Archives de octobre 20th, 2019

À Marrakech, interpellation d’un Français soupçonné de réaliser des opérations de chirurgie sans autorisation

huffpostmaghreb.com – 20/10/2019

Selon une plaignante, il aurait effectué une intervention chirurgicale dans une chambre clandestine au sous-sol de sa résidence.

GWENGOAT VIA GETTY IMAGES

FAIT DIVERS – Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert, le 19 octobre matin, une enquête judiciaire au sujet d’actes criminels attribués à un citoyen français âgé de 73 ans, soupçonné d’avoir réalisé des opérations de chirurgie esthétique dans un lieu clandestin et exercice de la médecine sans autorisation au Maroc.

La préfecture de police de Marrakech avait reçu une plainte d’une citoyenne française, âgée de 49 ans, qui prétendait être parvenue à un accord avec un médecin de la même nationalité pour la réalisation d’une opération de chirurgie esthétique dans une clinique privée contre la somme de 4 000 euros, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

La citoyenne française a précisé que le médecin en question a effectué l’intervention chirurgicale dans une chambre clandestine au sous-sol de sa résidence située au quartier Annakhil à Marrakech.

Investigation

Les recherches et investigations menées ont permis l’interpellation du médecin objet de la plainte et la saisie d’un tampon encreur portant son nom avec la qualité de médecin en France, ainsi que du matériel médical, des médicaments et des produits pharmaceutiques, dans le garage de la villa qu’il loue et qui est supposée lui servir de lieu pour la réalisation d’opérations clandestines de chirurgie esthétique.

Le mis en cause a fait l’objet d’une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour vérifier les actes qui lui sont reprochés dont l’exercice de la médecine sans autorisation au Maroc, l’exploitation d’un cabinet clandestin pour réaliser des opérations chirurgicales, ajoute la même source. Il s’agit aussi de vérifier son éventuelle qualité de médecin et d’arrêter toute personne complice dans ces actes, conclut le communiqué.

Élevage de moules : Projet pilote en offshore dans le Souss-Massa

lematin.ma – 20/10/2019

Projet pilote en offshore  dans le Souss-Massa

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) poursuit l’exploration d’opportunités de développement des fermes aquacoles dans le Souss-Massa. Elle compte, en effet, étudier la faisabilité d’aménagement d’une ferme mytilicole (élevage de moules) sur filières en offshore dans cette région. Si l’Agence opte pour ce projet, c’est que la mytiliculture en offshore a été fortement sollicitée suite à l’appel à manifestation d’intérêt pour le développement de fermes aquacoles dans la région avec un total de 20 projets mytilicoles retenus sur 23 . D’où l’opportunité de développer un projet pilote sur cette filière.

Efficacité énergétique Maroc : ambition de créer 150.000 emplois à l’horizon 2030

atlasinfo.fr – 20/10/2019

Efficacité énergétique/Maroc : ambition de créer 150.000 emplois à l'horizon 2030

La stratégie nationale pour l’efficacité énergétique vise la création de 150.000 emplois à l’horizon 2030, selon le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.

La stratégie nationale pour l’efficacité énergétique, qui présente un intérêt pour les principaux secteurs consommateurs d’énergie notamment les bâtiments, l’industrie, les transports, l’éclairage public, l’agriculture et la pêche, ambitionne de créer un total de 150.000 emplois à l’horizon 2030, indique le ministère dans une note sur la répartition régionale de l’investissement, accompagnant le Projet de loi de finances 2020 (PLF 2020).

Elle vise également à réduire la facture énergétique de près de 250 milliards de dirhams (MMDH) et à éviter l’émission d’environ 125 millions de tonnes de gaz à effet de serre, relève la même source.

Ainsi, cette stratégie se décline à travers la mise en œuvre de plusieurs actions, notamment le programme d’efficacité énergétique dans les mosquées, fait savoir la même source, notant qu’à ce jour, 500 mosquées ont bénéficié du programme pour un montant de 6 millions de dirhams (MDH) répartis sur les villes de Tanger, Marrakech, Oujda, Casablanca, Fès, Rabat, Meknès, Salé et Agadir. L’étape suivante est d’équiper 2.400 mosquées avec un budget de 30 MDH dans la majorités des régions du Royaume.

Elle porte également sur la mise en place de systèmes solaires photovoltaïques dans les établissements d’éducation et les centres de santé dans le monde rural et sur l’installation des panneaux solaires au niveau de l’hôpital Ibn Sina à Rabat (Projet pilote). L’hôpital Ibn Sina de Rabat a bénéficié d’une centrale photovoltaïque de 150 kilowatts-crête permettant d’économiser 54% d’énergie.

Cette stratégie se décline en outre à travers l’économie de l’énergie dans la cité universitaire de Marrakech (Projet pilote), relève la note, précisant qu’une enveloppe budgétaire de 5,87 MDH a été consacrée à l’amélioration de l’éclairage, la production d’électricité par panneaux solaires et des chauffe-eaux solaires.

Plus de 220 000 personnes au Concert de la Tolérance à Agadir

par Malika Alami – lavieeco.com – 20/10/2019

Concert de la Tolérance à AgadirConcert de la Tolérance à Agadir

IMPRESSIONNANTE ! C’EST AINSI QUE L’ON PEUT QUALIFIER LA MARÉE HUMAINE QUI EST DESCENDUE À LA PLAGE D’AGADIR SAMEDI DERNIER POUR ASSISTER À LA 13 ÈME ÉDITION DU CONCERT DE LA TOLÉRANCE.

Selon les organisateurs, ce sont près de 220 000 personnes qui étaient présentes à cette soirée.

L’affluence est aussi due à la présence des touristes étrangers dans la station balnéaire et de visiteurs en provenance de Casablanca et de Rabat notamment, attirés depuis les premières éditions par la notoriété désormais reconnue de l’événement.

Succès total donc pour cette nouvelle édition. La grande mobilisation sur le terrain des forces de l’ordre et des autorités locales ainsi que des élus de la région a été aussi un élément majeur qui a contribué au succès de cette édition. Un bon point également pour les organisateurs et leurs partenaires qui ont tous été à la hauteur, tant au niveau logistique qu’au niveau programmation artistique. Dans l’organisation de cet événement phare, l’adhésion du public et son comportement exemplaire est aussi un ingrédient de taille dans sa réussite.

Comme les précédentes éditions, l’événement était placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Au cours de cette soirée mémorable, la station balnéaire a réuni de grands noms de la chanson. Il s’agit notamment de Soprano, Fnaire, Douzi, Black M, Vitaa et Slimane, Dadju, les New Gypsies, Patrick Fiori, Lartiste…

Depuis 2005, le Concert pour la tolérance associe des artistes marocains, français et internationaux autour de l’universalité des valeurs de tolérance, de paix, de respect et de dialogue. Le célèbre chanteur Soprano, clou du spectacle de cette édition, s’est dit touché d’être associé à cet événement. Le fait même que la rencontre se tienne à Agadir est pour lui ‘’spécial’’ et ‘’quelque chose de fort’’. Il dit dans ce contexte bien connaitre Agadir car il y séjourne souvent et y a des attaches. ‘’J’espère que tout le monde va comprendre le message à travers cette soirée: notre richesse, c’est la différence’’, ajoute-t-il.

Produit par Electron Libre Productions, l’événement est co-organisé avec l’Association pour la tolérance, basée à Agadir et regroupant les représentants des partenaires officiels marocains de la manifestation et des sponsors.

Cette synergie franco-marocaine permet de mutualiser les moyens et compétences pour réaliser un show hors du commun.

Pour rappel, l’Association pour la Tolérance a été créée en 2007 afin d’assurer la bonne organisation du concert. L’association regroupe des personnalités représentant plusieurs domaines. L’objectif de tous étant de pérenniser l’événement associé désormais à la ville d’Agadir. Pour la destination c’est une belle opportunité pour promouvoir ses potentialités touristiques auprès notamment de son premier marché émetteur étranger qu’est le marché français.

Cette programmation offrira, en effet, à Agadir une belle occasion pour faire sa promo. Elle permettra aussi de confirmer au niveau mondial l’image du Maroc, terre d’accueil de tolérance et d’ouverture.

Ceux qui ont manqué cette édition du concert de la tolérance pourront voir le show bientôt. Les chaines M6, W9, TV5 monde et 2 M diffuseront le spectacle. Les premières diffusions sont annoncées pour le mois de novembre. Une belle visibilité pour le Maroc et particulièrement pour Agadir  puisque ce show exceptionnel sera regardé par des millions de téléspectateurs à travers le monde.

SOIREE de REMISE des PRIX de la SEMAINE des TOURNOIS de l’UFE au SOFITEL THALASSA SEA and SPA

Ne pouvant être présent à cette remise des prix, c’est Jean-Claude Rozier qui m’a transmis le texte et les photos ci-dessous que je me fais un plaisir de publier :

Hier soir samedi 19 octobre avait lieu au SOFITEL THALASSA la remise des prix de la SEMAINE des TOURNOIS de l’UFE d’Agadir.

Durant toute la semaine, plus de 250 compétiteurs s’y sont rencontrés dans 7 disciplines sportives et culturelles parmi les 17 sections de l’UFE : Golf, Pétanque, Tennis de Table, Bridge, Tarots, Belote et Scrabble.

Près de 200 personnes assistaient à cette remise des prix dotée de nombreux lots offerts par les établissements et commerçants d’Agadir, et en présence de Mohammed AQQA, Directeur Général des SOFITEL d’Agadir.

Trois gros lots furent tirés au sort : deux billets d’avion aller-retour vers les Canaries offerts par la Compagnie BINTER CANARIAS , et une nuit en demi-pension offerte par le RIAD VILLA BLANCHE.

Le cocktail dînatoire qui clôturait cette soirée fut parfait au-delà de toute espérance : la disposition des lieux, le dressage des tables, le nombre et la beauté des différents buffets, la qualité, la quantité et la variété des mets offerts, la disponibilité et la gentillesse du personnel que ce soit aux buffets ou dans la salle, tout a été, je le répète, parfait du début à la fin.

L’expression qui revenait de table en table était « digne des mille et une nuits » !

Effectivement une soirée magnifique comme il en existe peu …mais dont on se souvient longtemps et auxquelles on a envie d’assister souvent !

Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix le Roi Mohammed VI de Tbourida

atlasinfo.fr – 20/10/2019

La Sorba dirigée par le Moqaddem Maher El Bachir, représentant la région de Casablanca-Settat, a remporté samedi la quatrième édition du Grand Prix le Roi Mohammed VI de Tbourida, dans le cadre du 12è Salon du cheval d’El Jadida.


La Sorba de Maher El Bachir (Settat) s’est adjugée le titre après avoir glané un total de 429.10 points au terme de cinq journées de compétitions. Elle a devancé la Sorba du Moqaddem Bouchaib Sebbar de la région Souss-Massa (Agadir) qui a réalisé un total de 423.03 points, et celle d’Abdeljalil Bouabbadi, représentant la région Beni-Mellal-Khénifra (Fkih Ben Saleh) qui a complété le podium à la faveur d’un score de 422.50 points.

Lors de la cérémonie de remise des prix, marquée par la présence notamment du gouverneur de la province d’El Jadida, Mohamed El Guerrouj, et du commissaire du Salon du cheval, El Habib Marzak, le président de la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE), Cherif Moulay Abdallah Alaoui, a remis le Grand Prix le Roi Mohammed VI de Tbourida au Moqaddem de la Sorba gagnante, Maher El Bachir, ainsi que des récompenses aux Sorbas ayant occupé la deuxième et troisième places. Dans une déclaration à la presse à cette occasion, Maher El Bachir a indiqué que « remporter ce Grand Prix n’était pas une chose facile », soulignant la rude concurrence menée par les douze Sorbas engagées dans la compétition. « Nous sommes restés concentrés et solidaires depuis le début de la compétition et j’ai essayé de pousser les membres de la troupe à redoubler d’efforts pour défendre notre titre », a-t-il expliqué.

Pour sa part, Bouchaib Sebbar, qui s’est adjugé la deuxième position, a estimé que la performance de sa troupe constitue un exploit notamment en la présence de Sorbas ayant cumulé énormément d’expérience. Le premier jour de cette compétition, organisée sous l’égide de la FRMSE, a enregistré l’entrée en lice de douze Sorbas (catégorie séniors) représentant toutes les régions du Maroc.

Il s’agit des sorbas de Dakhla-Oued-Ed-Dahab, Laâyoune-Saguia al Hamra, Drâa-Tafilalet, Rabat-Salé-Kénitra, Beni Mellal-Khénifra, Fès-Meknès, l’Oriental, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Marrakech-Safi, Dakhla-Oued Ouayoun-Laayoune-Sakia El Hamra, Tafilalet et Rabat-Salé-Kénitra et Beni Mellal-Khenifra, Fès-Meknès, Oriental et Tanger-Tétouan. Al Hoceima, Casablanca-Settat, Sous-Massa, Marrakech-Safi, Guelmim-Oued Noun.

Sept parmi les douze Sobas engagées s’étaient affrontées lors de la dernière édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels « Tbourida », dont le titre a été remporté par la Sorba du Moqaddem Maher El Bachir de la région de Casablanca-Settat.

Les Sorbas sont notées selon des critères déterminés par les juges de la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE), qui prennent en compte les prestations des cavaliers en termes d’expression cinétique (Hadda), de discipline, de maniement habile des fusils et de synchronisation des tirs sous la houlette du Moqaddem.

%d blogueurs aiment cette page :