Maroc – Les acquis et résultats de la recherche sur l’arganier capitalisés au congrès international d’Agadir

afriqueactudaily.com – 11/12/2019

Le ministre marocain de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a ouvert le lundi 9 décembre, à Agadir, la 5e édition du Congrès international de l’arganier. Placé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, il est organisé par l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA), en partenariat avec l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et l’agence allemande de coopération, le GIZ. Cette édition de synthèse, de capitalisation des acquis et résultats de la recherche scientifique sur l’arganier et l’arganeraie ambitionne d’examiner les rôles joués par les ressources de la Réserve de biosphère des arganeraies (RBA), en particulier l’arganier, dans le développement et la création de richesse. Des travaux auxquels prennent part d’éminents chercheurs internationaux, des acteurs économiques et des responsables gouvernementaux sortiront de nouvelles orientations pour le développement de la filière, notamment en matière de valorisation du capital naturel de la RBA en mettant en lumière l’importance de cet écosystème.

L’arganier (Argania spinosa L.) est un arbre endémique du Maroc, pivot d’un système agro-sylvo pastoral unique qui s’étend sur une superficie de 830 000 hectares environ dans les régions semi-aride à aride atlantique du Maroc. Cet écosystème, aux utilités et rôles multiples, offre de grandes potentialités pour l’amélioration du niveau de vie des populations rurales. Dans le cadre de l’accompagnement de la mise en œuvre de la filière arganier, des activités de recherche sont menées pour répondre aux orientations du Plan Maroc Vert. A ce jour, des résultats de recherche importants ont été atteints. Il s’agit notamment, de l’inscription en 2018 de six variétés d’arganier caractérisées par leur large adaptation et par leur précocité de production au catalogue officiel.

En marge des travaux, le ministre Aziz Akhannouch a signé avec la Fédération interprofessionnelle de la filière de l’argane (FIFARGANE) une convention portant sur la mise à niveau de l’interprofession. Il a aussi présidé la signature d’une convention entre la FIFARGANE et la Fédération interprofessionnelle du bio au Maroc (FIMABIO) pour la promotion du label Bio des produits de l’argane.

Par ailleurs, les meilleures recherches sur l’arganier ont été primées sous ses yeux, dans le cadre du Prix de jeunes chercheurs qui a pour objectif de promouvoir et de développer une recherche d’excellence par les jeunes chercheurs, doctorants et mémorisants. Ainsi, ce sont au total six prix et distinctions qui ont été décernés aux meilleurs travaux de recherche, toutes disciplines confondues. Il s’agit de trois jeunes vainqueurs en catégorie Master-Mémoire d’ingénieur (Soufiani Meriem, Bar Marouane et Boukyoud Zineb) et trois autres en catégorie thèse de doctorant (Mouhaddab Jamila, Bourhim Thouria et Metougi Mohamed Louay). Pour la mise en œuvre de ce contrat programme, l’ANDZOA a adopté plusieurs programmes parmi lesquels le programme de réhabilitation de l’arganeraie et le programme d’arganiculture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.