Archives de décembre 7th, 2019

Quelques autres photos du Marché de Noël

Deux autres de nos envoyés spéciaux étaient également au Marché de Noël : Jean-Louis Epinoux et Annie qui ont eu la gentillesse de nous envoyer des photos qu’ils ont prises sur place :

 

Rectification Marché de Noël

Pour tous ceux qui ont reçu par Mail la notification de nouvel article émise directement par le blog, il manque quelques photos à la fin du reportage : celles qui concernent le stand de l’Association des sourds d’Agadir (elles me sont parvenues un peu plus tard que les autres et ont été ajoutées, mais le mail était déjà parti !).
Les photos sont bien sur le blog et vous pouvez voir l’article complet en cliquant sur le lien suivant :

https://wp.me/p6fgGS-ag7

 

Cette semaine à l’Institut français d’Agadir !

Agadir

Cette semaine à l’Institut français d’Agadir !

FAHIM

Ciné France Maroc

FAHIM

Mardi 10 décembre à 19h

Institut français d’Agadir

De : Pierre-François Martin-Laval
Avec : Assad AhmedGérard DepardieuIsabelle Nanty ...
Genres : BiopicDrameComédie
Date de sortie : 16 octobre 2019
Durée : 108′
Forcé de fuir son Bangladesh natal, le jeune Fahim et son père quittent le reste de la famille pour Paris. Dès leur arrivée, ils entament un véritable parcours du combattant pour obtenir l’asile politique, avec la menace d’être expulsés à tout moment. Grâce à son don pour les échecs, Fahim rencontre Sylvain, l’un des meilleurs entraîneurs d’échecs de France…
Entrée gratuite pour les adhérents / 30 DH pour les non-adhérents

Ciné France Maroc

PARASITE

Jeudi 12 décembre à 19h

Amphithéâtre de la Chambre de Commerce d’Agadir

De : Joon-ho Bong
Avec : Kang-Ho SongWoo-sik ChoiPark So-Dam
Genre : Thriller
Date de sortie : 5 juin 2019
Durée : 132′
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.
Parasite est présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2019, où il remporte la Palme d’or à l’unanimité. Il est le premier film coréen à obtenir cette récompense.
Entrée gratuite pour les adhérents / 30 DH pour les non-adhérents
Parasite
WATA!affiche

Spectacle

WATA

Vendredi 13 décembre à 15h

Ecole Al Bita à Oulad Teima

Samedi 14 décembre à 12h

Centre culturel Les Etoiles du Souss

Samedi 14 décembre à 17h30
Institut français d’Agadir
WATA ! est une mélodie tout droit sortie du néant, accompagnée par une scénographie construite à partir de déchets en plastique, de la récupération et une bonne dose d’imagination.
Le spectacle est sans paroles; à leur place
musique, rythme, mouvement, chant; et
encore : tous les arts de la scène confondus !
Entrée libre
Institut Français du Maroc – Site d’Agadir
Rue Chenguit-Nouveau Talborjt
BP 341 – 80001 – Agadir
T 0528841313

Le Marché de Noël à la Medina Coco Polizzi

le 07/12/2019 – Par notre envoyée spéciale Lita

Comme tous les ans, le Marché de Noël se tenait à La Medina Coco Polizzi et c’est Coco Polizzi lui-même qui accueillait les nombreux visiteurs d’aujourd’hui :

Les organisatrices : les deux Martine

Le stand de Jenyfer : macramé, porte tétine…

Leahh jewels : bijoux, sirop de safran du chef Abdelahahd :

Stand Othmane et Yasmine truffes au chocolat, marque-pages et savon avec un bijou caché à l’intérieur.

Le stand Art Modeste :

Esprit Matières : les luminaires cactus d’Emmanuel :

et Lita, et les tortues :

Assia Home, linge de maison, broderie à la main :

 

Idées vagues… bijou nouveau !

Coopérative Dar Joumana :

Savons naturels avec riz intégré ou café, curcuma…

Nadège, Terre des huiles : toutes les huiles essentielles :

Ventes au profit des animaux abandonnés d’Azrarag (chiens, chats, ânes…)

L’Association le Coeur sur la Patte : Michèle et ses collaboratrices :

Les boucles d’Airelle :

L’Atelier de Manue :

Smoods’ Tendances : écharpes et sacs, tricot main :

Les confitures :

Art Doux :

Lilou et ses crèches :

Gourmandises à déguster sans modération :

Les soeurs Paola et Claudia Polizzi  : Sacs CD (nouveauté)

L’univers d’Asmaa :

Atika : lessives, savons de toutes sortes…

Aloe Vera  :

Tiens ! Patricia ! Un plaisir de te voir !

Participation de Jean-Daniel :

La Case B. : Bérénice propose des luminaires set des créations artisanales africaines.

L’Association de sauvegarde et protection des sourds d’Agadir

LAÂYOUNE : RÉUNION PRÉPARATOIRE DES ASSISES DE LA RÉGIONALISATION AVANCÉE

fr.le360.ma – 06/12/2019

Laâyoune

Une réunion préparatoire des assises de la régionalisation avancée, prévues les 20 et 21 décembre à Agadir, s’est tenue vendredi matin à Laâyoune.

Le wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslem Bekrate, a souligné que le Maroc a fait le choix courageux de la régionalisation avancée pour bâtir une société démocratique et solidaire et mettre en place un modèle de développement qui garantit des conditions de vie digne à ses citoyens.

Il a ajouté que pour réussir ce chantier, les pouvoirs publics ont adopté une approche participative qui accorde un grand intérêt aux citoyens, aux élus, aux acteurs économiques et politiques au niveau territorial local.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, a placé la régionalisation avancée au coeur de son édifice institutionnel pour satisfaire les aspirations de ses citoyens et réaliser le développement escompté.

Pour M. Bekrate, ces premières assises nationales de la régionalisation avancée, qui réuniront des élus, des responsables politiques et des experts marocains et étrangers, est un « événement historique » pour se pencher sur les progrès réalisés dans la mise en oeuvre de ce chantier stratégique ainsi que sur les contraintes qui limitent son succès.

Les participants à cette réunion préparatoire vont tenter d’enrichir les thèmes qui seront débattus lors de ces assises, en particulier le cadre juridique de la régionalisation avancée et le transfert des compétences, et de faire le bilan des premières années de mise en oeuvre de ce grand chantier en tant que nouveau cadre de la gouvernance territoriale.

La concrétisation du chantier de la régionalisation avancée avait démarré avec les élections d’octobre 2015 et la mise en place des nouveaux conseils régionaux dans le cadre de la loi-organique n° 111-14 relative aux régions, promulguée en juillet 2015.

L’ARGANIER, UNE ESSENCE ORIGINALE DU MAROC À PROMOUVOIR

agrimaroc.ma – 07/12/2019

congrès international arganier agadir

Reconnue comme réserve de biosphère depuis 1998, l’arganier constitue la deuxième essence forestière du Maroc, après le chêne vert et juste avant le thuya. L’arganeraie s’étend sur plus de 800.000 ha et joue un rôle socio-économique et environnemental important.

En effet, l’arganeraie assure la subsistance de près de 2 millions de personnes, dont approximativement un million en milieu rural. Les différentes productions de l’arganeraie fournissent plus de 20 millions de journées de travail, dont 7,5 millions de journées essentiellement féminines pour l’extraction de l’huile d’argan.

Ces dernières années, la filière a connu une évolution remarquable grâce à la politique volontariste menée par le gouvernement marocain et la société civile en faveur du développement de l’arganier.

Marché de l’huile d’argan biologique

L’analyse de la chaîne de valeur de l’arganier permet de relever que l’amont de la filière connait une forte concurrence sur l’acquisition de la matière première entre les coopératives d’une part et les opérateurs privés d’autre part. La valeur ajoutée est donc concentrée au niveau de l’aval de la filière.

C’est dans ce contexte que se tiendra la 5ème édition du Congrès international de l’arganier à Agadir les 10 et 11 Décembre 2019. Organisé par l’agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier, cette édition sera placé sous le thème de “Capital naturel de l’arganier, valeur et valorisation”. Ainsi, elle vise le partage des connaissances scientifiques et techniques entre différents acteurs agricoles nationaux et internationaux… et la contribution à la mise en oeuvre du Contrat Programme de la filière de l’arganier sur des bases scientifiques solides.

ATD : Une notaire d’Agadir poursuit l’administration fiscale en justice

par Malika Alami – lavieeco.com – 06/12/2019

justice

UNE DÉCISION DE JUSTICE DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA VILLE ORDONNE LA RESTITUTION IMMÉDIATE DES FONDS PRÉLEVÉS PAR LE FISC.

C’est bien connu, notamment du tissu économique, l’avis à tiers détenteur (ATD) est une mesure de recouvrement qui permet au Trésor l’attribution immédiate des créances mises à la charge des contribuables et qui sont détenues par des dépositaires et tiers détenteurs. C’est ce que dispose en substance le code de recouvrement dans son chapitre V en matière des obligations des dépositaires et tiers détenteurs (Dahir n° 1-00-175 du 28 moharrem 1421 portant promulgation de la loi n° 15-97 formant code de recouvrement des créances publiques, B.O du 1 juin 2000). Les notaires sont de ceux qui ne peuvent remettre ce qu’ils détiennent aux créanciers et autres personnes ayant droit de percevoir les sommes déposées qu’après justification du paiement des impôts et taxes dus par les personnes auxquelles ces fonds sont destinés. Ce mécanisme de recouvrement bien que légal peut être cependant attaqué devant les juridictions et frappé de nullité avec la restitution des fonds prélevés.

Le litige qui oppose ces derniers jours une notaire d’Agadir à l’administration fiscale est intéressant à exposer dans ce contexte. ‘’Ma cliente a été notifiée le 14 novembre dernier 2019 d’un ATD au profit de l’administration fiscale contre une personne ayant vendu un bien dont l’acte a été établi en son étude. L’ATD a été suivi d’une mise en demeure en date du 15 novembre demandant le versement des sommes acquises au vendeur dans un délai de 72 heures’’, indique Me Ali Lachgar Essahili, avocat de la notaire interpelée dans ce dossier. Alors que cette dernière considérait que les sommes réclamées n’était pas encore acquises au vendeur, le transfert de propriété n’étant pas encore réalisé, elle est notifiée le 20 novembre dernier d’un jugement du tribunal administratif d’Agadir rendu le 19 novembre, ordonnant l’arrêt de la procédure de recouvrement forcé et la main levée de l’ATD en question, suite à une action en justice du contribuable concerné.

Malgré cette décision de justice, le 22 novembre une mise en demeure valant dernier avis sans frais du receveur de l’administration fiscale lui demande de verser tout de même les sommes en souffrance. Le fisc face à la décision de justice lui notifie que ‘’le jugement rendu ne prévoit pas le non virement des sommes détenues par vos soins avant la notification du dit jugement’’. ‘’C’est ainsi que suite à cette mise en demeure et sans considération au jugement rendu le 19/11/2019, la direction régionale des Impôts a notifié à la banque de ma cliente un nouvel ATD sur son compte auprès de CIH BANK. La banque en question a notifié à la cliente cet ATD le 26 novembre 2019’’, précise Me Lachgar Essahili. La notaire dit s’être alors pourvue en justice et bien qu’un nouveau jugement, ait été notifié à la direction des Impôts et à la banque en question le même jour, c’est-à-dire le 26 novembre, ordonnant la main levée de ce nouvel ATD, le fisc continue à réclamer les sommes en souffrance. Questionnés sur le sujet, des représentants de l’administration des impôts arguent pour leur part que l’ATD a été exécuté le 25 novembre, le jugement suspendant l’ATD ayant été notifié que bien après. ‘’Pourtant la banque intervenante dans ce dossier n’a informé la cliente que le 28 novembre dernier qu’elle est contrainte d’exécuter le virement demandé et c’est ce qu’elle nous informe le même jour avoir fait’’, indique l’avocat documents à l’appui.

Mais la justice a très vite tranché dans cette histoire. Un jugement en référé du président du Tribunal Administratif d’Agadir en date du 03/12/2019, ordonne au fisc la restitution immédiate à la notaire plaignante des sommes perçues sous une astreinte de 20.000 DH par jour à l’encontre de l’administration fiscale en cas de non exécution à partir de la date de notification. Me Lachgar Essahili explique dans ce cadre: ‘’Dans sa décision, la justice rappelle que dans le précédent jugement concernant ce litige, elle avait ordonné l’arrêt de la procédure de recouvrement forcé et la main levée de l’ATD en question. Aussi poursuivre les sommes en souffrance à travers un nouvel ATD sur les comptes de la notaire, c’est vider de son sens le premier jugement rendu’’. Pour l’avocat, ‘’cette décision de justice prouve que pour concilier les intérêts du contribuable et ceux de l’administration fiscale et renforcer la confiance entre eux, le mécanisme de l’ATD, doit être soumis à un contrôle judiciaire’’.

Des juges et des professionnels du sport débattent à Agadir des moyens pour lutter contre le hooliganisme

libe.ma – 07/12/2019

Des juges et des professionnels du sport débattent  à Agadir des moyens pour lutter contre le hooliganisme
Une rencontre nationale sur les actes de hooliganisme dans les stades a été tenue, jeudi à Agadir, à l’initiative du bureau régional de l’Amicale Hassania des magistrats de la ville.
Initiée en partenariat avec la Fédération Royale marocaine de football (FRMF) et le Club Hassania d’Agadir-section football, cette manifestation s’est déroulée en présence d’un parterre d’acteurs issus des mondes de la justice, des médias, de la recherche scientifique, de la sécurité et de la gestion sportive.
Intervenant à cette occasion, le premier président de la Cour d’appel, Abdellah El Jaafari, a indiqué que le hooliganisme est un fléau qui porte atteinte aux nobles valeurs du sport et nécessite des approches globales et complémentaires pour y faire face.
Les approches répressive et sécuritaire, à elles seules, sont insuffisantes pour lutter contre les effets négatifs de ce phénomène, a relevé M. El Jaafari soulignant dans ce sens la nécessité de mettre en place de nouvelles approches associant la famille, les médias et la société civile.
Pour sa part, le procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Agadir et directeur régional de l’Amicale Hassania des magistrats de la ville, Abdelkarim Chafai, a précisé que cette réunion permettra d’étudier le hooliganisme sous différentes approches et de faire connaître la stratégie de lutte contre ce phénomène.
Dans une allocution lue au nom de la Fédération, l’accent a été mis sur l’importance de lutter contre le hooliganisme selon une approche globale et de prendre des mesures proactives contre ces actes.
De son côté, le président du Hassania d’Agadir, Habib Sidinou, a passé en revue certaines mesures entreprises par les pays étrangers pour lutter contre ce fléau, rappelant les facteurs majeurs du hooliganisme dans la ville d’Agadir.
La séance d’ouverture de cette rencontre nationale a été marquée notamment par la présence du wali de la région Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Ou Tanane, Ahmed Hajji, du président du bureau central de l’Amicale, de membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ainsi que de responsables judiciaires.

Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir. Troisième bureau régional de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement

par A. Halimi – libe.ma – 07/12/2019

Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir
Après Casablanca et Tanger, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a inauguré, lundi 2 décembre à Agadir, son troisième bureau régional qui couvre les régions de Souss-Massa et Marrakech-Tensift.
L’ouverture officielle de cette nouvelle antenne de la BERD a été marquée par la présence du vice-président de la BERD, Alain Pilloux aux côtés de Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, du wali de la région, du président du Conseil régional  et de nombreux responsables et acteurs économiques
Cette nouvelle antenne a pour objectif de soutenir les PME des deux régions afin de leur permettre de consolider leur présence au niveau national et international.
A cette occasion, M. Pilloux a déclaré : «L’ouverture de notre bureau à Agadir vise également à développer l’économie marocaine en renforçant nos activités et en favorisant l’intégration régionale. Ces mesures stimuleront la création d’emplois».
De son côté, Claudia Wiedey, ambassadrice et chef de la délégation de l’UE au Maroc, a souligné que «l’UE, qui finance le programme de conseil aux petites entreprises de la BERD, se félicite de la création de ce nouveau bureau à Agadir. Il s’appuie sur le savoir-faire de la BERD et offrira au quotidien des services de conseil aux PME des régions Souss-Massa et Marrakech-Tensift afin de renforcer leur potentiel économique ». Et d’ajouter que l’Union européenne se réjouit d’être un partenaire pour la croissance et la compétitivité de l’économie locale en participant à la régionalisation avancée au Royaume.
Pour sa part, Marie-Alexandre Veilleux-Laborie, directrice de la BERD au Maroc, a souligné que la dimension régionale est au cœur de la stratégie de la banque. Celle-ci permettra une meilleure proximité avec les PME au niveau de la formation, du financement, du coaching et de l’appui technique.
De son côté, Bachir Ahchmoud, membre de la CCIS-Agadir,  a indiqué que «la création de ce bureau régional de la BERD à Agadir est une nouvelle opportunité pour la promotion du tissu économique et industriel de la région à travers les PME ».
Depuis 2012, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement a financé 64 projets au Maroc. De nos jours, la Banque a soutenu et accompagné 600 PME par le biais de son programme de conseil aux petites entreprises, une initiative financée par l’UE sous forme de services.
%d blogueurs aiment cette page :