Archives de septembre 25th, 2019

Segula Technologies ouvre à Agadir un centre d’excellence en ingénierie automobile

huffpostmaghreb.com – 25/09/2019

Un pôle qui vise à répondre aux besoins du marché local en perpétuelle croissance.

Segula Technologies

 

Pionnier de l’industrie automobile en Afrique, le Maroc continue son opération séduction dans ce secteur avec l’implantation d’un nouveau centre d’excellence en ingénierie automobile à Agadir, piloté par le groupe français Segula Technologies. Face à une demande croissante, ce pôle, opérationnel dès octobre, vise à répondre aux besoins du marché de l’automobile local et emploiera près de 300 personnes en 2020 et 2.000 à l’horizon de 2025.

Dans un communiqué de presse, le géant de l’ingénierie ne cache pas ses ambitions, à savoir répondre à la demande locale et offrir une plateforme d’excellence à l’ensemble des activités du groupe. Celui-ci vise un fort ancrage dans le royaume où d’autres acteurs mondiaux de la construction et de l’équipement de voitures contribuent à dynamiser l’écosystème automobile. “Un terrain propice au développement des services d’ingénierie proposés par Segula”, souligne l’entreprise qui espère compter parmi les acteurs du “million de véhicules à l’horizon 2022” annoncés dans le cadre du Plan d’accélération industrielle.

Surtout, Segula Technologies n’est pas à son coup d’essai au Maroc puisque cette branche du groupe accompagne depuis 2004 ces grands acteurs de l’industrie automobile et aéronautique à travers six implantations dans les villes de Casablanca, Tanger et Kénitra, rappelle le communiqué. A la pointe des dernières technologies, promet le groupe français, le centre d’excellence d’Agadir ambitionne également de “capitaliser sur son expérience en automobile pour diversifier ses activités dans d’autres secteurs tels que l’aéronautique, le ferroviaire ou l’énergie”.

Un centre à la pointe de la technologie

“L’ouverture de ce centre témoigne de la volonté de SEGULA de s’engager durablement au cœur de la filière automobile au Maroc. Grâce à ses compétences reconnues sur l’ensemble de la chaîne automobile, à sa capacité à innover et à son empreinte géographique locale, le groupe dispose de tous les atouts pour renforcer sa position de partenaire privilégié du secteur”, a déclaré Mikael Busbib, directeur de Segula Technologies au Maroc, dans le communiqué.

Le centre d’excellence en ingénierie de Segula Technologies, à Agadir.

 

Sur deux étages, les nouveaux bureaux de 1.500 mètres carrés pourront accueillir jusqu’à 300 personnes et permettre de collaborer et d’accompagner les divers clients de la conception à l’industrialisation, sans négliger les étapes d’essais et de validation. Le tout, en toute confidentialité grâce à une segmentation des lieux en zones de travail dédiées, précise le groupe.

Conscient des enjeux majeurs du secteur automobile qui se tourne davantage vers les véhicule électriques, hybrides et autonomes, Segula insiste notamment sur l’innovation avec, au sein du centre, des équipes dédiés à la Recherche et à l’Innovation. Le groupe opère aussi une transition vers la transformation digitales des usines grâce à ses compétences en réalité augmentée, en intelligence artificielle et en fabrication additive.

Dès octobre prochain, le centre d’excellence d’Agadir débutera son activité avec 75 personnes. Un nombre qui devrait augmenter dès décembre 2019 après un recrutement progressif de 300 ingénieurs et techniciens à temps plein, à la fin de 2020. Le groupe français indique s’être associé à l’École Nationale des Sciences Appliquées (ENSA) et l’École Polytechnique d’Agadir afin de recruter les meilleurs profils. “Ingénieurs d’étude produits, mécanique, électronique, électromécanique, calcul, industrialisation, mais aussi techniciens d’études et d’essais font partie des profils les plus recherchés” conclut Segula dans son communiqué.

LA CITÉ DE L’INNOVATION SOUSS MASSA OUVRE SES PORTES À AGADIR

leseco.ma – 25/09/2019

La Cité de l’Innovation Souss Massa s’apprête à ouvrir ses portes à Agadir. Apport majeur à  l’écosystème technologique dans la région, cette nouvelle infrastructure a été prévue par le Plan d’Accélération Industrielle de la région Souss Massa lancé sous la présidence effective du roi Mohammed VI en janvier 2018. Elle fera bénéficier les entrepreneurs, les porteurs de projets, les étudiants et les chercheurs, d’un espace propice à l’innovation et à l’entrepreneuriat.
La Cité de l’Innovation Souss Massa est le fruit d’un partenariat entre le Ministère de  l’Intérieur, le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Education Nationale,le Ministère de l’Industrie, de l’Investissement,du Commerce et de l’Economie numérique, le Conseil Régional Souss Massa, l’Université Ibn Zohr ainsi que MITC (société de gestion du  Technopark). Tous œuvrent pour que la Cité d’Innovation insuffle une dynamique nouvelle  en faveur de la recherche et la création de startups, et produise un effet de synergie entre les acteurs économiques de la région.
Étalée sur 5000m2 à l’intérieurmême du Campus de l’Université Ibn Zohr, la Cité de  l’Innovation ambitionne de faciliter et permettre la création d’entreprises innovantes, après  une gestation dans les laboratoires de recherche et développement de la Cité.  Événement majeur de cette rentrée 2019-2020, la Cité de l’Innovation est désormais prête à accueillir ses premiers usagers. L’espace est ouvert aux entreprises, aux auto-entrepreneurs et à tout porteur de projet. Des locaux équipés, des espaces de travail collaboratif et des laboratoires de recherche sont mis à disposition des talents de la Région Souss Massa. Une procédure de candidature est mise en place, et sera disponible sur le site www.technopark.ma dès le 25 septembre 2019.

Le Fonds de Garantie voyages organise jeudi 14 vols de retour pour les vacanciers belges de Thomas Cook

sudinfo.be – 25/09/2019

Le Fonds de Garantie voyages organise jeudi 14 vols de retour pour les vacanciers de Thomas Cook

Reuters

Le Fonds de Garantie voyages organisera jeudi 14 vols pour rapatrier des passagers belges bloqués par la faillite du tour-opérateur britannique Thomas Cook. La liste de ces vols est disponible sur le site du Fonds.

Douze vols (Enfidha, Palma, Almeria, Faro, Heraklion, Rhodes, Thessalonique, Marrakech, Agadir, Lanzarote, Tenerife et Zakinthos) seront opérés par Brussels Airlines. Deux autres vols (depuis Dalaman et Antalya) le seront par la compagnie turque Tailwind.

Il n’y a pas encore d’information pour vendredi. « Nous travaillons au jour le jour », rappelle le directeur Mark De Vriendt.

La Bibliothèque pour tous est ouverte et vous attend

La bibliothèque pour tous a fait peau neuve :

Un grand coup de balai dans les rayons (et un coup de plumeau)

Un nouveau décor, peinture des murs claire, un coin avec les livres pour les enfants, et un nouveau service : location de DVD.

Un pot était préparé aujourd’hui pour accueillir les lecteurs à l’occasion de cette ré-ouverture :

Si vous voulez prendre contact avec la Bibliothèque pour tous :
Mail :
bibliothequedesorangers@gmail.com
Whatsapp : 0663 239004

 

FAILLITE DE THOMAS COOK : LA FUITE EN AVANT DU MINISTRE SAJID ET DU DIRECTEUR DE L’ONMT, ADEL EL FAKIR

Par Wadie El Mouden – le360.ma – 24/09/2019

Mohamed Sajid

Mohamed Sajid, ministre du Tourisme et du Transport aérien © Copyright : DR

La faillite du voyagiste britannique, Thomas Cook, laisse une quarantaine d’hôteliers marocains sur le carreau, avec une ardoise cumulée d’au moins 200 millions de dirhams. Les professionnels du tourisme appellent le gouvernement à réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Environ 2.000 clients de Thomas Cook, de plusieurs pays d’Europe, séjournent actuellement au Maroc. Ils sont tous concernés par les difficultés du voyagiste britannique, qui a cessé toute activité dans la nuit de dimanche à lundi, laissant sur le carreau 22.000 employés et 600.000 clients à rapatrier (il s’agit là de la plus grande opération de rapatriement depuis la Seconde guerre mondiale).

Le Maroc, qui accueille chaque année près de 150.000 clients de Thomas Cook, n’est pas à l’abri des dommages causés par l’effondrement du tour-opérateur. La profession se prépare déjà à une onde de choc sans précédent. L’effet est immédiat chez au moins une quarantaine d’hôteliers, pour la plupart basés à Marrakech et à Agadir.

En plus des frais de séjour des 2.000 clients en vacances au Maroc, presque toutes les unités touchées réclament déjà au tour-opérateur britannique trois mois d’arriérés. L’ardoise cumulée se chiffre à environ 200 millions de dirhams, estime Abdellatif Kabbaj, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT).

Les hôteliers marocains déplorent l’absence d’assurances permettant de couvrir les frais de séjour en cas de faillite. Certaines garanties, à l’image de celle que propose l’Association professionnelle de solidarité du tourisme (APST), servent simplement à assurer le retour des clients, voire le remboursement des accomptes versés par ceux qui ne sont pas encore partis en vacances. Et même s’il se trouve que le client bénéficie d’une garantie, il doit absolument régler les frais de son séjour avant d’aller chercher à se faire rembourser auprès de l’organisme assureur.

Thomas Cook étant un groupe tentaculaire, ses clients viennent de différents pays d’Europe: l’Angleterre, la Hollande, la Belgique, l’Allemagne, la France et les pays scandinaves. Il convient de noter que l’insolvabilité a d’abord concerné la maison mère de Thomas Cook en Angleterre, suivie de ses filiales en Hollande et en Belgique (ce sont en effet des entités juridiques séparées).

Par conséquent, pour les clients en provenance de ces trois pays, les vacances au Maroc sont presque déjà finies. Se pose alors la question de leur rapatriement. Qui va s’en charger?

«C’est devenu une affaire politique. Les gouvernements ne vont pas laisser leurs ressortissants perdus dans la nature. Par contre, les hôtels doivent encaisser les frais de séjour auprès des clients», a expliqué Rachid Dahmaz, président du Conseil régional du tourisme (CRT) d’Agadir Souss Massa, hier, lundi 23 septembre, tard dans la soirée (il venait alors de sortir d’une longue réunion de la cellule de crise, créée à l’échelle d’Agadir).

La capitale du Souss compte actuellement 750 clients Thomas Cook, dont 350 en provenance d’Allemagne et 140 issus d’Angleterre.

Dès ce mardi 24 septembre, nous confie Dahmaz, des avions de la compagnie allemande Condor, filiale de Thomas Cook, feront des vols à vide vers Agadir pour commencer à rapatrier les touristes. La consigne est donnée aux hôteliers, les incitant à faire preuve de finesse en demandant poliment aux touristes de passer à la caisse. Le CRT de Souss Massa a dû faire appel aux consuls installés à Agadir pour venir faciliter la communication avec leurs ressortissants.

Pour l’heure, les gouvernements des pays émetteurs de touristes clients de Thomas Cook n’ont pas encore tranché s’ils vont devoir prendre en charge les frais d’hôtel, en plus de ceux liés au rapatriement. Le sort des antennes des filiales du voyagiste en Allemagne et en France devrait quant à lui être scellé dans les heures qui viennent. «Nous n’allons pas attendre la décision de chaque gouvernement. Nous avons été autorisés par le département légal de Thomas Cook pour passer à l’action dès ce mardi matin. A défaut d’une prise en charge gouvernementale ou d’une assurance valable, nous devons encaisser directement auprès des clients», poursuit Rachid Dahmaz. En tout état de cause, même s’ils ne paient pas, les clients ne seront en aucun cas dérangés par les hôteliers, car il n’est pas question d’écorner l’image et la réputation de la destination, promet-on du côté du CRT.

S’agissant des arriérés des trois derniers mois (anciennes factures), c’est là une autre paire de manche. En effet, le recouvrement de ces créances ne pourra se faire qu’à l’issue d’une longue procédure de liquidation judiciaire, sachant que la priorité lors du remboursement sera donnée aux salariés, au Trésor public et aux organismes sociaux avant d’en arriver aux fournisseurs.

Les pertes essuyées par les professionnels d’Agadir, en lien avec les impayés cumulés ces trois derniers mois auprès de Thomas Cook culminent à environ 50 millions de dirhams, réparties à parts égales entre, d’une part, les unités hôtelières liées directement par des contrats avec le tour-opérateur britannique et, d’autre part, les réceptifs, distributeurs et revendeurs en ligne.

De sources concordantes, l’on a appris que la grosse perte chez les opérateurs de Souss Massa a été enregistrée par l’agence de voyage Univers Holidays, le représentant exclusif de Thomas Cook au Maroc, une société de droit marocain détenue par un homme d’affaires égyptien. Il se trouve que ce dernier est aussi le représentant du voyagiste britannique en Egypte et à Dubaï. Plus de 90% des clients de ses propres hôtels, en particulier en Egypte, sont drainés par le réseau de Thomas Cook.

Du côté du gouvernement marocain, 24 heures après la création d’un comité de crise chargée notamment de remonter l’information, il semble que les équipes du ministre du Tourisme, Mohammed Sajid et de son protégé, Adel El Fakir, n’ont toujours pas fini de compter les dégâts.

Au moment où l’on s’attend que le ministère de tutelle fasse preuve de célérité et qu’il passe à l’action, le ministre, Mohammed Sajid, et Adel El Fakir, directeur de l’ONMT, se sont fendus d’une communication de crise qui n’a de communication que le nom: «il faut se mettre autour de la table pour trouver des solutions et aider les professionnels à recouvrer leurs impayés», a lancé Abdellatif Kabbaj.

Le président de la CNT appelle le ministère de tutelle à intervenir auprès des gouvernements européens concernés pour faciliter le recouvrement et réduire les dégâts.

Le second communiqué de crise, diffusé ce matin par l’ONMT, ne dit pas toute la vérité sur l’étendue de l’impact de l’effondrement de Thomas Cook sur le tourisme national. Même si l’office public reconnaît  que le voyagiste britannique n’a pas honoré ses engagements, soit un manque à gagner correspondant à un contingent de plus 40.000 clients, rien qu’au titre de l’année 2019.

L’ONMT omet d’indiquer le montant de ce déficit budgétaire, car chaque contribuable marocain a dû participer à hauteur d’une certaine somme pour subventionner l’arrivée de chacun des 102.000 clients engagés dans le contrat liant l’ONMT à Thomas Cook.

Aucune visibilité non plus sur les centaines de milliers de nuitées perdues avec le départ de Thomas Cook ni sur les solutions à apporter pour remédier aux effets attendus sur toute la chaîne de valeur: transport, restauration, etc. «L’ONMT demeure confiant sur la résilience de la destination Maroc à travers le développement de l’activité des Compagnies aériennes et celle des autres Tour-Opérateurs, qu’ils soient classiques ou en ligne», se contente de rapporter le communiqué de l’office public, sans donner plus de précisions.

Mais là où la communication de crise de Sajid et d’El Fakir manque manifestement de finesse, c’est le fait d’être passé à côté du choc «psychologique» subi par les 2.000 clients de Thomas Cook, éparpillés dans une quarantaine d’établissements entre Marrakech et Agadir. La moindre des choses, aurait été de leur marquer une attention particulière, ne serait-ce qu’en offrant des fleurs à ces touristes, qui ont été contraints et forcés d’interrompre leurs vacances. Alors même qu’ils séjournaient, comme le vantait voici bien des années une affiche de l’ONMT, dans « le plus beau pays du monde ».

Après la suspension d’un gynécologue à Tiznit, le syndicat riposte

huffpostmaghreb.com – 24/09/2019

Concept of global medicine and healthcare. Doctor holds digital tablet. Diagnostics and modern

C’est le deuxième médecin de l’hôpital provincial de Tiznit qui fait parler de lui en un an d’intervalle. Après le chirurgien pédiatrique Mehdi Chafî, appelé “médecin des pauvres”, qui dénonçait “des harcèlements de sa hiérarchie” et les conditions dans lesquelles il exerçait son métier, c’est un gynécologue, Farid Kassidi, qui soulève le débat autour du burn out et de la mauvaise gestion du système des gardes et astreintes des médecins du secteur public.

Ce spécialiste a été suspendu depuis des semaines sans solde sur décision du ministre de la Santé après avoir fait l’objet d’un rapport de sa hiérarchie l’accusant d’avoir failli à sa mission en refusant notamment d’assister des patientes pendant ses gardes. “Alors pourquoi le ministère de la Santé n’a pas ouvert d’enquête sérieuse pour appliquer le principe de la reddition des comptes?” s’interroge le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) dans un communiqué publié ce mardi.

Dénonçant la décision de suspension dont ce gynécologue, également délégué provincial du SIMSP, a fait l’objet, le syndicat estime que ce dernier a plutôt été victime d’“un règlement de compte”, d’“abus de pouvoir” et “de mauvaise gestion de la part du premier responsable de la santé dans cette province, comme cela a été le cas pour le chirurgien pédiatrique”.

Dr. Kassidi a été relevé de ses fonctions provisoirement en attendant de passer au conseil de discipline devant lequel il devra s’expliquer. En attendant, le syndicat exprime sa solidarité avec le médecin et tient à préciser que le système de garde et d’astreinte est “mal géré dans les hôpitaux”. “On l’a accusé de n’avoir pas pris en charge quatre cas dont deux qualifiés d’urgence alors qu’il venait d’opérer une césarienne pendant sa garde la nuit et une autre le matin”, déclare au HuffPost Maroc le secrétaire général du SIMSP, Dr Abdellah El Mountadar Alaoui, estimant que “la surcharge de travail des médecins n’est pas sans risque ni pour ces derniers ni pour les patients”.

“Il y a, en principe, une loi, mais en raison du manque d’effectif ainsi que de traitement de faveur envers certains, souvent un seul médecin est amené à enchaîner des gardes et des astreintes et à faire ce qui ne relève pas non plus de ses attributions… Mais avec le temps, on s’use, et dès qu’un problème se pose, on cherche un bouc émissaire!” s’indigne le syndicaliste. La décision de suspendre ce médecin ne peut être légitimée, aux yeux du SIMSP, précisant qu’elle ne sera pas sans conséquence pour les citoyens. Et pour cause, au niveau de Tiznit, il n’y a aucun autre médecin gynécologue qui pourrait le remplacer et assurer les permanences. “Une situation qui prive les patientes de leur droit d’accès aux services de santé publique et les contraint à aller jusqu’à Agadir pour se faire soigner”, affirme la même source.

Alors pour exprimer sa colère, le SIMSP, à travers ses représentants régionaux, annonce que ses médecins comptent observer, dès ce jeudi, un sit-in devant l’hôpital en question. “Ce médecin n’est pas le premier à faire l’objet d’une suspension, d’autres aussi l’ont été. C’est une vague face à laquelle nous ne resterons pas les bras croisés”.

Omnium V de golf : Yassine Touhami s’impose au bout du suspense

lematin.ma – 24/09/2019

Yassine Touhami s’impose au bout  du suspense

Le golfeur du Royal Golf d’Agadir Yassine Touhami a remporté l’Omnium V de golf, organisé au Michlifen Golf & Country Club du 20 au 22 septembre. Touhami s’est imposé au bout du play off qui l’a opposé à Karim El Hali, alors que les deux golfeurs étaient à égalité. La troisième marche du podium est revenue au vétéran Fayçal Serghini.

Plus d’une quarantaine de golfeurs se sont réunis le weekend dernier au Michlifen Golf & Country Club pour l’Omnium V. Après trois jours de compétition intense, la victoire est revenue finalement à Yassine Touhami, du Royal Golf d’Agadir, qui s’est imposé au terme de trois tours de play off au trou n°18 face à Karim El Hali du Royal Golf Dar Es Salam. Les deux concurrents avaient terminé les trois tours de l’événement avec un score identique de 215 coups au total, soit un remarquable -1. Mais lors du troisième tour de play off, c’est bien le Gadiri qui l’a emporté sur le R’bati, sous les applaudissements du public présent, dans ce bijou de parcours en plein cœur du Moyen Atlas et dessiné par l’un des plus grands golfeurs de l’Histoire, Jack Nicklaus. Il faut dire que la victoire de Touhami a été une petite surprise. Si le niveau du golfeur n’est pas en question, c’est en revanche sa force de caractère qui a forcé le respect. En effet, Touhami avait mis entre parenthèses sa carrière début mars dernier, alors qu’il avait son billet pour le prestigieux Trophée Hassan II en poche. Sept mois après, le Gadiri a bravé les montagnes de Michlifen pour revenir au-devant de la scène golfique nationale.
La troisième place du podium est revenue à Fayçal Serghini du Palm Golf Casablanca. Signalons la présence de 3 amateurs dans le top 10. Othman Raouzi, récent vainqueur du championnat du Maroc Match play, Soufiane Dahmane et Saïd Ouahmane, qui se sont classés troisième, quatrième et dixième, respectivement.

Maroc : Il défigure son épouse qui lui a refusé un second mariage

bladi.net – 25/09/2019

Maroc : Il défigure son épouse qui lui a refusé un second mariage

Une femme mariée, grièvement blessée au cou et au visage par son mari, un ancien militaire, a été transportée dans un état critique aux urgences de l’Hôpital Hassan II d’Agadir, le dimanche 22 septembre, au matin. Le suspect est poursuivi pour tentative d’homicide.

L’affaire s’est produite à Inezgane, à proximité d’Agadir. Un ex-militaire qui avait l’intention d’épouser une seconde femme a poignardé son épouse, parce que celle-ci a refusé de lui en accorder l’autorisation.

Selon Agadir24, cette histoire a pris une tournure très grave entre les deux époux, quand le retraité des Forces armées royales s’est saisi d’un couteau avant d’asséner plusieurs coups à sa femme qui fut transportée d’urgence à l’hôpital d’Agadir.

Poursuivi pour tentative d’homicide, l’individu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet général.

AGADIR : 2È CONGRÈS FRANCOPHONE DE PSYCHO-ADDICTOLOGIE, DU 26 AU 28 SEPTEMBRE

quid.ma – 25/09/2019

5437685854_d630fceaff_b-

Agadir – Le 2è congrès francophone de psycho-addictologie, se tiendra du 26 au 28 septembre à Agadir, à l’initiative de l’Association marocaine de psycho-addictologie (AMPA).

Selon un communiqué des organisateurs, environ 400 participants sont attendus pour cette rencontre, en provenance de plusieurs pays francophones, dont la France, la Belgique, la Suisse, le Canada, le Sénégal, la Mauritanie, la Tunisie, l’Algérie, la Côte d’Ivoire ainsi que le Maroc.

Le congrès vise à faciliter les échanges entre les médecins marocains et leurs homologues francophones, rassembler les psychiatres avec les addictologues autour d’une seule occupation qui est celle de prendre en charge les patients souffrant d’une dépendance, en prenant en compte les structures de soins, la coordination entre psychiatres et addictologues et la mise en route des prises en charge intégrées.

Le symposium permettra, également, aux médecins marocains d’œuvrer en collaboration avec ceux des pays francophones pour développer davantage cette discipline et des projets de recherche communs.

Le Maroc a réalisé de grands progrès en matière de lutte contre la drogue, selon la même source, qui précise l’enquête nationale du ministère de la santé, réalisée en 2003 sur un échantillon de 6000 personnes âgées de 15 ans et plus, a démontré une prévalence vie entière de l’usage de substances psycho-actives de 4,8%, un abus de substances de 3,3%, alors que la dépendance à une substance est de 2,8%.

Fondée à Casablanca le 17 décembre 2015, l’AMPA est une association scientifique à but non lucratif ayant pour objet de promouvoir l’enseignement et la recherche autour de la psycho-addictologie.

Cérémonie pour le décès de Cat. Ozil

Emouvante cérémonie hier après-midi en l’église Sainte-Anne pour les adieux de tous ses amis à Cat. Ozil

Ils étaient très nombreux à être venus pour se recueillir et témoigner de leur amitié à ses deux filles Anne et Michèle.

Le choix des textes qui ont été lus était excellent de même et l’’évocation de Cat. Ozil par sa fille Michèle et par Philippe Alléon très émouvante

Une nouvelle fois, une figure d’Agadir, présente ici depuis 1963 nous a quitté.

Qu’elle repose en paix !

COCKTAIL de RENTRÉE UFE 2019 : Heureux changement !

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le: lundi de 16 à 18h / mercredi de 10 à 12h / samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24. 
                                                              Agadir, le 24 septembre 2019

                                  COMMUNIQUE 19/033

COCKTAIL de RENTRÉE  2019

Samedi 5 OCTOBRE 2019  à 18h30

dans les jardins du SOFITEL ROYAL BAY

Chers Adhérents, Chers amis,

Dans le plus pur respect de notre tradition d’apolitisme inscrite dans nos statuts et, comme nous l’avons fait par le passé pour d’autres responsables quelle que soit leur orientation politique, nous avions décidé d’inviter à l’occasion de notre Cocktail de Rentrée 2019 M’Jid El GUERRAB, élu en 2017 député de la 9ème Circonscription des Français établis hors de France dont relève le Maroc.

A la suite des réactions d’un certain nombre d’entre vous, le Bureau de l’UFE a décidé de revenir ce matin sur cette invitation.

M’Jid El Guerrab a donc accepté de ne pas être présent parmi nous le 5 octobre prochain mais il nous a fait part de son intention d’utiliser un droit de réponse.

Souhaitant vous revoir très nombreux samedi 5 octobre prochain,

Chaleureusement vôtre,

Jean-Claude Rozier
Président UFE AGADIR

Déjeuner de la solidarité le 6 octobre 2019 à Dar Al Hossoun, Taroudant

Avec l’Amicale des francophones de Taroudant
Et l’association roudannaise, Ahlan

Pour venir en aide à l’association AHLAN, qui apporte un soutien aux enfants en difficulté, l’association
avignonnaise « Amitié et Entraide Franco-Marocaine » organise le dimanche 6 octobre (à 12 heures) à Taroudant un repas de la solidarité, avec le concours de l’Amicale Francophone de Taroudant et le riad Dar Al Hossoun.
Ce repas permettra de récolter des fonds pour financer l’achat et l’acheminement d’un bus (photo ci-dessous) qui sera mis à la disposition des associations de la ville par la municipalité de Taroudant.


Ce bus de la solidarité ne fait pas le voyage à vide : à son bord, du matériel médical récolté par AEFM et des fournitures scolaires offertes par des associations avignonnaises.
Il en coûtera 250 dirhams (eau plate et thé marocain inclus) par personne pour participer à ce déjeuner, imaginé par l’équipe de Dar al Hossoun, très investie dans cette action sociale, avec la participation de Chef ABDELAHAD, la révélation Masterchef Maroc 2016.
Au menu, mille-feuille de légumes grillés, ballotin de volaille aux légumes confits + écrasé de pommes
de terre et carottes, fromage frais et raisins confits.
Pour rendre cet événement plus convivial encore, l’Amicale Francophone a mis sur pied un défilé de mode.
Inscriptions (jusqu’au 4 octobre) auprès de Dar al Hossoun (05 28 85 34 76)
ou Framboise (06 29 52 70 17) ou Roland (06 00 14 53 87).
Ou par mail : amicalefrancophonetaroudant@gmail.com ou daralhossoun@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :