Sahara : Le poste-frontière El Guergarate de nouveau bloqué par des contrebandiers


yabiladi.com – 23/10/2019

Des tentes que les contrebandiers grévistes auraient montées à proximité du passage frontalier d’El Guergarate. / Ph. Futuro Sahara

…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/84759/sahara-poste-frontiere-guergarate-nouveau-bloque.html

Depuis jeudi dernier, l’unique passage frontalier entre le Maroc et la Mauritanie, El Guerguerate, serait ponctuellement perturbé par les manifestations de contrebandiers pro-Polisario. Ils manifestent contre les décisions prises par les douanes marocaines et mauritaniennes qui auraient, selon des médias proches du mouvement séparatiste, impacté leurs activités.

La semaine dernière, le média Futuro Sahara a rapporté le témoignage de l’un des contrebandiers qui organisent cette «protestation». Il raconte comment le mouvement est né dans les camps de Tindouf avant que ses instigateurs ne décident de se déplacer, le 16 septembre dernier, à El Guerguerate pour manifester. Il affirme aussi, dans une tentative de blanchir le Front Polisario de tout soupçon d’implication, que «des soldats du Front, à 12 kilomètres d’El Guerguerate» auraient tenté de les dissuader. Il a aussi affirmé que les protestants revendiquent «la libération du groupe de Gdeim Izik et l’arrêt du pillage des ressources naturelles».

Ce mercredi, le journal Al Ahdath Al Maghribiya a rapporté que ces contrebandiers ont «immobilisé la circulation sur la route reliant la zone tampon à El Guerguerate et à la Mauritanie». «Les grévistes, qui ont installé des barrages filtrants, interdisent le transit des camions et ne laissent passer que les personnes et les voitures», poursuit le média.

De son côté, l’Association des conditionneurs d’agrumes au Maroc (ASCAM), basée à Agadir, a lancé un appel aux autorités pour une «intervention rapide afin de trouver une solution à la situation».

Mais il semble que les autorités aient déjà tenté une première intervention. Futuro Sahara, citant les contrebandiers, a rapporté que le Maroc et la Mauritanie auraient en effet tenté de «restreindre l’arrivée de denrées alimentaires vers les grévistes».

Les blocages que connaît régulièrement ce poste-frontière ont été au menu d’une réunion, le 7 octobre, entre le ministre mauritanien de l’Equipement des transports, Mohammadou Ahmadou, et l’ambassadeur du Maroc, Hamid Chabar. Une mobilisation qui est la conséquence directe de pressions européennes ayant abordé la question avec les officiels de Nouakchott.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :