Exposition « Visages à Réfléchir » d’Abdelkrim ElAzhar au Sous-Sol Art Gallery d’Agadir du 31 octobre au 21 novembre


Exposition du 31 octobre au 21 novembre 2019, Vernissage  le Jeudi 31 Octobre 2019 à 19h

« Visages à Réfléchir », étape du Souss, d’Abdelkrim Elazhar, regard sur les chers visages proposés dans des tableaux à petits formats.
Et ce, après les étapes de Azilah, Azemmour, El jadida, Zagoura, Casablanca, et Mohamedia. Dans cette exposition qui s’étend sur la période allant du 31 octobre au 21 novembre 2019. Elazhar renouvelle son rapport à travers une série de toiles relatant l’acte humain et festoie la création et ses multiples et diverses espèces. Et ce, par l’intermédiaire des témoignages scellant la relation dans ses dimensions temporelle et spaciale, du doyen de la création Ahmed Bouzfour et le critique d’art Rachid El Hahi.
Avec cet événement, l’exposition ambulante de l’artiste Abdelkrim Elazhar émanant des espaces d’Azemmour et les étendues des Doukkalas, fait irruption à la galerie « Le Sous-sol Art Gallery» d’Agadir Avec l’organisation d’une rencontre pour lecture d’une note autour de l’art plastique du doyen du roman Ahmed Bouzfour et un témoignage du romancier Abdelaziz Rachdi, avec la participation du critique plasticien Rachid El Hahi et de l’artiste plasticien Abdelkrim Elazhar

Regard sur les chers visages

Il est communément établi que l’art plastique est lié à la poésie. Mais, l’artiste plasticien Abdelkrim Elazhar est convenu d’en faire, par le biais de son exposition itinérante à petites échelles, un cérémonial en fête à l’adresse de la nouvelle.
Des toiles sous formes de romans, qui scintillent, étincellent, insinuent sans verser dans la redondance.
Le laconisme, la précision et l’abondance, tel sont les mots d’ordre de ses travaux.
L’artiste Elazhar congratule l’oeuvre littéraire ou encore les auteurs, en particulier le doyen Ahmed Bouzfour qui représente tout le monde. L’art plastique est une espèce littéraire à juste titre, sachant que toutes les espèces n’ont pas, en réalité, des frontières. Mais, elles peuvent toujours s’entremêler pour produire l’extase, celui d’intercepter le plaisir. Elazhar octroie ici dans l’exposition, son droit, à travers ce brassage. Bravo à cette prestation signée Elazhar et cette générosité créative d’un artiste

Catégories :Actualités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :