Archives de janvier 30th, 2019

Souss-Massa L’OFPPT peaufine sa stratégie pour accompagner le Plan d’accélération industrielle

lematin.ma – 28/01/2019

L'OFPPT s’est engagé à accompagner la stratégie de développement de la région par la formation des ressources humaines nécessaires.

L’OFPPT s’est engagé à accompagner la stratégie de développement de la région par la formation des ressources humaines nécessaires.

La Direction régionale de l’OFPPT d’Agadir a tenu une série de rencontres avec les Fédérations et les Associations professionnelles afin de corroborer l’implication des professionnels dans la réussite du Plan d’accélération industrielle de la région de Souss-Massa.

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), l’une des parties prenantes de la stratégie de développement industriel de la région de Souss-Massa, vient de dévoiler l’état d’avancement de la mise en œuvre de la convention pour accompagner ce chantier de développement ambitieux.
Cet organisme public s’est engagé à accompagner cette dynamique par la formation des ressources humaines nécessaires pour l’installation de huit écosystèmes industriels. «À ce jour, le taux d’identification des profils à former avoisine 90% sur les 19.000 emplois projetés et le taux de réalisation a atteint 20% au titre de l’exercice 2018», a indiqué à la MAP le directeur régional de l’OFPPT, M’barek Boufoussi.
Ces opportunités de travail se répartissent sur le secteur naval (1.000 emplois), le cuir (2.000 emplois), l’automobile (10.000 emplois), la plasturgie (1.500 emplois), les matériaux de construction (2.500 emplois) ainsi que les écosystèmes off-shoring (1.500 emplois) et la chimie (500 emplois).

«Au niveau de la Direction régionale de l’OFPPT d’Agadir, une série de rencontres avec les associations professionnelles a eu lieu, récemment, avec l’objectif de corroborer l’implication des professionnels dans la réalisation de notre feuille de route par le renforcement du mode de formation alternée, le développement de stages pour les apprenants, l’identification d’intervenants professionnels dans l’acte de formation et la mise en place de la formule de cogestion des établissements de l’OFPPT de la région par les professionnels», a souligné le directeur régional de l’OFPPT. Le conclave a réuni des membres d’associations et de fédérations professionnelles nationales, notamment la Fédération des industries métallurgiques, métalliques et électromécaniques, l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile, la Fédération des industries de matériaux de construction, la Fédération marocaine des industries du cuir, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de la région de Souss-Massa, des industriels des écosystèmes signataires au niveau de la région, ainsi que des cadres centraux et régionaux du ministère de l’Industrie et des responsables et directeurs régionaux et centraux de l’OFPPT. Depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle de Souss-Massa, l’OFPPT, conjointement avec le ministère de l’Industrie, a mis en place une démarche avec les Fédérations et associations professionnelles concernées afin d’identifier les profils adéquats à former en vue de répondre aux besoins de chaque écosystème. Cette feuille de route repose, explique-t-on, sur une diversification de l’offre de formation à travers la mise en place de nouvelles filières en plasturgie, en cuir et en matériaux de construction, le renforcement de l’offre en logistique, en «soft skills» (langues, communication et relation clientèle) pour l’offshoring.  Selon M’barek Boufoussi, cette feuille de route consiste également en l’ouverture de cinq nouveaux établissements de formation avant l’année 2020, dont un institut dédié à l’agroalimentaire et un autre spécialisé de technologie appliquée offshoring, ainsi que la mise à niveau du dispositif actuel à travers la rénovation des locaux et l’acquisition de nouveaux équipements pour les secteurs automobile, de fabrication mécanique, de construction métallique, de menuiserie et de bois.
«Ce renforcement de l’offre est accompagné par un effort important de recrutement de nouveaux formateurs et personnel d’encadrement, et par une réingénierie des programmes de formation», a-t-il affirmé.
Le projet industriel de Souss-Massa prône, à travers le déploiement du processus de régionalisation avancée, un développement territorial équitable, équilibré, inclusif et adapté aux spécificités de chaque région. Il vise à faire de Souss-Massa un pôle industriel avec, à la clé, la création de 24.000 nouveaux emplois d’ici 2020 afin de faire de l’industrie un nouveau levier de l’économie aux côtés de l’agriculture, de la pêche et du tourisme.

L’ADA PROMEUT LES PRODUITS DU TERROIR

ecoactu.ma – 30/01/2019

Grippe saisonnière, Doukkali veut rassurer les Marocains

MAP-lnt.ma – 30/01/2019

La situation épidémiologique de la grippe saisonnière est normale cette année et ne suscite aucune inquiétude, , à l’instar des années précédentes, a assuré, mardi à Rabat, le ministre de la Santé, Anas Doukkali.

S’exprimant lors d’un point de presse, M. Doukkali a souligné que l’apparition de cas de virus de grippe saisonnière type A (H1N1) dans le Royaume demeure un fait normal, d’autant plus que le système national de veille et de surveillance épidémiologique enregistre annuellement, comme dans les autres pays, des cas de contamination par ce virus lors de la saison hivernale.

Au Maroc, la surveillance sentinelle du ministère de la Santé est constituée de la surveillance épidémiologique du syndrome grippal dans le secteur public, mis en place à partir de la saison 2004-2005, et qui est constitué d’un réseau de 375 centres de santé du secteur public.

De même, il a fait savoir que son département veille à renforcer la surveillance clinique et virologique des syndromes grippaux et des infections respiratoires aiguës sévères, qui est actuellement déployée au niveau des huit centres de santé et hôpitaux publics (Rabat, Fès, Marrakech, Meknes, Béni Mellal, Oujda et Agadir).

L’analyse des données épidémiologiques des syndromes grippaux montre un démarrage de l’épidémie saisonnières un peu tardif vers le 17-23 décembre 2018 et un pic épidémique atteint vers le 7-13 janvier 2019, a-t-il précisé, notant que la grippe touche, comme d’habitude, tous les groupes d’âge au Maroc, avec une légère prédominance chez le sujet adulte.

L’analyse des données cliniques et virologiques des syndromes grippaux et des infections respiratoires aiguës sévères montre au Maroc une situation similaire à celle observée dans le monde, a-t-il poursuivi, précisant que sur 541 prélèvements reçus à l’Institut national d’hygiène jusqu’à 20 janvier 2019, l’investigation virologique a permis la confirmation de 100 virus grippaux, avec une prédominance de virus de type A par rapport au virus de type B.

Dans ce cadre, M. Doukkali a recommandé aux citoyens de se faire vacciner contre le virus, particulièrement les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes et les enfants âgés entre 6 mois et 5 ans, ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans et celles atteintes de maladies chroniques spécifiques.

Il a, en outre, appelé les professionnels de la santé à adopter des comportements préventifs consistant à se laver les mains régulièrement, à réduire le contact avec les patients atteints de grippe, à se couvrir la bouche en cas de toux et d’éternuements à l’aide d’un mouchoir jetable et à aérer les locaux d’habitation.

Il a, en outre, indiqué qu’il informera l’opinion publique nationale de toute nouveauté concernant la situation épidémiologique, afin de protéger la santé de l’ensemble des citoyens.

Aéroports : Agadir frôle les 2 millions de voyageurs en 2018

infomediaire.net – 30/01/2019

.

Près de deux millions de voyageurs ont transité par l’aéroport d’Agadir Al-Massira durant l’année 2018 enregistrant une hausse notable de 24,48% par rapport à l’année d’avant.

Selon les statistiques de l’office national des aéroports (ONDA), cette structure aéroportuaire a accueilli 1 922 344 passagers contre 1 544 244 durant les douze mois de 2017.

Au niveau national, Agadir Al-Massira représente 8,53% du trafic aérien commercial global qui s’est établi à 22 534 711 voyageurs.

Avec cette performance, l’aéroport international de la capitale du Souss se positionne en troisième rang derrière l’aéroport Marrakech-Menara avec un total de 5 279 575 passagers (23,43%) et l’aéroport Mohammed V de Casablanca avec 9 732 044 voyageurs (43,19%).

Agadir : Al Omrane pour une planification urbaine intelligente

Par Sabrina BELHOUARI -leconomiste.com – 28/01/2019

Résultat de recherche d'images pour "Al Omrane"

Travailler de concert avec l’agence urbaine pour un rendu harmonieux et efficace

La région appelée à explorer les meilleurs mécanismes de collaboration avec le groupe

14 projets lancés au profit de 38.000 ménages pour 399 millions de DH

Après les étapes des villes d’Oujda, de Rabat et de Casablanca, la 4e étape du cycle des conférences régionales «Forum de la convergence» du groupe Al Omrane fait escale dans la capitale de la région du Souss-Massa.

Organisée en collaboration avec le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, cette rencontre-débat a permis de mettre en commun les attentes et les propositions pour une planification urbaine efficace de la région.

«Cette initiative vise à renforcer le partenariat entre le groupe Al Omrane et la Région du Souss Massa dans le but de réaliser un développement urbain harmonieux, et ce à travers une politique de la ville et une planification urbaine qui prennent en considération les spécificités et les défis de l’ensemble du territoire», rappelle Badr Kanouni, président du directoire du groupe Al Omrane.

Avec comme thème «Les zones d’activités, éléments d’intégration des projets urbains et facteurs de dynamisation des territoires», la rencontre a initié le débat pour comprendre les mécanismes du bon fonctionnement du partenariat entre la politique urbaine publique représentée par le groupe Al Omrane et la stratégie de la région.

La rencontre a porté sur les actions entreprises pour la réduction du niveau de désenclavement et du déficit de développement urbain face à l’exode rural ainsi que sur le renforcement de l’attractivité de la région et son rayonnement au niveau national et international. Il a été question également d’aborder le positionnement de la région comme vitrine du développement durable et la préservation des patrimoines naturel et culturel avec une perspective urbaine.

Pour rappel, la Région Souss Massa a signé le contrat-programme régional 2017-2021 avec le ministère de l’Habitat qui prévoit la poursuite des efforts pour la généralisation des documents d’urbanisme dans l’ensemble du territoire ainsi que le renforcement de la politique de la ville.

Le programme prévoit la réduction du déficit en logement, la diversification de l’offre et la promotion de la qualité et de la durabilité dans les constructions et ce à travers l’élimination des dernières poches d’habitat insalubre situées à Inzegane, Aït-Melloul, Tiznit et Taroudant. En outre, quatorze projets ont été programmés pour la requalification des quartiers sous-équipés au profit de plus de 38.000 ménages pour un budget de 399 millions de DH.

Les réalisations entre 2007-2017

  • 9,5 milliards de DH d’investissements
  • 88.254 unités d’habitation
  • 57.837 titres fonciers
  • 2.593 unités industrielles réalisées sur une superficie de 853 ha
  • 850.000 bénéficiaires des différents projets urbains (réhabilitation, requalification, recasement)
  • 17.358 familles bénéficiaires du programme villes sans bidonvilles

AGADIR : CONFÉRENCE SUR LES DISPOSITIFS NUMÉRIQUES ÉDUCATIFS

MAP-leseco.ma – 29/01/2019

Une conférence se tiendra au nouveau complexe universitaire d’Agadir sous le thème : « Dispositifs numériques éducatifs face à la massification de l’enseignement supérieur », le 1 fevrier.

La conférence-débat sera animée par Soufiane Rouissi, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne.

Les spécialises font état aujourd’hui d’un engouement pour les cours en ligne (e-learning) qui mène à une prolifération des termes utilisés pour définir ou qualifier différentes plateformes qui permettent de gérer, d’organiser ou de déployer des ressources permettant l’apprentissage.

Un dispositif de formation numérique (DFN) est défini ainsi comme étant un système basé sur une plateforme numérique en ligne permettant l’hébergement, la consultation et le téléchargement d’un contenu visant à accompagner des apprenants dans un processus d’apprentissage structuré.

Tourisme : Agadir termine 2018 sur une lancée haussière

MAP-lematin.ma – 29/01/2019

 La progression s’explique, selon le CRT, par les augmentations enregistrées au niveau de certains marchés émetteurs et à leur tête le marché national qui confirme sa reprise avec une augmentation de l’ordre de 15% avec 2.954 clients. Ph : DR

La progression s’explique, selon le CRT, par les augmentations enregistrées au niveau de certains marchés émetteurs et à leur tête le marché national qui confirme sa reprise avec une augmentation de l’ordre de 15% avec 2.954 clients. Ph : DR

La ville d’Agadir a clôt la saison touristique 2018 sur une lancée haussière avec une augmentation des arrivées de 12,55% et de 10% pour les nuitées durant le mois de décembre par rapport à la même période de 2017.

Selon les statistiques du Conseil régional du tourisme (CRT), les hôtels classés de la première station balnéaire nationale ont accueilli 78.979 clients contre 70.172 une année auparavant.

Les nuitées sont passées de 307.122 en décembre 2017 à 336.740 au dernier mois de l’année écoulée réalisant un gain de 29.618 nuitées.

Cette hausse s’explique, selon un communiqué du CRT parvenu à la MAP, par les augmentations enregistrées au niveau de certains marchés émetteurs et à leur tête le marché national qui confirme sa reprise avec une augmentation de l’ordre de 15% (2.954 clients), le marché français avec 22,04% (2.554) et le marché britannique avec 33,13% (2.563).

Par ailleurs, le taux d’occupation moyen enregistré dans les hôtels classés durant la même période a enregistré une augmentation de +4.23%. Il passe de 42,39% en 2017 à 44,18% en décembre 2018.

D’après le CRT, seulement 16 établissements hôteliers d’une capacité de 5.890 lits ont enregistré un taux moyen de 76,47% alors que 40 autres d’une capacité de 14.784 lits ont enregistré un taux moyen de 45,65%.

Café chantant d’Agadir le 22 février 2019 à 18 H 30

En 2019, comme l’année dernière, notre joyeuse troupe vous invite à partager le plaisir de chanter quelques airs des chansons françaises que vous connaissez.

Nous nous installerons pour la soirée au Restaurant du Yacht Club.

Attention, pour ne pas trop tarder, nous commencerons cette fois ci un peu plus tôt : 18h30 !!

Comme toujours quelques « Guest Stars » et d’autres surprises…..

Nous vous attendons nombreux.

Thierry

%d blogueurs aiment cette page :