Archives de octobre 10th, 2019

Dépénalisation de l’avortement : le refus officiel du PJD

par Khadija Skalli – maroc-diplomatique.net – 09/10/2019

Résultat de recherche d'images pour "Avortement Maroc"

Non à la dépénalisation de l’avortement. Telle est la décision du secrétariat général du PJD exprimée lors de sa réunion mensuelle, tenue récemment. Une position qui conforte celle affichée par El Othmani lors du meeting politique organisé à Agadir.

Première réaction officielle du secrétariat général du PJD sur la dépénalisation de l’avortement. Non à tout débat autour de cette question, déjà tranchée par un arbitrage royal. Telle est la décision officielle des membres du secrétariat général du parti de la lampe. Une position qui conforte celle exprimée par El Othmani, lors d’un meeting politique à Agadir.

« Tous les membres du secrétariat général appuient la position du secrétaire général concernant cette question », insiste le numéro deux du parti Justice et développement, Souleïmane El Amrani, cité par le site web du parti.

Cette décision a été prise lors de la réunion mensuelle du PJD, tenue samedi dernier. Pour le parti de la lampe, le débat sur l’avortement est « clos ». « Une commission royale s’est déjà penchée sur la question et a donné ses conclusions », a déjà fait savoir le patron du parti de la lampe, lors de la rencontre organisée, dimanche 29 septembre à Agadir, avec les élus du PJD de la région Souss-Massa.

Dans la même veine d’idées, « l’arbitrage royal a abouti à des conclusions notamment à la décision de révision du code pénal », tranchent les membres du secrétariat général.

Depuis plusieurs semaines, des voix se sont levées pour exiger l’abrogation de l’article 453 du code pénal, qui interdit l’avortement. Selon cet article, l’avortement n’est autorisé que dans le cas où « la vie ou la santé de la mère sont mis en jeu ». Une disposition que les associations des droits de l’homme rejettent.

Le projet de réforme du code pénal traîne depuis des années au Parlement. Ce nouveau texte de loi autorise l’avortement dans trois cas seulement à savoir « lorsque la grossesse constitue un danger pour la vie et la santé de la mère », en cas de « viol ou d’inceste », et dans les « cas de graves malformations et de maladies incurables que le fœtus pourrait contracter ».

QUI EST KHALID AIT TALEB, CE PONTE EN MÉDECINE NOMMÉ MINISTRE DE LA SANTÉ ?

Par Mohamed Chakir Alaoui – le360.ma – 09/10/2019

Khalid Ait TalebKhalid Ait Taleb, ministre de la Santé. © Copyright : DR

Le professeur Khalid Aït Taleb, que le roi Mohammed VI a nommé ministre de la Santé, vient remplacer à la tête de ce département Anas Doukkali. Il s’agit d’un technocrate, qui était en charge de la direction du CHU Hassan II de Fès, depuis son ouverture en 2009.

Ce professeur de médecine, qui a longtemps enseigné à la faculté de médecine de Fès, est natif de la région d’Agadir.

Agé de 55 ans, il a auparavant été chef de service de chirurgie viscérale au CHU de Fès.

Avant sa nomination, il a été désigné secrétaire général par intérim du ministère de la Santé, en remplacement de Hicham Nejmi, après les démêlés de ce dernier a eus avec la justice, après un fait divers qui a défrayé la chronique dans la capitale du Souss et au-delà.

Ses désormais ex-confrères, interrogés par Le360, ne tarissent pas d’éloges sur lui.

« C’est un excellent chirurgien, la preuve c’est qu’il a dirigé le CHU de Fès depuis 10 ans », souligne-t-on, en indiquant que Khalid Ait Taleb est aussi un bon gestionnaire.

Marié et père de deux enfants, il avait été élu en 2016 à la présidence de l’Alliance des CHU du Maroc.

Venez assister au Concert pour la Tolérance à Agadir avec Virgin Radio !

virginradio.fr – 09/10/2019

A l’occasion de la 13ème édition du Concert pour la Tolérance, Virgin Radio vous offre votre séjour à Agadir.

Le Salon international de pompage solaire et des énergies vertes tient sa 5e édition à Agadir

industries.ma – 09/10/2019

Le Salon International de Pompage Solaire et des Energies Vertes (SIPSEV) tient sa 5e édition du 17 au 19 décembre 2019 à Agadir. Au programme du salon sont prévues des conférences , des formations, un concours vidéo et des visites terrain.

Avec pour objectif de mettre en commun des solutions rationnelles et innovantes disponibles dans le marché global pour en faire profiter les différentes parties prenantes afin d’améliorer leur taux de production, de rendement et pérenniser un
développement économique et social, conscient et durable, le SIPSEV s’est imposé au fil des ans comme le rendez-vous des échanges sur les opportunités de développement des systèmes de pompage de l’eau, et les technologies de l’énergie renouvelable.

“Le salon vient à point d’être nommé pour répondre à un besoin réel en matière
de développement durable. Il s’inscrit également dans le cadre de l’action
commune nécessaire face aux effets néfastes et aux perspectives alarmantes
du manque de gestion des ressources naturelles et énergétiques, et préconise
une action urgente pour y faire face”, précise Aissam El Faryati, fondateur & directeur du SIPSEV.

Le Salon International de Pompage Solaire et des énergies verts affiche également son
exigence de qualité et sa volonté de développer le professionnalisme au
service des exposants et des visiteurs, selon les organisateurs qui soulignent que chaque édition devrait être un lieu de découverte et de satisfaction.

“Nous désirons accueillir, pour cette 5e édition, plus de professionnels, tant nationaux qu’internationaux, dans les systèmes de pompage de l’eau, les énergies renouvelables et les métiers de l’environnement”, ambitionne El Faryati.

Au programme, des conférences visant à rassembler les chercheurs et les ingénieurs d’un domaine pour faire état de leurs avancées. “Dans notre cas, nous
ciblons les professionnels du pompage solaire, d’énergie solaire, les agriculteurs, les chercheurs, les étudiants, pour mieux promouvoir ce secteur et mettre en évidence ses opportunités d’affaires et accentuer ses atouts”, précisent les organisateurs.

En marge du salon se tiendra un forum des emplois verts. Une première au niveau régional qui cherche à fournir un espace adapté et efficient pour faciliter les démarches de recrutement dans les domaines des énergies renouvelables au profit des jeunes chercheurs d’emploi et les entreprises.

Un concours de Courts-métrages Vert (CC-MV) sera également organisé, qui porte son regard sur les jeunes talents de la région de Souss-Massa pour leurs permettre
d’exhiber leurs créativité, en conscientisant les agriculteurs de Souss sur les diverses dimensions bénéfiques qui se manifestent à travers l’adoption des énergies alternatives, en général, et le pompage solaire, en particulier.

Enfin, des visites-terrain, considérées comme l’une des piliers maîtres du SIPSEV, sont prévues au programme pour permettre aux visiteurs d’illustrer l’utilité de la technologie
de pompage solaire dans le quotidien ancré dans nos réalités communes.

%d blogueurs aiment cette page :