Archives de octobre 23rd, 2019

Simplifions la retraite à l’étranger !

lassuranceretraite.fr – 14/10/2019

logocnav.png

.

Grâce au nouveau service en ligne « Transmettre mon certificat de vie », vous n’avez plus qu’un seul document à compléter et à renvoyer pour justifier de votre existence auprès de toutes vos caisses de retraite.

Lorsque vous percevez votre retraite et que vous êtes expatriés, vous devez justifier de votre existence auprès de vos caisses de retraite. Le cas échéant, votre paiement peut être suspendu. Pour simplifier vos démarches et ne plus vous soucier des délais postaux pour transmettre votre certificat de vie, vos caisses de retraite vous proposent un nouveau service en ligne : « Transmettre mon certificat de vie ».

C’est simple ! Pour transmettre votre certificat de vie, il suffit de vous connecter à votre espace personnel sur lassuranceretraite.fr. Ensuite, faites compléter le formulaire par l’autorité locale compétente de votre pays de résidence, scannez-le ou photographiez-le, puis renvoyez-le en ligne !

Vous pouvez suivre l’avancement de votre démarche, à tout moment, depuis votre espace personnel.
Pour trouver facilement l’autorité locale compétente de votre pays de résidence, l’Assurance retraite a développé une carte interactive. Grâce à la géolocalisation, l’outil affiche les autorités locales proches de chez vous. Pour le découvrir, consultez notre page dédiée à la 
retraite internationale.

La cueillette du safran à Taliouine

La cueuillette du safran a commencé à Taliouine et nous sommes allés avec Marie-France et Jean-Jacques Lecreux voir nos amis Tommaso Diglio et Radia Rahou pour assister au ramassage des fleurs de crocus.

Nous sommes partis  lundi en début d’après-midi et arrivés à l’Auberge Askaoun de Hamid dans l’après-midi.

pour terminer la journée, visite au calligraphe Moulid Nid Ouissadan :

 

Un exemple de calligraphie qui illustre la libération de la femme :

Visite ensuite à un maroquinier qui fabrique chaussures, sacs… en partie à partir de matériaux de récupération, vieux jeans, plastique…

Après une bonne nuit à l’Auberge, il faut sortir du lit de très bonne heure pour être au lever du soleil à la safranière située à une vingtaine de kilomètres.
Arrivés sur place, il fait froid : 6°, avec du vent en plus ! mais les les crocus sont bien fleuris :

et d’autres fleurs vont bientôt sortir :

La cueillette a commencé, Nicole et Marie-France sont mises au travail avec Tommaso :

La position n’est pas très confortable pour le ramassage !

Leur chant : « Safran, où es-tu safran, safran où es-tu caché ? je te cherche pour les fiancés… »

Arrêt pour le casse-croûte pour tout le monde vers 10 H 30 : Salade de tomates sardines oignons, Confiture d’abricot mélangée avec de l’huile d’olive (surprenant, mais c’est bon !) Pain, thé au safran.

Et tout ça, dans la bonne humeur et les rires :

 

 

La récolte du début de la matinée 13 kg de fleurs :

Puis reprise du travail :

Les fleurs de crocus :

Et les bulbes de crocus :

Encore une belle récolte pour la fin de la matinée :

Et, pour finir, nous nous retrouvons tous chez Radia pour déguster le bon repas que Saadia, la soeur de Radia nos a préparé :
(Au fond, c’est Matteo, le fils de Tommaso)

Poulet (au safran, bien sûr), de délicieuses salades composées, coings, et pour le dessert, msemen avec confitures d’orange au safran, de prune au safran, ou miel au safran et, évidemment pour terminer, thé au safran !
Une bonne cure de ce délicieux épice qui demande, comme on l’a vu, un travail énorme !

Une excellent journée, merci à tous, à Tommaso, Radia, Hamid, Moulid Nid Ouissadan, Hassan Assoughay…

%d blogueurs aiment cette page :