Archives de octobre 16th, 2019

Énergie La coopération bilatérale monte en puissance

lematin.ma – 14/10/2019

La coopération bilatérale monte  en puissance

Le Maroc et l’Espagne planchent sur la construction d’une troisième interconnexion électrique de 700 MW. Sa mise en service est prévue avant 2026 pour un investissement de 150 millions d’euros financés à parts égales. Le projet renforcera les échanges entre les deux pays et permettra l’intégration des énergies renouvelables produites au Maroc dans le système européen. En attendant, les entreprises espagnoles se positionnent de plus en plus dans le marché énergétique marocain.

Le Maroc et l’Espagne montent en puissance dans leur coopération énergétique. Les deux parties planchent sur la construction d’une troisième interconnexion électrique de 700 MW. Sa mise en service est prévue avant 2026 pour un investissement de 150 millions d’euros, soit près de 1,6 milliard de DH. Le projet sera financé à parts égales par les opérateurs d’électricité des deux pays : l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et Red Electrica de España.
La concrétisation de ce projet a fait l’objet d’un nouvel accord signé en février dernier entre les deux pays. Les réseaux marocain et espagnol sont interconnectés depuis 1997 par un câble sous-marin d’une capacité de 700 MW.
.
Un premier renforcement a eu lieu en 2006 par la réalisation d’un deuxième câble sous-marin, ce qui a porté la capacité totale d’interconnexion à 1.400 MW. La construction de cette troisième ligne permettra le renforcement du système électrique que la transition énergétique exige pour relier l’Europe à l’Afrique.
En effet, le projet permettra l’intégration des énergies renouvelables, issues du plan solaire Noor mis en place par le Maroc, dans le système européen, principalement photovoltaïque. Ce qui entraînera une réduction du prix de l’électricité sur les marchés. Ce partenariat gagnant-gagnant permettra ainsi au Maroc d’exporter de l’électricité à base d’énergies renouvelables et d’accélérer l’intégration des marchés régionaux de l’énergie. Pour l’Espagne, cette interconnexion pourrait générer des revenus supplémentaires d’environ 140 millions d’euros pour le réseau électrique national, provenant des péages de transmission et des redevances de congestion.
Pour accélérer la transformation du système électrique nécessaire à la transition énergétique, le Maroc et l’Espagne ont également signé un deuxième accord de collaboration. Ce dernier vise à établir un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie, centré essentiellement sur l’intégration des réseaux et des marchés de l’énergie, le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Afin d’activer cette initiative, un comité de partenariat énergétique sera créé comprenant des représentants d’entités publiques et privées des deux pays.
Rappelons qu’au niveau de l’intégration régionale, le Maroc et l’Espagne ont signé le 19 décembre 2018 à Bruxelles une nouvelle déclaration commune avec l’Allemagne, la France et le Portugal visant à intégrer progressivement leurs marchés d’électricité renouvelable, via notamment le commerce transfrontalier entre producteurs et entreprises consommatrices de cette électricité. En attendant, les entreprises espagnoles se positionnent de plus en plus dans le marché énergétique marocain. Dernier exemple en date, mai dernier, le consortium EDF/Masdar/Green of Africa a confié au groupe espagnol TSK la conception et la construction de la centrale solaire Noor Midelt I.

La phase de construction devrait commencer ce dernier trimestre 2019 pour une mise en service en 2022, avec un investissement de plus de 700 millions d’euros. Plusieurs autres groupes espagnols ont travaillé sur la construction des centrales solaires : Noor Ouarzazate I (Sener, Acciona, Aries et TSK), Noor II (Sener) et Noor III (Sener). Dans l’éolien, le groupe Acciona a participé à la construction du parc éolien d’Akhfenir, tandis que Gamesa a fait de même à Essaouira.
Siemens Gamesa, le groupe né de la fusion des activités de l’allemand Siemens et de l’espagnol Gamesa, dispose depuis octobre 2017 d’une usine de production de pales éoliennes terrestres à Tanger pour un investissement d’environ 1,1 milliard de DH. Ces pales sont principalement destinées à l’exportation vers les régions d’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique, ainsi que pour desservir des projets locaux, notamment le projet éolien intégré 850 mégawatts (MW) porté par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).
Et ce n’est pas tout. L’Espagnol Abengoa construit l’usine de dessalement d’eau de mer de Souss-Massa. Il s’agit du plus grand projet de dessalement de l’eau de mer mutualisé – d’irrigation et d’eau potable – dans le monde alimenté par des énergies renouvelables. Le coût de ce mégaprojet, situé à environ 30 km au sud d’Agadir vers Tiznit, s’élève à environ 4 milliards de DH, dont 2 milliards pour la composante eau potable. Sa mise en service est prévue en 2020-21.
À rappeler, par ailleurs, que l’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe est gérée par Naturgy (ex Gas Natural Fenosa). La société Énergie électrique de Tahaddart (EET), qui gère la centrale à cycle combiné de Tahaddart, est, elle, détenue à hauteur de 32% par le groupe espagnol Endesa. Cette centrale a vu en 2018 sa puissance augmenter à 400 MW.

Infos adhérents CFE : comment contacter la CFE ?

Résultat de recherche d'images pour "CFE"

Cher adhérent, chère adhérente,

Nous vous informons que le numéro de fax : 01 60 68 95 74 ne sera plus opérationnel à compter du 24 septembre 2019. Vous pouvez privilégier nos autres canaux de contact comme le mail ou la voie postale pour nous transmettre vos feuilles de remboursement.

 

Consultez notre brochure présentant toutes nos coordonnées pour contacter la CFE que ce soit pour gérer vos contrats ou avoir des informations sur vos remboursements.

 

Pour plus d’informations, vous pouvez nous joindre par téléphone au 01 64 14 62 62.

 

Nous vous remercions pour votre fidélité et votre confiance.

 

L’équipe de la CFE

Télécharger la brochure « Contactez-nous »

 

Cette semaine chez Lita

Après la ré-ouverture de sa boutique de Talborjt le 10octobre, Lita vous invite tous à venir découvrir ses nouveautés :

Ponchos (3tailles en longueur) :

la combinaison pantalon (choisissez entre deux coupes et votre tissu /couleur)

des sacs, pochettes

ET … les tortues de Youssef !

El Jadida:Coup d’envoi des épreuves du Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida

mapexpress.ma -15/10/2019

El Jadida – Les épreuves finales du Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida ont débuté, mardi, au Parc des Expositions d’El Jadida, dans le cadre de la 12ème édition du Salon du Cheval, qui se poursuit jusqu’au 20 octobre.

 

 

Le premier jour de cette compétition, organisée sous l’égide de la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE), a enregistré l’entrée en lice de douze Sorbas (catégorie sénior) représentant les régions du Maroc.

Douze troupes, composées chacune de 15 cavaliers et d’un Moqaddem (chef), se disputent le prestigieux trophée, qui se déroule selon la formule de l’élimination directe.

La compétition sera marquée par la participation des meilleurs cavaliers et Sorbas marocains représentant les régions de Dakhla-Oued-Ed-Dahab, Laâyoune-Saguia al Hamra, Drâa-Tafilalet, Rabat-Salé-Kénitra, Beni Mellal-Khénifra, Fès-Meknès, l’Oriental, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat, Souss-Massa.

Il s’agit également des Sorbas des régions de Guelmim-Oued Noun, Marrakech-Safi, Dakhla-Oued Ouayoun-Laayoune-Sakia El Hamra, Tafilalet et Rabat-Salé-Kénitra et Beni Mellal-Khenifra, Fès-Meknès, Oriental et Tanger-Tétouan. Al Hoceima, Casablanca-Settat, Sous-Massa, Marrakech-Safi, Guelmim-Oued Noun.

Sept parmi les douze Sobas engagées dans la compétition s’étaient affrontées lors de la dernière édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels “Tbourida”, dont le titre a été remporté par la Sorba du Moqaddem Maher El Bachir de la région de Casablanca-Settat. Les Sorbas du Moqaddem Toufiq Naciri (Casablanca-Settat), et du Moqaddem Mohammed Zouaoui (Beni Mellal-Khénifra) avaient respectivement occupé la deuxième et la troisième places.

Les Sorbas sont notées selon des critères déterminés par les juges de la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE), qui prennent en compte les prestations des cavaliers en termes d’expression cinétique (Hadda), de discipline, de maniement habile des fusils et de synchronisation des tirs sous la houlette du Moqaddem.

Jean Mauviel, chez Chancerelle comme un poisson dans l’eau

Par Stanislas du Guerny – lesechos.fr – 16/10/2019

Ce Normand prend la direction générale de cette conserverie familiale bretonne, numéro un en France des sardines de luxe.

0602061859438_web_tete.jpg

Photo Jean-Marie Heidinger

La sardine a la cote. Surtout en boîte. Compte tenu des  vertus des produits de la mer pour la santé et face à la chute de la consommation de viande, les ventes de conserves de poissons progressent en France de près de 2 % par an. Et, leader sur le sol français, avec 40 % du marché de la sardine, la Maison Chancerelle, contrôlée par la famille depuis sa création en… 1853, vient de se choisir un nouveau directeur général.

A 56 ans, Jean Mauviel prend le gouvernail ; son prédécesseur, Jean-François Hug, présidera le conseil d’administration.
L’entreprise de Douarnenez, connue pour ses sardines premium Connétable, emploie plus de 800 salariés en France et 1.000 autres dans son usine d’Agadir au Maroc.
Forte d’un chiffre d’affaires annuel de 150 millions d’euros, la maison surfe sur les nouvelles tendances de consommation : en 2016 déjà, 9 ménages sur 10 achetaient du poisson en conserve.

Jean Mauviel, qui a passé une dizaine d’années comme dirigeant au sein du conserveur coopératif de légumes d’Aucy, connaît sur le bout des doigts le secteur de l’appertisation. Cerise sur le gâteau, ce plaisancier aguerri est un fin connaisseur des poissons sauvages.

Le piment du métier

« La grande différence entre les légumes et les sardines est que, pour les premiers, on peut estimer les volumes de récoltes à venir. Pour les sardines, cela reste très aléatoire », indique-t-il. Marées, conditions climatiques et courants font varier les apports d’un jour à l’autre.

C’est ce qui fait le piment du métier. Il faut savoir anticiper, «passer de bons accords avec les pêcheurs pour sécuriser notre sourcing », confie le nouveau patron, l’oeil souvent rivé sur la météo et les principaux lieux de pêche à la sardine qu’il a « appris à identifier lors de croisières en mer ».

La couleur du ciel, la force de la houle, il connaît. Son bureau illustre sa passion pour le grand large. Une carte des zones de pêche est épinglée au mur. Sur sa table de travail trône la réplique miniature d’une balise de mer.

Moniteur de voile

Né en bord de Manche, à Granville, où son père était ophtalmologue, Jean Mauviel pratique les sports nautiques depuis l’enfance. « J’ai même été moniteur de voile », indique ce capitaine, dont le bateau est amarré au port de Bénodet.

Elève ingénieur agro à Rennes, il se spécialise très vite dans les produits halieutiques : son stage de fin d’études au Québec portera sur la pêche au crabe, avant seize mois de service national passés sur l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon. Il y a rédigé un rapport sur la pêche à la morue pour le compte de l’institut de recherche Ifremer.

De retour en France, Jean Mauviel a d’abord travaillé chez Saupiquet, à Quimper, avant de rejoindre, en 1989, Findus, à Beauvais « où, à l’âge de 25 ans seulement, j’avais en charge une équipe de 70 collaborateurs », se souvient-il.

Mais « la mer me manquait beaucoup trop ! », admet-il. Il rentre alors en Bretagne pour intégrer le conserveur de légumes Boutet & Nicolas, qui sera avalé par Cecab (devenu d’Aucy). Il siégera au comité de direction de Cecab de 2006 à 2018.

La mer sans rien lui reprocher

Chez Chancerelle, il n’a pas l’intention de révolutionner une affaire qui marche, mais souhaite engager plus encore l’entreprise dans la pêche responsable et bio. Déjà, souligne-t-il, sardines, maquereaux et thons sont pêchés dans le respect du label MSC – Marine Stewardship Council (en français Conseil pour la bonne gestion des mers) – et cuisinés avec des ingrédients bio, de l’huile d’olive aux tomates en passant par les piments. Des valeurs que ce père de trois grands enfants apprécie.

A 19 ans, il a rédigé un ouvrage intitulé « Oiseaux de mer » (éditions Pen Duick) pour que les plaisanciers puissent identifier les espèces qui suivent leur sillage. Dans « Amour de plaisance » (éditions Le Télégramme) il dit vouloir « aimer la mer comme elle vient sans jamais rien lui reprocher, honorer le canot sur lequel on embarque ».

Comme tous les marins chevronnés, en proie à la fureur des océans, Jean Mauviel pratique la voile avec modestie. A la proue de la Maison Chancerelle, il n’a pas l’intention de déroger à cette philosophie.

Toulouse-Blagnac : 5 nouveautés cet hiver

par Thierry Blancmont – air-journal.fr – 16/10/2019

Le réseau de l’aéroport de Toulouse-Blagnac s’enrichit de cinq nouvelles destinations durant la saison hivernale : Tel Aviv, Budapest, Luxembourg, Tanger et Oujda, pour un total de 73 lignes régulières.

L’une des nouveautés les plus marquantes du nouveau programme Automne-Hiver 2019-2020 dans l’aéroport toulousain est selon son gestionnaire ATB l’ouverture d’une ligne directe vers Tel Aviv par la compagnie aérienne low cost easyJet. Le retour d’une liaison entre Toulouse et la « Ville blanche était attendue par tous celles et ceux qui y ont des attaches familiales, un intérêt professionnel ou personnel », et qui bénéficieront d’un vol sans escale entre la France et Israël 2 fois par semaine (mardi, samedi).
La compagnie orange ouvre également une liaison sur Agadir, au Maroc, avec 3 vols hebdomadaires (mardi, jeudi, dimanche).
Cet automne, easyJet a choisi de remplacer deux Airbus A319 de sa base toulousaine par des A320 de plus grande capacité et au rayon d’action plus large, ce qui lui permet d’ouvrir désormais des destinations moyen-courrier telles qu’Israël.

Une autre compagnie majeure profite de l’automne pour accentuer son implantation à Toulouse-Blagnac : Ryanair vient de mettre en service sa base opérationnelle, avec de nombreuses ouvertures de lignes à la clé. Bienvenue donc à Budapest (2 vols hebdos, mercredi et dimanche), Luxembourg (3 vols hebdos, mardi, jeudi et samedi) ou Tanger (2 vols hebdos, mercredi et dimanche) et, au total, 12 nouvelles liaisons : Brest (3 vols hebdos, mardi, jeudi, samedi), Lille (1 vol quotidien), Marseille (1 vol quotidien), Dublin (4 vols hebdos, lundi, mercredi, vendredi et dimanche), Palerme (2 vols hebdos, lundi et vendredi), Valence (2 vols hebdos, mercredi et dimanche), Alicante (2 vols hebdos, lundi et vendredi), Porto (3 vols hebdos, mardi, jeudi et samedi) et Oujda (2 vols hebdos, lundi, vendredi). Ces lignes s’ajoutent aux 9 déjà proposées au départ de Toulouse.

Volotea, pour sa part, poursuivra l’exploitation de sa ligne ouverte cet été sur Nice, à raison de 2 vols par semaine, les vendredi et dimanche, « invitant à des city breaks sur la Côte d’Azur ». Inspiration similaire chez Alitalia, qui modifie les horaires de ses vols vers Rome-Fuimicino, pour optimiser ses week-ends dans la Ville éternelle (départ vers la capitale italienne le samedi matin et retour le dimanche soir).

MARCHÉS DE GROS DE POISSON : LE RÉSEAU NATIONAL SE RENFORCE AVEC INEZGANE

ecoactu.ma – 15/10/2019

Un nouveau marché de gros de poisson est inauguré, sous la présidence de Aziz Akhannouch, ce mardi 15 octobre à Inezgane. Le ministre de l’agriculture a été accompagné de Ahmed Hajji, Wali de la région de Souss-Massa et Gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Ou Tanane ainsi que des directeurs et responsables du ministère.

« La mise en place de ce projet s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Halieutis pour la valorisation de la ressource halieutique ainsi que la promotion de la consommation nationale des produits de la pêche à travers la modernisation et la mise à niveau des circuits de distribution du poisson », fait savoir le communiqué du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts.

Le but de ce projet d’envergure pour la région est de mieux organiser le commerce de gros de poisson. Sa mise en exploitation contribuera au renforcement de sa dynamique économique et sociale et à son approvisionnement en produits de la pêche dans le respect des normes les plus strictes en matière d’hygiène et de salubrité.

Au niveau national, cette nouvelle infrastructure de commercialisation constitue un nouveau maillon du projet de développement d’un réseau de 10 marchés de gros au poisson, tel que prévu par la Stratégie Halieutis. Elle vient renforcer les sites de deuxième vente gérés par l’ONP, au niveau des villes de Casablanca, Rabat, Oujda, Marrakech, Béni-Mellal, Meknès, Taza et récemment Tanger, dans l’attente de l’ouverture prochaine du marché de gros au poisson de Tétouan.

Aménagé sur une superficie de 2,5 ha dont 5.034 m2  couverts, pour un investissement total de 57 MDH, cet espace permettra de traiter jusqu’à 150 tonnes de poisson par jour. Répondant aux meilleures normes internationales en la matière, il est équipé d’un espace de vente à température contrôlée ainsi que d’une chambre froide. A l’instar des autres infrastructures de commercialisation, il est équipé d’un dispositif de vidéosurveillance relié en permanence au système de supervision central.

Autres indicateurs importants qui sont à signaler : les volumes de débarquements de poissons au niveau des ports (Agadir, Tan-Tan et Sidi Ifni), allant jusqu’à 171.000 T/an pour une valeur de 1,1 Mds de DH.

Il est à rappeler qu’en 2018, l’activité des marchés de gros au poisson a permis de commercialiser, près de 151 000 tonnes de produits de la pêche, pour une valeur de plus de 610 millions de dirhams.

RIU & Tikida inaugurent leur 6e hôtel au Maroc

medias24.com – 15/10/2019

 

RIU Hotels & Resorts a ouvert le RIU Tikida Palace Taghazout, hôtel 5 étoiles en formule tout compris 24 heures situé dans la zone de Taghazout Bay, à 18 km au nord de la ville d’Agadir.

RIU & Tikida inaugurent leur 6e hôtel au Maroc

L’hôtel, le 6e de RIU au Maroc en partenariat avec son partenaire marocain le groupe Tikida, s’étale sur 18 ha et dispose de 504 chambres, dont cinq suites luxueuses swim-up.

L’hôtel comprend un restaurant principal « Le Tara », et trois restaurants à thème, à savoir « Le Krystal »,  » Le steakhouse Bâbor » ouvert le soir, et « Le Musk », qui propose des spécialités marocaines.

Le RIU Tikida Palace Taghazout dispose de terrasses et jardins de plus de 45.000 m2 où se trouvent 5 piscines. Il dispose également d’un spa Tikida complet, en plus d’une salle de sport, d’un bain de vapeur, d’un sauna et d’un jacuzzi.

L’hôtel propose des animations pour les plus petits au RiuLand, des activités de loisirs en journée pour les adultes et un programme nocturne de spectacles et de musique en direct, en plus de nombreuses activités au studio RiuArt.

Avec l’ouverture du RIU Tikida Palace Taghazout, les deux partenaires possèdent désormais 6 hôtels au Maroc, dont 3 dans la zone d’Agadir, 2 à Marrakech et ce dernier à Taghazout. Pour la prochaine saison hiver 2019-2020, il est prévu de rénover entièrement le RIU Tikida Garden (Marrakech) et le repositionner en TUI Blue Tikida Garden, by RIU, pour adultes.

Agadir : 200 enfants ciblés par la mission chirugicale Operation Smile Morocco

lematin.ma – 15/10/2019

200 enfants ciblés par la mission chirugicale Operation Smile Morocco

À l’occasion de son 20e anniversaire, l’Operation Smile Morocco organise une nouvelle mission chirurgicale, du 30 octobre au 9 novembre à l’hôpital Hassan II d’Agadir. Cette mission a pour objectif de fournir à plus de 200 enfants des interventions chirurgicales qui changeront leur vie avec le concours de plus de 140 professionnels de la santé, des bénévoles venant de 18 pays différents. «Les inscriptions s’ouvriront le 1er et 2 novembre à l’hôpital Hassan II d’Agadir. Les diagnostics seront ensuite établis par une équipe médicale. À la suite de l’examen immédiat des dossiers, un comité médical élaborera une liste principale et une liste complémentaire de patients éligibles à une intervention chirurgicale durant la semaine du 4 au 8 novembre 2019», indique-t-on dans un communiqué
La mission se terminera le 8 novembre par un dîner de clôture offert par Operation Smile Morocco pour célébrer le 20e anniversaire, qui sera suivi par une séance de contrôle post-opératoire le 9 novembre dans le même hôpital. «Je suis très heureuse de célébrer aujourd’hui le 20e anniversaire de l’Operation Smile Morocco et de diriger cette équipe de nos généreux bénévoles dans plusieurs domaines médicaux. Grâce à eux, nous avons pu aider aujourd’hui 11.590 patients et nous prévoyons plus de 200 patients de cette mission d’Agadir. C’est ainsi que nous célébrons notre succès, en dépassant les attentes», a déclaré Fouzia Jbara Mahmoudi, vice-présidente et cofondatrice d’Operation Smile Morocco et vice-présidente régionale de la région MENA.

Concert pour la tolérance 2019 : Plus de 150.000 spectateurs attendus sur la plage d’Agadir

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 15/10/2019

Concert pour la tolérance 2019 : Plus de 150.000 spectateurs attendus sur la plage d’Agadir

Depuis 2005, le Concert pour la tolérance associe des artistes marocains, français et internationaux autour de l’universalité des valeurs de tolérance, de paix, de respect et de dialogue.

Le Concert pour la tolérance donne à nouveau rendez-vous à son fidèle public samedi prochain sur la plage d’Agadir. Il prévoit comme de coutume un plateau artistique riche devant réunir une constellation d’artistes de renommée mondiale.

L’événement organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI est devenu au fil des éditions une manifestation multiculturelle incontournable en faveur de la tolérance, de l’ouverture et du vivre-ensemble et se consolide comme le premier événement musical co-organisé par le Maroc et la France.

Pour cette nouvelle édition, une quinzaine des plus grands artistes marocains, français et internationaux, a répondu présent. Ainsi, les spectateurs retrouveront un plateau artistique éclectique, avec des artistes renommés tels que Fnaire, Douzi, Soprano, Black M, Vitaa & Slimane, Dadju, les New Gypsies, Gims, Patrick Fiori ou encore Yannick Noah.

En effet, depuis 2005, le Concert pour la tolérance associe des artistes marocains, français et internationaux autour de l’universalité des valeurs de tolérance, de paix, de respect et de dialogue.

L’événement porte haut les couleurs du Maroc, terre d’ouverture et confluent de nombreuses cultures qui ont fait son histoire et son identité. II attire lors de chaque édition plus de 150.000 spectateurs sur la plage et la corniche d’Agadir pour un magnifique spectacle gratuit.

Le concert est un événement produit par Electron Libre Productions et co-organisé par l’Association pour la tolérance, basée à Agadir et regroupant les représentants des partenaires officiels marocains de la manifestation : 2M, ONMT, Sofitel Hotels & Resorts, Royal Air Maroc, AIHA, Association des transporteurs d’Agadir, le Conseil régional du tourisme d’Agadir, la commune d’Agadir et la Région du Souss-Massa ainsi que de nombreux sponsors.

Notons que le Concert pour la tolérance, produit en partenariat avec 2M, réunit plus de 300 techniciens et invités qui mettent en commun leurs efforts au service d’un dispositif colossal digne des plus grands événements internationaux.

La production franco-marocaine mutualise les compétences, les moyens et les technologies au service d’un show unique. La manifestation doit également sa réussite à une large mobilisation des autorités locales et des citoyens gadiris qui, année après année, font preuve d’une hospitalité exemplaire et participent activement au succès de l’événement.

Pour rappel, ce rendez-vous majeur et porteur de l’image et des valeurs du Maroc à l’international bénéficie, depuis sa première édition, d’une visibilité sans cesse élargie, grâce notamment à un important dispositif de couverture médiatique national et international. Ce show exceptionnel est aujourd’hui regardé par des millions de téléspectateurs dans les quatre coins du globe.

%d blogueurs aiment cette page :