammed Hanafi, parolier du mythique groupe amazigh Izenzaren.

 

ALERTE SUR LES CÔTES D’AGADIR

par Yassine Saber – leseco.ma – 13/12/2018

La délégation des pêches maritimes d’Agadir a porté à la connaissance des pêcheurs et professionnels de la pêche maritime que les côtes relevant de l’Atlantique Centre Agadir connaîtront du jeudi au samedi des conditions météorologiques difficiles, notamment des vagues pouvant atteindre 4 à 5 mètres et de forts vents violents.

Nouvelle autoroute dans la région d’Agadir

lesiteinfo.com – 13/12/2018

Bonne nouvelle pour les usagers des autoroutes. L’autoroute de contournement Nord-Est d’Agadir verra bientôt le jour, permettant ainsi de rallier l’autoroute actuelle au port et au Nord de la capitale du Souss.

Autoroute du Maroc a en effet déjà lancé l’appel d’offres pour la réalisation de l’étude de définition de ce projet qui sera aménagé entre la voie de contournement de Taghazout et l’aéroport d’Agadir-Al Massira en passant par la section terminale de l’autoroute Marrakech-Agadir.

Ce nouveau projet permettra également de desservir l’aéroport, les communes, les endroits touristiques et plusieurs infrastructures industrielles.

%d blogueurs aiment cette page :