Archives de janvier 26th, 2020

Le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020 – 2027

Vidéo d’un volet de l’émission de notre ami, un fidèle d’Agadir, Daniel Van Wylick, Directeur éditorial du groupe de presse Rossel (Le SoirLe Soir Magazine, et lesoir.be), avec comme invité M. Gilles Pargneaux, Président de la Fondation EUROMEDA (Europe, Méditerranée, Afrique) et vice-président de la commission environnement, santé et sécurité alimentaire, membre des commissions affaires étrangères, contrôle budgétaire ainsi que sécurité et défense au Parlement européen.

Le sujet abordé est la mise en oeuvre du programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020 – 2027 lancé par Sa Majesté le Roi Mohamed VI il y a quelques jours.

Pro Taghazout Bay : Les surfeurs goûtent aux belles sensations des vagues de la plage d’Anza

fr.hespress.com – 25/01/2020

Pro Taghazout Bay : Les surfeurs goûtent aux belles sensations des vagues de la plage d’Anza

Un parterre de surfeurs marocains et internationaux se sont donnés rendez-vous, samedi à la plage d’Anza à Agadir, à l’occasion de l’ouverture des compétitions de la première édition du « Pro Taghazout Bay », étape du Qualifying Series 2020 de la World Surf League.

Pour le premier tour de cette Compétition, quelque sept surfeurs marocains sont en lice aux côtés de grosses pointures étrangères de cette discipline sportive, à l’instar de Noe Mar McGonagle (Costa -Rica), Kade Matson (USA), Hiroto Arai (Japan), Rafael Teixeira (Brazil) et Kei Kobayashi (USA).

La Région Souss-Massa offre une qualité de vagues exceptionnelle et très réputée mondialement comme la vague “pointe des ancres », qui fait partie de l’histoire du surf au Maroc comme à l’international, a déclaré Laurent Miramon, le directeur de cette Compétition, se félicitant de la présence sur ce Spot, de vagues droites et gauches produites sur un fond rocheux recouvert de sable, ce qui offre des sections moins longues, mais tout aussi puissantes et parfaitement adaptées au surf de compétition.

Pour sa part, Ramzi Boukhiam, premier surfeur marocain et africain à être qualifié pour les JO de 2020 au Japon, s’est réjoui d’accueillir une pléiade de surfeurs mondiaux sur les spots qui l’ont vu naître et grandir.

“Nous avons tout ce qu’il faut pour avoir de grands champions. Le talent est là, et les jeunes générations commencent à être mieux encadrées”, a affirmé ce jeune sportif de 26 ans, faisant part de son grand enthousiasme vis-à-vis de cet événement qui réunit tous les ingrédients nécessaires pour s’ériger en un “Challenger Series”, et accueillir une division féminine et pourquoi pas un jour devenir une étape du Championship Tour.”

De son côté, le surfer Redouane Regragui, s’est dit fier de sa participation à cette Compétition le temps de se frotter au talent confirmé et à l’expérience de d’autres surfeurs nationaux et mondiaux et de mesurer sa sportivité, louant au passage, la qualité des vagues et les conditions climatiques propices.

%d blogueurs aiment cette page :