Archives de septembre 8th, 2019

Réouverture de la Bibliothèque Pour Tous

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le: lundi de 16 à 18h / mercredi de 10 à 12h / samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24. 

Jean-Claude Rozier
Président UFE AGADIR
Ex Groupe Scolaire GAUGUIN (entrée sur parking, derrière l’IFA)
Boite Postale 20869 Poste Principale 80000 Agadir
info@ufe-agadir.com / www.ufe-agadir.com

Nouveaux directeurs aux instituts Cervantes du Maroc

panorapost.com – 07/09/2019

En septembre 2019, Carlos Varona Narvión est devenu le nouveau directeur de l’Institut Cervantes à Marrakech. Cette nomination a eu lieu en février dernier avec des changements à Tanger et à Rabat.

En août dernier a été nommé directeur à Fès, l’actuel coordonnateur et administrateur de l’Institut Cervantes de Tanger, Miguel Ángel Sanjosé Ribera , licencié en droit et administrateur du centre Tangerine depuis cinq ans.

Carlos Varona (Madrid, 1956) est titulaire d’un doctorat en philologie arabe de l’Université autonome de Madrid. Il est titulaire d’un baccalauréat avec spécial diplôme final. Il a fait sa thèse de doctorat sur les citernes monumentales «Sabil» au Caire, présenté en 1997 au département de philologie arabe et de culture islamique de l’université, avec le titre de distinction exceptionnelle . Entre 1986 et 1988, il a été professeur de langue et littérature espagnoles à l’Université d’Amman.

Entre 1989 et 1991, délégué de l’Agence EFE au Caire et directeur du Service international EFE en langue arabe de Grenade entre 1997 et 2000.

Depuis lors, il a travaillé dans le domaine de la diffusion de la langue et de la culture espagnoles à l’Institut Cervantes, en tant que directeur du siège de Damas, d’Amman, de la Tunisie et de New Delhi. Il était également attaché culturel de l’ambassade d’Espagne dans ces mêmes villes.

Ses études en arabisme portent sur le soufisme et la spiritualité musulmane. Ses publications incluent The Spiritual Path. Les genres bacchique et amoureux de la littérature mystique musulmane et de The Interpreter of Desires, qui constituent une analyse des œuvres d’Omar Ibn al-Farid et Ibn Arabi, respectivement. Il parle italien, anglais, français et arabe.

À Tanger, le nouveau directeur est Javier Rioyo Jambrina (Madrid, 1952), actuel directeur de Lisbonne. Il est diplômé en sciences de l’information. Studies in Politics, Sociology and Philology a animé et dirigé des programmes culturels pour Canal Plus, TVE et Antena 3. Il remplacera Eduardo Calvo , élu député de Ségovie par les citoyens.

Rioyo est l’auteur avec José Luis López Linares du documentaire ‘Tanger cette vieille dame’ de 2007, d’une heure. Les souvenirs et les rêves d’une génération irremplaçable se mêlent dans ce documentaire. Eduardo Haro Tecglen , Ramón Buenaventura et d’autres écrivains reconstruisent la vie et l’histoire de la ville du détroit.

À Rabat, le nouveau directeur est José María Martínez Alonso (Oviedo, 1957), directeur de la Direction des trois derniers directeurs de Cervantes et ancien directeur de la communication. Il sera responsable de la coordination de tous les centres au Maroc.

Par ailleurs, l’ancienne directrice de l’Institut Cervantes à Tanger (en deux étapes, de 1992-1997 à 2010-2014), Cecilia Fernández Suzor , a été nommée directrice du centre de la Tunisie.

Diplômée en philologie arabe et en islam, elle a également été directrice à Rabat (1997-1999) et a coordonné Tetuán de 2012 à 2014 à l’occasion de son discours à Tanger. Elle a également occupé divers postes au siège de l’Institut à Madrid, notamment celui de chef du département des activités culturelles (2002-2004).

Au Maroc, l’Institut Cervantes compte six centres, situés au nord, à Tanger et à Tétouan, ainsi qu’à Casablanca, Fès, Marrakech, Rabat et des salles de classe ou des antennes à Alhucemas, Agadir, Larache, Meknès, Chefchaouen, Nador et Esauira. Des cours, des conférences, des projections, des spectacles et des ateliers sont organisés et collaborent dans divers festivals, ainsi que des événements culturels.

Concours : L’Université Ibn Zohr d’Agadir lance le prix “Al Hassan Al Abbadi” de la meilleure thèse en Droit

laveritehebdo.com – 07/09/2019

Concours: L’Université Ibn Zohr d’Agadir lance le prix “Al Hassan Al Abbadi” de la meilleure thèse en Droit

La thèse doit être en droit privé, obtenue d’une université marocaine, indique le Centre dans un communiqué, précisant que tout candidat souhaitant postuler à ce Prix doit présenter une attestation confirmant que sa thèse est déjà soutenue. Il est exigé également que la thèse ne soit pas publiée précédemment, qu’elle soit rédigée en arabe ou en français, et que le candidat accepte les conditions du centre.

Le centre prendra en charge les frais de publication de la thèse primée, précise le communiqué, faisant savoir que les candidats en lice doivent fournir une copie papier de leur thèse, une autre en PDF et une troisième en Word.

Un numéro de téléphone (06-16-67-95-91) est mis à la disposition des candidats pour davantage d’informations, conclut-on de même source.
Éminent érudit et célèbre théologien, Al Hassan Al Abbadi, dont ce Prix porte le nom, est décédé en mars 2016.

Le défunt s’est démarqué par son attachement aux valeurs de modération, de juste milieu et de patriotisme sincère et a fait preuve d’une profonde connaissance en théologie, ce qui lui a permis d’occuper différentes hautes fonctions scientifiques.

%d blogueurs aiment cette page :