Archives de décembre 25th, 2019

Souss-Massa : Amara fait le point sur les projets routiers et hydrauliques

laquotidienne.ma – 24/12/2019

Le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, s’est enquis récemment, au niveau de la région Souss-Massa, de l’état d’avancement de projets routiers et hydrauliques.

Le ministre a procédé également à l’inauguration du nouveau siège du centre de l’immatriculation de Taroudant, dont le coût global est de 5,6 millions de dirhams, construit sur une superficie couverte totale de 707 M2.

Ledit centre vise la modernisation des équipements administratifs, l’amélioration de l’accueil et de l’ergonomie de travail, ainsi que la mise à niveau des services rendus aux citoyens.

Par la suite, Amara a procédé au lancement de la première phase du projet de traitement de l’environnement de la route provinciale 1713, reliant Lamnizla à Argana sur une longueur d’environ 13 km, pour un coût de 23 millions de dirhams.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de traitement des dégâts de crue du ministère.

Le ministre s’est rendu aussi au chantier d’aménagement de la route provinciale 1705 reliant Dkhila au barrage Abdelmoumen sur une longueur de 32 km.

Cette opération, dont le coût s’élève à environ 37 millions de dirhams, est la dernière du 2ème Programme national des routes rurales (PNRR2) de la province de Taroudant, et vise le désenclavement de 17 douars relevant des communes de Dir et d’Argana, ainsi que le développement du tourisme de montagne et de l’économie régionale.

Une visite a été effectuée, aussi, au chantier de construction du barrage Sidi Abdallah, situé sur l’Oued El Ouaer, un important ouvrage hydraulique, dont la mise en eau est prévue en octobre 2020, et qui servira à mobiliser les ressources en eau pour l’irrigation des zones agricoles situées à l’aval sur une superficie d’environ 1.000 hectares.

Le barrage, dont les travaux ont atteint un taux d’avancement de 75%, permettra également l’approvisionnement en eau potable des agglomérations avoisinantes et assurera la protection contre les inondations.

Une autre visite a été effectuée, également, au barrage Abdelmoumen sur l’Oued Issen.

Construit en 1981 avec une capacité de 198 millions de m3, ce barrage contribue actuellement à couvrir environ 40% des besoins en eau potable de la ville d’Agadir et des centres avoisinants ainsi que l’irrigation du périmètre irrigué d’Issen.

Les artisans du Souss-Massa veulent tirer profit des festivités de fin d’année

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 24/12/2019

Les artisans du Souss-Massa veulent tirer profit des festivités de fin d’année

La ville d’Agadir accueille du 24 au 31 décembre la septième édition du Salon régional de l’artisanat de la région Souss-Massa, et qui connaît la participation de plus de 100 exposants. Cette édition se tient sous le thème «la commercialisation; un levier pour la promotion des produits de l’artisanat de la région Souss-Massa». Le timing choisi pour cet événement qui coïncide avec la fin de l’année n’est pas fortuit, mais vient pour permettre aux artisans gadiris de tirer profit de la forte affluence de touristes étrangers que connaît la destination Agadir lors de cette période.

Organisé par la Chambre d’artisanat de la région du Souss-Massa en partenariat avec la Maison de l’artisan, en coordination avec la Direction régionale de l’artisanat, le Salon regroupe quelque 110 stands représentant des associations et des coopératives issues des provinces de Chtouka Ait Baha, Taroudant, Tiznit, Tata, Inzegane Ait Melloul et Agadir Idaoutanane, ainsi que des exposants venus de différentes régions du Royaume. Sur une superficie de 2000 m2, aménagée à la place Les Dunes, les visiteurs marocains et étrangers auront l’occasion de découvrir et apprécier les produits des différentes filières de l’artisanat local et national. Les différents stands mettent en valeur les produits d’artisanat de cuivre, d’habits traditionnels, de tapis, de bois et de cuir, ainsi que des produits du terroir. Au programme figurent également des ateliers destinés aux professionnels sur des thèmes liés au développement de leur métier, la valorisation des produits, la commercialisation, la qualité ainsi que des conférences scientifiques. Le Salon verra l’organisation d’une cérémonie en hommage à d’anciens artisans et des acteurs opérant dans le domaine de l’artisanat dans la région, ainsi que la remise de certificats de participation aux maîtres artisans.

D’après ses initiateurs, «ce Salon est une plate-forme idoine pour valoriser les produits de l’artisanat et permettre aux artisans et artisanes de commercialiser leurs produits et d’améliorer leur revenu. Il entend aussi favoriser l’échange et permettre aux artisans de la région du Souss-Massa de s’ouvrir sur d’autres nouveautés et techniques utilisées dans ce domaine». Pour rappel, l’Agence régionale d’exécution des projets de la région du Souss-Massa a déjà programmé trois ambitieux projets pour booster le secteur de l’artisanat au niveau de cette région. Il s’agit de la réalisation d’une zone d’activités artisanales, d’un centre d’appui technique dans le domaine de la bijouterie et d’un village de potiers. Ces projets très attendus par les artisans locaux s’inscrivent dans le cadre du Plan de développement régional de l’artisanat (PDRA) qui vise entre autres à mettre en place des outils permettant d’aider les artisans de la région à améliorer les aspects de leur production et par conséquent améliorer leur niveau de vie et ce par la construction d’infrastructures de production, de promotion et de formation à leur profit.

AUTOROUTES: VOICI POURQUOI LA CIRCULATION SERA SUSPENDUE DANS LE SENS CASABLANCA-AGADIR

Par Ayoub Khattabi – le360.ma – 24/12/2019

Autoroutes Maroc © Copyright : DR

Dans un communiqué, la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) informe les usagers de l’autoroute Casablanca-Agadir que les travaux de renforcement de la chaussée, au niveau du PK 198, auront lieu de 8h du 25 décembre 2019, à 18h du 26 décembre 2019.

La circulation sera ainsi provisoirement suspendue dans le sens Casablanca-Agadir.  Voici les itinéraires alternatifs proposés par ADM:

-Les automobilistes empruntant l’autoroute en provenance de Casablanca et à destination d’Agadir sont priés de quitter l’autoroute au niveau de la gare de péage Palmeraie et de choisir entre:

-Faire demi-tour au  niveau du premier giratoire après la barrière de péage pleine voie de Marrakech Palmeraie et de reprendre l’autoroute via la même gare de péage en s’insérant par le premier échangeur vers Agadir.

-Emprunter la route nationale 9, puis la route périphérique de la ville de Marrakech liant la nationale 9 et la nationale 7 et la nationale 7 vers l’échangeur de Tamansourt.

«La Société Nationale des Autoroutes du Maroc a procédé à l’installation de panneaux de signalisation aux endroits appropriés pour faciliter la circulation et s’excuse de la gêne occasionnée par ces travaux visant à renforcer davantage la sécurité autoroutière», précise le communiqué.

Agadir : Saisie de plus d’une tonne et demi de chira dans un camion frigorifique

medias24.com – 24/12/2019

Le service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir a procédé à la saisie d’une tonne et 770 kilogrammes de chira à bord d’un camion frigorifique.

Agadir: Saisie de plus d'une tonne et demi de chira dans un camion frigorifique

 

Le service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir a procédé, mardi 24 décembre, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à la saisie d’une tonne et 770 kilogrammes de chira à bord d’un camion frigorifique.

Cette opération sécuritaire conjointe, menée dans la région de Tikiouine, près d’Agadir, a permis la saisie du camion chargé de la drogue et l’interpellation du conducteur et de son accompagnateur, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, faisant savoir qu’après la vérification de leurs identités, l’un des deux individus arrêtés s’est révélé aux antécédents judiciaires.

Les deux mis en cause, âgés de 44 et 28 ans, ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d’identifier tous les autres individus éventuellement impliqués dans cette affaire, et déterminer ses ramifications et liens potentiels avec les réseaux internationaux criminels de drogue et de psychotropes, conclut la DGSN.

%d blogueurs aiment cette page :