Après Casablanca et Tanger, « Les Étoiles » bientôt à Agadir


femmesdumaroc.com – 19/12/2018

C’est désormais officiel ! Un troisième centre Les Etoiles ouvrira ses portes à Agadir, au cours du printemps 2019. L’association, portée par le réalisateur Nabil Ayouch et l’artiste peintre et auteur Mahi Binebine, vient de signer une convention de partenariat tripartite avec la Ville d’Agadir et l’INDH pour la création du centre « Les Etoiles du Souss ».

Les deux centres de Casablanca et de Tanger séduisent les habitants avec un programme riche et un agenda pluridisciplinaire.  Ainsi, à Tanger, c’est dans le quartier de Béni Makada, souvent cité comme l’une des zones de tensions sociales les plus importantes de la ville, que Les Etoiles du Détroit a élu domicile. Le Centre réunit aujourd’hui près de 300 adhérents, et les jeunes amateurs des arts y découvrent la pratique du théâtre, de la danse (HipHop, Zumba), de la musique et des arts visuels. Ce n’est pas tout car le centre dispense également des cours de langues. On peut y apprendre du français, de l’anglais, et de l’espagnol. L’espace dispose d’une bibliothèque – la seule du quartier – où sont fournis des livres sur la philosophie, les arts, les religions, le cinéma, les sciences…
Depuis novembre 2018, des jeunes adeptes du hip-hop, viennent non seulement de Tanger mais de toute la région, pour la Hip Hop House, un espace qui leur est entièrement dédié au sein du Centre culturel Les Etoiles du Détroit. « Il s’agit d’un véritable refuge pour les danseurs, les beatboxers et les rappeurs de Tanger où ils peuvent pratiquer leur hobby et s’exprimer en tout liberté » explique la Fondation. Planté en plein Béni Makada, le Centre Les Etoiles du Détroit est un lieu où les jeunes de toute la région vivent pleinement leur passion.

1.000 bénéficiaires et 10.000 visiteurs à Casablanca

Rappelons que depuis l’ouverture de son premier Centre Les Etoiles de Sidi Moumen à Casablanca, la Fondation Ali Zaoua peut se targuer d’avoir créé une véritable dynamique culturelle et artistique dans ce quartier longtemps marginalisé. Sidi Moumen fait sans conteste désormais partie du circuit culturel Casablancais. Les chiffres le prouvent amplement. Les Etoiles de Sidi Moumen compte près de 1.000 bénéficiaires réguliers et reçoit plus de 10.000 visiteurs par an, de Casablanca et parfois même d’autres villes, et d’autres pays. Le centre dispense aujourd’hui plus de 50 heures de cours par mois et offre une centaine d’événements et de spectacles organisés tout au long de la saison. Sur l’année 2018, le Centre a accueilli pas moins de 220 artistes, dont 62 étrangers venus de France, d’Espagne, d’Italie, de Belgique, d’Allemagne, de Russie, des Etats-Unis et même du Canada…

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :