Archives de septembre 14th, 2019

Info sur l’agression de Boris Faure par le Député Mjid El Guerrab (9ième circonscription)

par Boris Faure le 14/09/2019

Agression à coups de casque : « Vérité, Justice, Réparation », un point de situation judiciaire.

La blessure de Boris Faure après cicatrisation

Vous avez été nombreux à me demander où en est le suivi judiciaire de mon agression : si la justice est lente elle n’est pas inactive.

Mjid El Guerrab

Mon agresseur avait été mis en examen après les faits dramatiques d’août 2017 pour « violence volontaire avec arme par destination ».

Il est soumis depuis à un contrôle judiciaire qui lui interdit notamment de m’approcher.

Une juge d’instruction a mené son travail d’enquête pendant un an et a déposé ses conclusions auprès du Procureur. Elles ne sont pas publiques. Mais elles sont accablantes pour M El Guerrab. Trois témoins confirment clairement qu’il a porté deux violents coups de casque sur mon crâne sans qu’il y ait eu ni altercation ni insultes préalables.

Sa défense est fumeuse : je lui aurais tordu le poignet pour le mettre au sol du haut de mon mètre soixante huit et, pour se dégager, lui, qui fait trente centimètres et vingt kilos de plus que moi, n’aurait eu d’autres solutions que de me broyer le crâne à coups de casque.

Maintenant nous attendons la date du procès avec mes avocats qui font du bon travail. Ivan Terrel et Patrick Klugman sont convaincus que « la défense de petit voyou » de M El Guerrab ne convaincra pas les juges professionnels qui assureront la conduite du procès (nous sommes en correctionnelle. Pas de Jury populaire). En face il y a le célèbre « acquitator » maître Dupond-Moretti qui est passé maître dans l’art de la déstabilisation des victimes et des juges et qui défendra donc mon agresseur avec ses moyens retors.

Donc prudence et sérieux sont de rigueur. Faisons parler les faits qui sont accablants sans se laisser perturber par le nuage de fumée de La Défense.

Mon coma m’a laissé des séquelles neurologiques et j’attends réparation du préjudice médical et moral subi. N’oublions pas que M El Guerrab m’a accusé de racisme avant lamentablement de se rétracter devant la police et la juge d’instruction. Pendant 48h et alors que j’étais inconscient en service de réanimation mon agresseur m’a calomnié. Mes 20 ans d’engagement anti-raciste comptaient ils a ses yeux ? Ma direction de la Fédération la plus cosmopolite du PS ? Non. Seule comptait la volonté de sauver sa peau à n’importe quel prix. Il a aussi gravement porté atteinte au combat contre le racisme qui reste si nécessaire dans notre société.

Je suis persuadé que mon agresseur sera condamné pour les faits de violence. Il n’a aucune circonstance atténuante et j’attends donc un verdict sans aucune réserve. Mais le verdict doit tomber avant la fin de la législature.

Au plan politique Il n’est pas possible de démissionner un député en France. L’élection est sacrée. Aussi étrange que cela puisse paraître. J’attends donc que le verdict débouche aussi sur une réelle pression politique pour forcer M. El Guerrab à quitter les rangs de l’assemblée. Sinon il se représentera comme si de rien n’était en ayant fini son mandat en toute impunité.

En attendant il a beau jeu de plaider « la présomption d’innocence »… pour faire comme si de rien n’était. Un mis en examen est innocent ? Le flagrant délit de violence c’est l’innocence ?

Mon agresseur compte un dernier carré de zélotes. Mais Judas avait bien quelques partisans non ?

Dans le cabinet de la juge d’instruction il m’a exprimé ses regrets les yeux dans les yeux : j’ai pris acte de ses regrets en lui indiquant que lors de l’instruction il n’avait pas dit toute la vérité. C’est le moins qu’on puisse dire.

Vérité, Justice, Réparation. Voilà mon fil rouge pour la poursuite du combat judiciaire qui s’annonce encore long.

Naissance de deux bébés ouistiti à Crocoparc Agadir

🐒

Deux bébés ouistitis sont nés le 13 septembre au matin à Crocoparc et sont chaleureusement accueillis par leur petite famille.

 

La transformation et la valorisation des produits de la mer en conférence à Agadir

par Malika Alami – lavieeco.com – 13/09/2019

Peche

LA CAPITALE DU SOUSS ABRITERA LE JEUDI 26 SEPTEMBRE UNE RENCONTRE SUR LES RESSOURCES HALIEUTIQUES.

La valorisation et la transformation des produits de la mer seront au cœur du débat de ce meeting organisé par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pèche (FENIP). Ce sera en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX). Seront au rendez-vous de la conférence, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et le Ministère de l’Industrie, ainsi que des opérateurs du secteur privé.

Au cours de cette réunion, il s’agit pour la BERD dans le cadre de son programme  ‘’Advice for Small Businesses (ASB)’’, bénéficiant du soutien de l’Union Européenne d’exposer les opportunités d’appuis techniques et financiers en faveur des TPE/PME
‘’ A ce jour et depuis son lancement en septembre 2012, plus de 530 projets d’accompagnement ont ainsi été réalisés en faveur des TPE/PME, générant ainsi pour l’économie marocaine plus de 3.600 emplois. C’est aussi une amélioration du chiffre d’affaires de plus de 40 % et un accès au financement de plus de 40% pour les entreprises bénéficiaires de ce programme’’. est-il précisé dans un communiqué de la BERD.

La conférence sera donc l’occasion à travers l’intervention d’experts internationaux, de mettre en exergue les tendances internationales, les opportunités de marché, ainsi que les meilleures pratiques industrielles.

Il  sera donc question de se pencher sur comment mieux valoriser et mieux commercialiser nos ressources halieutiques et quelles sont les opportunités à saisir en terme d’accompagnement et de financement.

Le Souss Massa qui mise désormais sur le développement industriel et la transformation de ses richesses naturelles à travers son plan d’accélération industriel est indéniablement aujourd’hui un laboratoire où ce programme d’accompagnement est une opportunité à saisir pour générer encore plus de richesses et d’emplois.

Des entreprises indiennes prospectent dans le Souss

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 13/09/2019

Des entreprises indiennes prospectent dans le Souss

Une mission économique représentant des entreprises indiennes effectuera le 26 septembre une visite de prospection dans la capitale de la région Souss-Massa pour s’enquérir des potentialités d’investissement et de partenariat qu’offre cette région.
Au programme de cette visite qui vient suite à une invitation de la Chambre de commerce, d’industrie et de services Souss-Massa, une série de rencontres B to B au siège de la Chambre avec les entreprises indiennes installées au Maroc opérant dans différents secteurs d’activités, notamment les NTI, pharmacie, cosmétique, mines, fibre optique, ingénierie électrique, construction, tourisme et voyages, énergie, recyclage de plastique, industrie automobile, et boissons gazeuses. Celles-ci examineront les moyens de sceller de nouveaux partenariats dans les secteurs cibles.

Cette rencontre intervient dans le but de développer et soutenir les relations économiques et commerciales entre les deux pays et de présenter les opportunités d’affaires et d’investissements qu’offre la région et sera l’occasion de mettre le point sur le climat des affaires et les indicateurs macroéconomiques de la région, très encourageants pour l’investissement indien et mettre en lumière les atouts de la région qui peuvent ouvrir des perspectives d’investissement et consolider le partenariat entre les hommes d’affaires marocains et leurs homologues indiens.

Il va sans dire que la région Souss-Massa se positionne comme une plate-forme compétitive d’accueil aux investisseurs. C’est ce que révèle le dernier rapport Doing Business 2017 de la Banque mondiale. En effet, Agadir et région a été déclarée première ville au niveau du Royaume en matière «d’amélioration du climat des affaires au Maroc». La région occupe ainsi la première place en matière de procédures, délais et coûts pour construire un bâtiment ou résoudre un litige commercial devant les tribunaux. La ville d’Agadir et sa périphérie concentrent la plupart de ces projets. Cet engouement pour l’investissement dans l’agglomération et sa périphérie est dû à l’attrait qu’exerce cette ville du fait qu’elle constitue l’espace d’attraction par excellence des investissements industriels.

Elle bénéficie d’une position géographique idéale pour l’investissement. Les autres provinces de la région profitent également de cette situation, comme en témoignent les différents projets d’investissement. Durant les cinq dernières années, une augmentation très sensible des autorisations de construction a été constatée dans toutes les villes et communes de la région. Dans ce cadre, la préfecture d’Agadir Ida Outanane a attiré près de 40% des projets d’investissement approuvés par le Centre régional d’investissement (CRI) Souss-Massa, durant le premier semestre de 2019. Alors que durant la même période une enveloppe budgétaire de plus de 1,04 milliard de dirhams a été allouée à ces projets, soit près de 46% des investissements injectés dans la région Souss-Massa, qui rassemble les préfectures d’Agadir Ida Outanane et d’Inezgane Aït-Melloul ainsi que les provinces de Taroudant, Tiznit, Chtouka Aït Baha et Tata.

Ramzi Boukhiam, premier sportif marocain à valider son billet pour les JO de Tokyo

par Amine Raad – lematin.ma – 13/09/2019

Ramzi Boukhiam, premier sportif marocain à valider son billet pour les JO de Tokyo

Le surfeur marocain Ramzi Boukhiam est devenu le premier sportif marocain à valider son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, après sa belle victoire, vendredi, lors du cinquième round de l’ISA World Surfing Games (compétition qualificative pour les JO de Tokyo, NDLR) qui se poursuit sur la plage de Miyazaki au Japon. Lors du cinquième heat, le natif d’Agadir a surclassé des adversaires de classe internationale pour terminer en tête avec un total de 14,50 points.

C’est un véritable exploit qu’a réalisé le champion marocain de surf Ramzi Boukhiam au Japon. Unique représentant du surf national lors du Championnat du monde de la discipline (ISA World Surfing Games 2019), qui se poursuit sur la plage de Miyazaki, le jeune raider originaire de la région d’Agadir a validé son ticket pour les JO de Tokyo 2020, après sa victoire, vendredi, lors du cinquième round de la compétition. Opposé à des surfeurs de classe internationale, Boukhiam a terminé le heat avec un total de 14,50 points. Très à l’aise sur les vagues nipponnes, le rider marocain a réussi à bien profiter de la houle pour engranger le maximum de points, notamment un six lors d’une série durant son heat. Une performance qui lui a permis de prendre le dessus sur ses adversaires, notamment l’Américain Kholohe Andino et surtout le numéro un mondial, le Brésilien Filipe Toledo. Un résultat qui ouvre les portes des Jeux olympiques de Tokyo, d’autant plus que les autres représentants du surf africain ont été éliminés lors des rounds précédents. Rappelons que Ramzi Boukhiam s’est illustré lors des rounds précédents en terminant à chaque fois en tête.

Mort d’une Française dans un accident à Agadir

bladi.net – 13/09/2019

Maroc : mort d'une Française dans un accident à Agadir

Une voiture a heurté de plein fouet un minibus touristique, dans la matinée du jeudi 12 septembre à Sonaba, nouveau quartier d’Agadir. L’accident a fait un mort et plusieurs blessés graves.

Selon le site Agadir24, le conducteur de la voiture légère a omis de marquer un stop, percutant dans sa foulée un minibus qui transportait des touristes étrangers.

De nationalité française, la victime qui a été gravement atteinte à la tête a succombé à ses blessures, tandis que plusieurs passagers du minibus ont été transportés aux urgences de l’hôpital pour des blessures graves.

Les éléments de la Police judiciaire et des autorités locales se sont rapidement rendus sur les lieux de l’accident et une enquête a été ouverte, tandis que la dépouille a été transférée à la morgue de l’Hôpital Hassan II d’Agadir.

%d blogueurs aiment cette page :